Quels sont les avis autour du poêle à granulés ?

Le poêle à granulés est de plus en plus populaire dans les foyers français. De nombreux avis vantent ses mérites. Qu’en est-il en réalité ? Entre avantages et défauts, découvrez  nos explications.

🔎 Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Le poêle à granulés est un appareil de chauffage qui repose sur un système de combustion du bois. Les granulés de bois, aussi appelés pellets, sont des cylindres de bois bien compacts d’à peine quelques centimètres (souvent aux alentours de 20 mm de longueur et de 6 mm de diamètre). Les granulés sont acheminés par une vis sans fin (pour les modèles automatisés) jusqu’à la chambre de combustion. C’est elle qui régule le rythme de distribution des granulés en fonction de la puissance de chauffage déterminée au préalable. De cette manière, une juste quantité de granulés est brûlée, sans gâchis de combustible. Le poêle à granulés est un appareil qui émet des fumées. C’est notamment pour cela qu’un système de ventilation ainsi qu’un conduit d’évacuation des fumées sont nécessaires.  

Le chauffage au bois vous intéresse ?

Découvrez le poêle à granulés, un système de chauffage moins cher et plus écologique.

Obtenir mon devis gratuit

poêle granulés de bois rentable

✅ Avis sur le poêle à granulés : quels sont ses avantages ?

Un mode de chauffage écologique

Le poêle à granulés se classe parmi les appareils de chauffage les plus respectueux de l’environnement grâce à son combustible. D’origine végétale, on parle même de biocombustible. Le granulé, aussi dit pellet, permet d’alimenter l’appareil au moment de la combustion. Celui-ci provient de résidus de bois de l’industrie forestière ou de sciures, qui sont ensuite compactées en de petits cylindres. En plus de profiter d’un système de recyclage, le poêle à granulés utilise une énergie renouvelable, propre et dont le bilan carbone est neutre. Les quantités de CO2 émises par le poêle à granulés sont égales à celle que l’arbre extrait au cours de son processus de photosynthèse. Plus concrètement, cela signifie que les arbres, qui viennent remplacer ceux ayant été coupés, vont absorber l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre rejetés par les granulés. Ainsi, même si le poêle rejette des fumées contenant du CO2, ce processus lui vaut d’être plus respectueux de l’environnement que les appareils fonctionnant au gaz, au fioul ou à l’électricité. Dans les avis clients, il est possible de lire que de nombreux foyers se tournent vers le poêle à granulés du fait de l’impact écologique moindre de ce système de chauffage qui peut même fonctionner sans électricité.

Le saviez-vous ?

Les granulés sont produits localement en France, contrairement à un grand nombre d’énergies fossiles. En effet, la France parvient à assurer sa production de pellets pratiquement en autosuffisance. Son vaste domaine forestier, qui représente près de 30 % de sa surface totale, lui a permis d’assurer en 2020 une production de 1,7 million de tonnes pour une consommation de 1,9 million de tonnes

Le granulé : un combustible économique

Les granulés de bois sont une source d’énergie peu coûteuse. En effet, ce combustible figure parmi les moins chers du marché. Le bois est également une source d’énergie moins sensible aux variations de prix. Ainsi, même si son prix est amené à augmenter au fil du temps, la hausse sera nettement moins importante que celle constatée pour le gaz ou l’électricité, par exemple.

Voici un aperçu des prix moyens pratiqués pour chaque source d’énergie : 

Sources d'énergie

Prix moyen du kWh*

Coût de chauffage annuel moyen**

🌲 Granulés en vrac

0.0641 €

705 €

👜 Granulés en sac

0.0700 €

770 €

💥 Gaz naturel

0.0840 €

924 €

🏤 Fioul domestique

0.0958 €

1 054 €

⚡ Électricité

0.1557 €

1 713 €

*Prix observés au mois d'avril 2021.

**Estimation pour une maison de 100m² et une consommation de 11 000 kWh/an. 

Un appareil aux performances énergétiques intéressantes

Le taux de rendement affiché par un poêle à granulés tourne généralement autour des 85 % à plus de 90 %. Cela est rendu possible grâce aux granulés de bois qui disposent d’un haut pouvoir calorifique. Il faut compter près de 5 kWh/kg pour les granulés, contre seulement 3,8 kWh/kg pour du bois en bûches. Cette différence s’explique par la haute densité énergétique du granulé ainsi que son taux d’humidité à seulement 10 %, contre 20 % pour les bûches. Force est de constater qu’une différence d’efficacité énergétique existe inévitablement entre le poêle à bois et le poêle à granulés. Cette différence est souvent mise en avant dans les avis clients qui expliquent s’être orientés vers le poêle à granulés pour les performances énergétiques qu’il offre. 

D’ailleurs, pour garantir un certain niveau d'efficacité énergétique, un label existe. Il s’agit du label Flamme Verte 7 étoiles. Son rôle consiste à assurer un niveau de performance optimal sur les appareils de chauffage au bois : “Sa vocation : promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s'engagent les fabricants, signataires de la charte Flamme Verte.” - site Flamme Verte. 

Dans le tableau ci-dessous, découvrez les critères exigés par le label Flamme Verte 7 étoiles pour le poêle à granulés, en comparaison avec ceux du poêle à bois :

Label Flamme Verte 7 étoiles

Poêle à granulés

Poêle à bûches

📊 Rendement énergétique

87 %

75 %

🏭 Émissions de monoxyde de carbone

0,024 % soit 300 mg/Nm3

0,12 % soit 1 500 mg/Nm3

🏭 Émissions de particules fines

30 mg/Nm3

40 mg/Nm3

🏭 Émissions d'oxydes d'azote

200 mg/Nm3

200 mg/Nm3

Acheter un poêle à granulés qui dispose de bonnes performances énergétiques est un bon début pour effectuer la transition énergétique de son logement. Toutefois, bien choisir ses granulés est encore mieux. Plus les granulés sont de bonne qualité et plus l’appareil peut bénéficier d’une longévité optimale, tout en préservant son efficacité énergétique et en limitant son encrassement. Les professionnels du secteur s’accordent à dire que les granulés doivent être choisis sur la base des normes Din Plus, NF ou EN Plus. Toutes les trois sont basées sur la norme européenne de qualité NF EN ISO 17225.2, qui permet d’assurer les meilleurs taux de densité, d’humidité et de pouvoir calorifique.

Cet équipement est éligible aux aides financières

Le prix moyen d’un poêle à granulés à l’achat se situe généralement entre 1 500 € et 7 000 € hors pose. C’est en toute logique que cela peut avoir pour effet d’en rebuter plus d’un, d’autant qu’à cela s'ajoute le prix de l’installation. Toutefois, nombreux sont les foyers à changer d’avis en apprenant que cet appareil est éligible à des aides financières mises en place par l’Etat. Ses performances énergétiques et  son faible taux d’émissions de gaz à effet de serre en sont la principale explication. Ci-dessous, découvrez l’ensemble des aides pour le poêle à granulés

  • les primes CEE des fournisseurs d’énergie ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • l'éco-prêt à taux zéro ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • Habiter mieux sérénité de l’Anah ;
  • les aides des collectivités locales

L’ensemble de ces aides ne sont pas destinées à tous les types de revenus. Ainsi, il est essentiel de bien vérifier les conditions d’éligibilité pour chacune d'entre elles.

 

Attention !

Les aides à “un euro” et le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) ont été supprimés.

 

Un large choix existe

Les avis clients mettent souvent en avant le fait qu’il est tout à fait possible de trouver le poêle à granulés le plus adapté à ses besoins, grâce au large choix qui existe. L’élément déterminant pour l’achat d’un poêle à granulés repose, en grande partie, sur son modèle. Il en existe plusieurs assez différents et dont les modes de fonctionnement peuvent varier : 

  • à convection naturelle : il s’agit de la version classique du poêle à granulés, dont le mode de diffusion de la chaleur est lente ;
  • avec ventilation : ici, la diffusion est plus large, plus rapide et uniforme. On parle aussi de convection forcée ;
  • avec canalisations : un système de sorties indépendantes permet à différentes pièces d’être chauffée par le poêle à granulés ;
  • hydro : cet appareil est capable de servir de chauffage central ainsi que de système de production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • mixte (ou hybride) : ce modèle est capable de s’alimenter aussi bien en bûches de bois qu’en granulés ; 
  • en ventouse (ou étanche) : le poêle à granulés s'alimente en air à l’extérieur du logement, ce qui lui permet d’afficher un meilleur rendement. 

Le choix ne s’arrête pas là. Le consommateur peut également choisir son poêle à granulés en fonction de :

  • la marque : les fabricants sont nombreux et l’origine des produits peut provenir de différents pays. L’Italie compte un grand nombre de fabricants de poêles à granulés. Le marché est également composé d’appareils français, allemands, autrichiens et hongrois ;
  • du design : il est possible de choisir son poêle à granulés en fonction de sa forme, de sa taille, de sa fixation murale ou non, de ses finitions ainsi que de ses matériaux (fonte, pierre, céramique, acier, etc) ;
  • des options : certains appareils peuvent être pilotables à distance par Wifi, par exemple. D’autres éléments peuvent également être choisis, comme la taille du réservoir. 

❌ Inconvénients du poêle à granulés : que disent les avis ?

Le marché est très dense

Certes, disposer d’un large éventail de poêles à granulés peut-être agréable si l'on aime avoir le choix. Toutefois, le risque dans cette situation, c’est qu’il peut vite devenir difficile de s’y retrouver... C’est tout du moins l’avis de certains consommateurs qui affirment être dépassés par l'étendue du marché. Certains n'hésitent pas à dire d’ailleurs que “trop de choix, tue le choix”. 

L’explication à tout cela : l'engouement pour les poêles à granulés qui a fait émerger de nombreux fabricants ces dernières années. Ces derniers n'hésitent pas à redoubler d’inventivité pour proposer des appareils plus innovants les uns que les autres. Les modèles et les modes de fonctionnement existants se multiplient, ce qui pousse les consommateurs à devoir bien se documenter en amont pour s’assurer d’effectuer le bon choix. 

Moins esthétique que le poêle à bûches

Le poêle à bois n’est pas devenu populaire uniquement pour ses performances énergétiques et écologiques. Si cet appareil a le vent en poupe ces dernières années, c’est également pour son aspect esthétique. Sa flamme très caractéristique est également un élément qui attire les personnes souhaitant apporter une ambiance cosy et chaleureuse à leur intérieur. Le poêle à bois est quasiment devenu un véritable élément de décoration d’intérieur

Toutefois, si vous êtes amateur de soirées au coin du feu, certains avis laissent comprendre que vous pourriez être quelque peu déçu : la flamme du poêle à granulés serait esthétiquement parlant moins agréable que celle de son homologue à bûches. Vraisemblablement, la flamme du poêle à granulés serait moins large et moins lente

Un appareil bruyant

Il n’est pas rare de voir trouver dans certains avis clients des plaintes liées au bruit provoqué par leur poêle à granulés. Il est possible de conclure qu’il ne s’agit peut-être que d’une défaillance provenant de leur appareil. Eh bien pas nécessairement... En effet, les poêles à granulés sont plus bruyants que les poêles à bûches, pour qui le fonctionnement par rayonnement est plus silencieux. Un poêle à granulés produirait en moyenne, entre 45 décibels et 55 décibels (soit plus ou moins l’équivalent d’une machine à laver). Les périodes d’allumage et d’extinction peuvent être plus bruyantes. L’origine de ces bruits : certaines pièces ou certains systèmes du poêle comme la vis sans fin, le ventilateur d’extraction des fumées ou de convection. Notez que certains appareils sont proposés avec un volume sonore situé entre 32 dB et 36 dB, soit un volume quasiment inaudible pour l’oreille humaine.

Son entretien régulier

Tous les systèmes de chauffage à combustion nécessitent de procéder à des opérations de maintenance régulières. Celles-ci ont pour but de prévenir les éventuelles pannes, de nettoyer le système encrassé au fil des utilisations afin de maintenir les performances énergétiques à leur meilleur niveau et de garantir la sécurité. Il est nécessaire de procéder annuellement à l'entretien de son poêle à granulés. Pour le ramonage, comptez deux interventions annuelles, dont l’une doit être réalisée en période de chauffe. Selon certains avis, ces opérations de maintenance pourraient être assez contraignantes pour deux raisons. Premièrement, cela nécessite une certaine organisation trois fois par an uniquement pour son appareil de chauffage : une personne doit être présente sur place pour que le technicien chauffagiste puisse avoir accès à l’appareil. Deuxièmement et pas des moindres, cela nécessite de prévoir un certain budget annuel dédié à l’entretien ainsi qu’aux deux ramonages. Il faut, en effet, compter près de 150 € à 200 € en moyenne.  

Des travaux parfois importants 

Certaines personnes sont d’avis que l’installation d’un poêle à granulés est une opération qui peut s’avérer assez complexe. D’autres déplorent le fait de ne pas pouvoir réaliser l’installation par elles-même. En effet, il faut pour cela recourir aux services d’un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Il est le seul à disposer des connaissances techniques relatives à la protection de l’environnement et apte à réaliser une installation de bonne qualité

Notez que l’installation d’un poêle à granulés peut s’avérer plus ou moins longue et coûteuse selon que votre logement dispose ou non d’un conduit d'évacuation des fumées. Si le logement dispose d’un conduit prévu à cet effet et fonctionnel, alors l’installateur n’aura qu’à raccorder l’appareil. Si tel n’est pas le cas, alors quelques travaux supplémentaires seront à prévoir.

👍 Conseils et avis : comment bien choisir son poêle à granulés ?

Les installations de poêles à granulés sont populaires, ce qui laisse place à de nombreux retours d'expérience. Les différents avis et témoignages existants sont précieux, dans la mesure où ils permettent aux prochains foyers voulant s’équiper d’un poêle à granulés d'effectuer la démarche de façon éclairée. Sans plus attendre, découvrez quelques conseils pour l’achat du meilleur poêle à granulés.

Optez pour un poêle labellisé Flamme Verte 7 étoiles

Ce label garantit un niveau minimal de performance énergétique pour les poêles à granulés qui sont certifiés. Il assure notamment un rendement énergétique de 87 % au minimum ainsi que des émissions maximales de :

  • monoxyde de carbone à 300 mg/Nm3 ;
  • d’oxydes d'azote à 200 mg/Nm3 ;
  • particules fines à 30 mg/Nm3. 

Ainsi, les fabricants labellisés s’engagent à respecter ces exigences énergétiques. Pour bénéficier des aides financières, ces critères sont essentiels. Les aides de l’Etat pour l’installation d’un poêle à granulés ont été mises en place dans le but d’effectuer la transition énergétique des logements et plus particulièrement, pour réduire leurs émissions de polluants. Ainsi, se tourner vers un poêle à granulés labellisé peut être une bonne garantie pour le consommateur.  

Déterminez la puissance adaptée à vos besoins

Choisir un poêle à granulés adapté à ses besoins est essentiel. Il est recommandé de prendre en compte le nombre d’habitants dans le logement, la surface en m² ainsi que la qualité de l’isolation. Choisir un poêle à granulés trop puissant peut avoir pour effet de faire tourner l’appareil en sous-régime, et donc de l’encrasser plus rapidement. La consommation en granulés sera plus importante que nécessaire et vous coûtera même plus cher. Même chose pour le prix du poêle à granulés, qui augmente de façon proportionnelle à la puissance. À l’inverse, si le poêle à granulés dispose d’une puissance trop faible, c’est le confort thermique de votre foyer qui en pâtira.  

Pour choisir la puissance de votre poêle à granulés, il est possible de suivre, dans un premier temps, les indications suivantes : 

Type de logement

Puissance recommandée

Basse consommation ou RT 2012

60 W/m² (soit 6 kWh pour 100 m²)

RT 2005 ou ancien rénové/bien isolé

100 W/m² (soit 10 kWh pour 100 m²)

Pour les logements anciens et non isolés, la puissance est à déterminer en fonction du bilan énergétique. Dans tous les cas, il convient de se tourner vers un installateur de poêle à granulés pour déterminer de façon exacte et correcte la puissance à choisir pour son poêle à granulés.  

Facilitez-vous la vie avec des options

De nombreuses options existent et peuvent considérablement améliorer le confort d’utilisation au quotidien. C’est notamment le cas des capteurs de niveau et des vis sans fin qui permettent de s’épargner de nombreuses recharges en granulés. Évidemment, si l'on souhaite une grande autonomie, il convient de s’orienter vers un modèle dont le réservoir est suffisamment conséquent. La taille du réservoir peut varier entre 15 kg et 50 kg. D’autres options sont appréciées des foyers équipés de poêles à granulés. Il s’agit notamment de dispositifs de programmation du moment de chauffe à distance (par Wifi), d’accessoires tels que des télécommandes, d’alerte de porte ouverte, de nettoyage de la vitre et/ou des cendres du creuset, etc.  

Comparez les offres en demandant des devis

Pour trouver le poêle à granulés au meilleur rapport qualité/prix, de même pour l’installation, n’hésitez pas à vous tourner auprès de différents artisans et installateurs de poêle à granulés. Vous pourrez ainsi demander des devis et comparer. Enfin, notez qu’il est parfois même possible de trouver des poêles à granulés à prix d’usine !  

Des questions sur le poêle à granulés ?

N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers (service et appel gratuits), pour plus d’informations sur cet appareil de chauffage, son installation ou ses aides. Nos conseillers sont joignables au 09 75 18 60 60, du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00

💬 Foire aux questions

Quels sont les avis positifs sur le poêle à granulés ?

Bon nombre d’avis s'accordent à dire que le poêle à granulés est un appareil qui présente de belles performances énergétiques. Cela lui permet de figurer parmi les appareils de chauffage les moins polluants. Le prix de son combustible est également un élément apprécié des consommateurs, tout comme le fait qu’il soit éligible à tout un dispositif d’aides financières.   

Quels sont les avis négatifs sur le poêle à granulés ?

Bien que le poêle à granulés soit reconnu comme étant un appareil performant, certains avis pointent du doigt ses quelques inconvénients possibles. Le poêle à granulés serait un appareil potentiellement bruyant à l’entretien régulier. Victime de son succès et d’un marché florissant, choisir son poêle à granulés s'apparenterait à un véritable parcours du combat pour certains. 

Le poêle à granulés a-t-il de meilleurs avis que le poêle à bûches ?

Oui et non. En termes de performances, le poêle à granulés est généralement préféré. En revanche, en ce qui concerne le rendu esthétique, le poêle à bûches est souvent privilégié, notamment pour le rendu de sa flamme. Même chose côté bruit, ce dernier serait plus silencieux

Maëva Dobkiewicz

Maëva Dobkiewicz

Rédactrice web & SEO

Diplômée d'une Licence L.E.A. Anglais-Russe, Maëva est rédactrice web & SEO chez Hello Watt. Sensible aux questions environnementales, elle écrit sur la transition énergétique, et plus vastement l'énergie.