Chaudière au fioul : l'installation interdite au 1er juillet

Le Gouvernement continue sa démarche de transition énergétique en interdisant le 1er juillet 2022 l’installation des nouvelles chaudières au fioul. Dès demain, vous ne pourrez donc plus en faire l'acquisition. Par quels équipements les remplacer ? Quelles sont les aides financières disponibles ? Réponse ici !

interdiction chaudière fioul

L’installation des chaudières au fioul interdite dès le 1er juillet 2022 

Les modalités de l’interdiction des chaudières au fioul

En France, 3,5 millions de ménages possèdent encore une chaudière au fioul selon les chiffres de l’INSEE, soit près d’un logement sur six. Le fioul représente donc la troisième énergie utilisée par les particuliers pour se chauffer, derrière le gaz et l’électricité. 

Or, l’État, dans une volonté de continuer sa démarche de transition énergétique et écologique, a décidé de faire un pas de plus en interdisant totalement l’installation des chaudières au fioul. 

Le fioul, c’est fini !

Profitez-en pour passer au chauffage à granulés : économique, écologique et éligible aux aides de l’État.

Je calcule mes aides

Un décret provenant du ministère de la Transition écologique énonce ainsi que : « pour pouvoir être installé dans un bâtiment, y compris en remplacement d’un équipement existant, un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire » doit respecter un niveau d’émissions de gaz à effet de serre « inférieur à 300g CO2eq/kWh PCI » (soit 300 grammes d’émissions de CO2 par kilowattheure).

De facto, sont donc exclus “les équipements neufs fonctionnant au charbon ou au fioul, qui conduirait à pérenniser pour plusieurs années des modes de chauffage fortement émetteurs de gaz à effet de serre », précise ce même décret. 

Pas de conséquences pour les chaudières au fioul déjà installées 

Et pour tous ceux qui possèdent déjà cet appareil chez eux, que se passe-t-il ? C’est simple, ils pourront être autorisés à garder leur équipement, à utiliser le même combustible et à entretenir leur chaudière au fioul afin de maintenir la performance de cette dernière. 

Des aides pour permettre aux particuliers de remplacer leur chauffage au fioul 

Les propriétaires de chaudières et autres équipements au fioul auront également la possibilité de remplacer leur chaudière au fioul par des équipements de chauffage et de production d’eau chaude étant plus économiques et ayant un impact neutre sur l’environnement. Des aides sont d’ailleurs mises en place à cette fin, si les particuliers veulent remplacer leur chaudière au fioul par une chaudière à granulés de bois ou une pompe à chaleur air-eau notamment. 

Une augmentation des plafonds MaPrimeRenov’  

Les montants de l’aide MaPrimeRénov’, qui a déjà permis à des milliers de Français de réduire le coût de leurs travaux de rénovation énergétique, ont déjà augmenté de 1 000 euros depuis le 15 avril. 

Pour rappel, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait annoncé durant une conférence de presse que « le Gouvernement [avait] décidé d'augmenter de 1 000 euros, à partir du 15 avril et jusqu'à la fin de l'année 2022, les aides MaPrimeRenov' accordées pour l'installation d'un système de chauffage vertueux qui permet de sortir du gaz ou du fioul , comme les pompes à chaleur, y compris les hybrides, ou les chaudières biomasse ».

De plus, cumuler les aides MaPrimeRenov’ et les CEE (Certificats d'économies d’énergie), permettra d’autant plus aux ménages modestes de pouvoir choisir une pompe à chaleur (PAC) ou une chaudière biomasse, qui sont deux types d'équipements de chauffage relativement chers. 

Une augmentation des crédits du Fonds Chaleur 

De plus, une augmentation de 40 % des crédits du fonds chaleur a été également lancée par le Gouvernement afin d'inciter les collectivités et les entreprises à abandonner leur chauffage au fioul (ou au gaz). 

À savoir que le fonds chaleur est une structure gérée par lAdeme (L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et destiné à l’habitat collectif, aux entreprises et aux collectivités. Il permet de financer des projets de production de chaleur à partir d'énergies renouvelables.

Quelques exceptions à l’interdiction des chaudières fioul

Deux exceptions majeures

Enfin, sachez que quelques exceptions à cette interdiction existent. Ce sera notamment le cas :

  1. si les travaux nécessaires sont techniquement impossibles ou entrent en conflit avec le droit des sols ou le droit de propriété ;
  2. s’il n’y a pas de réseau de chaleur ou de gaz naturel existants, et qu'aucun équipement compatible avec ce seuil ne peut être installé sans renforcement du réseau local d'électricité.

Trois voies possibles pour les justifier

Ces situations, certes plutôt rares, vont devoir être justifiées. Trois possibilités existent : 

  1. une justification via une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie ;
  2. via un bilan réalisé par un professionnel de l’installation des dispositifs de chauffage ;
  3. via un bilan réalisé par un professionnel ayant les qualifications pour effectuer des audits énergétiques.
Modifié le 27 juillet 2022

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire