Réduisez votre facture d'énergie

Eco-PTZ en 2019: prêt à taux zéro pour la rénovation énergétique

Dans le cadre de la transition énergétique, L’Etat propose un prêt à taux-zéro pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Cette aide concerne les propriétaires ainsi que les copropriétés. Il a été élaboré en collaboration avec de nombreuses banques …

Dans le cadre de la transition énergétique, L’Etat propose un prêt à taux-zéro pour le financement de travaux de rénovation …

Dans le cadre de la transition énergétique, L’Etat propose un prêt à taux-zéro pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Cette aide concerne les propriétaires ainsi que les copropriétés. Il a été élaboré en collaboration avec de nombreuses banques françaises. Depuis l’article de l’assemblée nationale du 24 septembre 2018, l’éco-ptz est maintenu jusqu’au 31 décembre 2021. Par ailleurs, son fonctionnement est assez simple puisqu’il s’agit en fait d’un prêt accordé par une institution bancaire dont les intérêts sont remboursés par l’Etat. Cependant, il existe différents conditions pour pouvoir bénéficier de cette aide financière. Quel est le montant de l’éco-ptz ? Êtes-vous éligible à ce prêt à taux zéro ? Quels sont les travaux concernés ? Nous allons tenter de répondre à toutes ces questions dans cet article afin que vous puissiez tout savoir sur l’éco-ptz et ses avantages.

L'éco-prêt à taux zéro

Les caractéristiques de l'éco-ptz

Qu’est-ce que l’éco-ptz ?

L’éco-ptz est un prêt à taux zéro accordé par l’Etat en collaboration avec des banques françaises. Il permet au propriétaires et aux copropriétés de réaliser divers travaux permettant notamment de rendre un logement moins gourmand en énergie. La fourniture et la pose de nouveaux équipements énergétiques sont donc concernés par cette aide financière. Par ailleurs, peuvent aussi être financés les travaux qui sont indissociablement liés, la maîtrise d’oeuvre mais aussi l’assurance maître d’ouvrage. Pour bénéficier de l’éco-ptz, il existe plusieurs possibilités :

  • Réaliser des travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale

  • Réhabiliter un système d’assainissement non collectif ne consommant pas d’énergie

  • Mettre en oeuvre des travaux qui ont donné lieu à des aides du programme “Habiter Mieux” de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

Dans cet article nous allons nous concentrer sur les deux premiers cas qui concernent donc la rénovation énergétique d’un logement.

Suis-je éligible à l’éco-ptz ?

L’éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) est attribué aux propriétaires (occupants ou bailleurs) sans condition de ressources et aux copropriétés. Malheureusement, un locataire n’a donc pas la possibilité de bénéficier d’un éco-ptz pour des travaux de rénovation énergétique. Par ailleurs, le logement rénové doit présenter certaines caractéristiques pour être éligible à cette aide de l’Etat. En effet, pour le territoire métropolitain, le logement doit être une résidence principale et doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990. Pour les départements d’Outre-Mer, la critère de la résidence principale est toujours exigé. Cependant, l’éco-ptz concerne tous les logements qui ont fait l’objet d’un dépôt de permis de construire avant le 1er mai 2010.

Enfin, il faut savoir que les travaux engagés doivent impérativement être réalisés par une entreprise possédant le label “Reconnu Garant de l’Environnement” (RGE), gage de qualité. Cette condition s’applique depuis le 1er septembre 2014 pour le territoire métropolitain et depuis le 31 décembre 2015 pour les départements d’Outre-Mer. Il est possible de retrouver un annuaire des entreprises RGE sur le site Rénovation Info Service du gouvernement.

Quels sont les travaux concernés par l’éco-ptz ?

A partir du 1er mars 2019, l’éco-ptz prend en compte quelques changements. Avant cette date, les ménages qui souhaitaient effectuer des travaux de rénovation énergétique et les financer grâce au Prêt à Taux Zéro devaient réaliser au moins 2 catégories de travaux sur les 6 définis par l’Etat. A partir du 1er mars, ils peuvent effectuer une demande pour un seul type de travaux ! L’Etat souhaite ainsi rendre plus accessible le prêt aux foyers ayant des revenus modestes. L’un des nouveaux changements est également d’ouvrir l’éco-ptz à TOUS les logements achevés depuis plus de 2 ans. Voici les travaux éligible à l’éco-prêt à taux zéro :

  • Isolation de la toiture du logement. Vous pouvez d'ailleurs réaliser cette opération à moindres frais. Vérifiez votre éligibilité au programme d'isolation des combles pour seulement 1 € grâce à notre outil dédié !

  • Isolation des murs qui donnent sur l’extérieur

  • Isolation des fenêtres et des portes qui donnent sur l’extérieur

  • Mise en place d’une installation de chauffage ou d’un équipement de production d’eau chaude sanitaire

  • Mise en place d’une installation de chauffage comme une chaudière à condensation par exemple fonctionnant grâce aux énergies renouvelables

  • Mise en place d’un équipement de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant grâce aux énergies renouvelables

  • En 2019, L’isolation des planchers bas a été ajoutée à la liste des travaux éligibles à l’éco-prêt à taux zéro.

Sachez par ailleurs que l’obtention de l’éco-ptz pour ces différentes catégories de travaux peut être conditionnée à des critères de performance. Vérifiez donc bien avec un professionnel que vous répondez aux différents critères d’éligibilité avant de vous lancer dans les travaux.

D’autre part, pour les logements construits après le 1er janvier 1948, il est possible de faire réaliser une étude thermique par un bureau d’études. Cela vous permettra de connaître les travaux les plus bénéfiques pour l’amélioration énergétique de votre logement. Ainsi, vous serez éligible à l’éco-ptz si les travaux engagés permettent d’améliorer votre performance énergétique globale en atteignant une consommation d’énergie :

  • Inférieure à 150 kWhEP/m2/an si votre consommation avant les travaux était supérieure à 189 kWhEP/m2/an

  • Inférieure à 80 kWhEP/m2/an si votre consommation avant les travaux était inférieure à 180 kWhEP/m2/an

Par ailleurs, il faut savoir que ces seuils de performance énergétique ne sont pas les mêmes partout en France. En effet, ils dépendent de la zone climatique et de l’altitude.

Quels sont les avantages de l’éco-ptz en 2019 ?

L’éco-ptz a l’avantage de permettre à tous les particuliers de bénéficier de travaux d’économies d’énergie efficace et ce en réalisant plusieurs travaux en même temps. Cela s’appelle les bouquets de travaux : ce sont des projets incluants au moins une catégorie de travaux (depuis le 1er mars 2019) que ce soit l’isolation des combles, l’installation de fenêtre à double vitrage. Contrairement à beaucoup d’aides en France, l’éco prêt à taux zéro à aussi l’avantage d’être pour tout le monde et non pas exclusivement aux revenus modestes. Il est tout a fait cumulable avec le Crédit d’Impôt : une aide financière qui vous sera très utile puisque vous réaliser des travaux d’économies d’énergie. Mais ce n’est pas la seule aide ! Vous pouvez aussi bénéficier des subventions de l’ANAH, de la prime énergie ou encore de certaines aides locales pour vous aider à financer votre projet. Le seul hic : ces aides vous sont octroyées généralement un an après la réalisation de vos travaux. Alors qu’avec l’éco-ptz, vous pouvez obtenir les aides avant d'entreprendre les travaux. Pas d’avance budgétaire, vous pouvez ranger votre porte monnaie !

Montant et durée de l’éco-ptz en 2017

Le montant de l’éco-ptz s’élève à 30 000 euros au maximum et le remboursement (sans intérêt) s’étale sur une période de 15 ans depuis le 1er mars 2019. Cette durée peut être diminuée à 3 ans si vous le demandez et peut être allée jusqu’ à 15 ans depuis le 1er mars 2019, sous certaines conditions. Sachez aussi qu’il est possible de faire une demande de prêt à taux zéro complémentaire dans un délai de cinq ans après l’émission de l’offre du premier éco-ptz. Avant le 1er mars 2019, ce délai était limité à trois ans. Dans ce cas, le montant des deux prêts cumulés ne peut pas excéder 30 000 euros.

Cependant, durant toute la durée de remboursement, le logement doit rester une résidence principale. Il ne peut donc pas être utilisé en tant que résidence secondaire ou à des fins commerciales. Pour le versement, il est possible d’obtenir la somme en intégralité avec le devis des travaux ou bien de recevoir la somme petit à petit en fonction des différentes factures qui doivent être payée au fur et à mesure du temps.

Comment obtenir l’éco-ptz en 2017 ?

Qui distribue l’éco-ptz ?

La première chose à faire est de définir les travaux que vous souhaitez entreprendre ainsi que l’entreprise ou l’artisan RGE qui sera chargé de les réaliser. Ensuite, il suffit de se rendre dans une banque partenaire de l’opération pour y déposer une demande. Pour ce faire, il vous faudra vous munir du formulaire “Devis” ainsi que des différents devis qui concernent les travaux. L’institution bancaire partenaire va ensuite examiner votre demande et vous donner sa réponse.

Pour information, voici la liste exhaustive des banques proposant l’éco-prêt à taux zéro :

  • Banque BCP

  • Banque Chalus

  • Banque Populaire

  • BNP Paribas

  • Caisse d’Epargne

  • CIC

  • Crédit Agricole

  • Crédit du Nord

  • Crédit Foncier

  • Crédit Immobilier de France

  • Crédit Mutuel

  • Domofinance

  • KUTXA Banque

  • La Banque Postale

  • LCL

  • MA Banque

  • Natixis

  • Société Générale

  • Société Marseillaise de Crédit

  • Solféa

Par ailleurs, le propriétaire a trois ans pour réaliser les travaux après l’obtention de l’éco-ptz. A la fin des travaux, il est dans l’obligation de remettre le formulaire “Factures” accompagné des différentes factures relatives aux travaux.

Depuis le 1er janvier 2015, c’est l’artisan en charge des travaux qui doit certifier l'éligibilité des travaux. La banque ne s’occupe quant à elle que de l’évaluation financière.

Comment trouver et remplir le formulaire de l’éco-ptz ?

Pour trouver le formulaire “Devis” ou bien le formulaire “Factures”, il vous suffit de vous rendre sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Faites attention, il existe différents formulaires sur la page de l’éco-ptz. En effet, il y a des formulaires “Devis” et “Travaux” pour chaque possibilité d’obtention de l’éco-ptz : performance énergétique globale et assainissement non collectif. Ainsi, une fois que vous avez défini l’action que vous souhaitez mettre en oeuvre, il vous faudra vous rendre sur ce site et télécharger le formulaire “Devis” correspondant. Il vous permettra de faire votre demande d’éco-ptz. Une fois les travaux réalisés, il faudra télécharger le formulaire “Factures” correspondant et le fournir à l’institution bancaire

Puis-je cumuler l’éco-ptz avec d’autres aides ?

L’éco-ptz est cumulable avec différentes aides comme :

  • Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

  • Les certificats d’économie d’énergie

  • Le prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété

Par ailleurs, l’éco-ptz est cumulable avec le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) depuis le 1er mars 2016.

Si vous souhaitez faire des économies d’énergie et baisser vos factures, il est aussi possible de changer de fournisseur d’électricité et de gaz. Pour ce faire, vous pouvez utiliser notre comparateur en ligne pour trouver la meilleure offre au meilleur prix.