Le blog de l'énergie par Hello Watt

Le blog de l'énergie par Hello Watt

Le blog de l'énergie par Hello Watt
RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Le budget de MaPrimeRénov’ est raboté d’un milliard d’euros

Bruno Le Maire, invité du journal de 20 heures de TF1 hier soir, a dévoilé un plan d’économies de 10 milliards d’euros. Un milliard sera prélevé sur le budget 2024 de MaPrimeRénov’, la principale aide de l'État pour la rénovation énergétique

En résumé : 

  • Le budget de MaPrimeRénov’ 2024 subit une coupe d’un milliard d’euros, passant de 5 milliards à 4 milliards d’euros. 
  • Cette mesure est à contre-courant des objectifs affichés par le gouvernement en matière de rénovation énergétique des logements

Juliette Mariani, 19 février 2024

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

MaPrimeRénov' 2024 est réformée après seulement deux mois d’existence

Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian ont annoncé aujourd’hui, jeudi 15 février, trois mesures pour simplifier la nouvelle version 2024 du dispositif d’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’

En résumé : 

  • L’accompagnement d’un interlocuteur agréé sera seulement obligatoire pour les subventions les plus importantes. 
  • L’obtention du label « reconnu garant de l'environnement » (RGE) va être simplifiée.
  • Les gestes simples d’isolation seront de nouveau éligibles à MaPrimeRénov’. 

Juliette Mariani, 15 février 2024

MARCHÉ DE L'ÉNERGIE

Coup d’arrêt pour le fournisseur Sagiterre (Chez Switch), interdit de vente d’électricité

La direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) a récemment interdit au fournisseur alternatif d’électricité Sagiterre (qui opère sous la marque Chez Switch) de vendre des contrats auprès de nouveaux clients. 

En résumé : 

  • Suite à un impayé à l’ARENH (accès régulé à l’électricité nucléaire historique), la DGEC a interdit au fournisseur alternatif Sagiterre d’acquérir de nouveaux clients. 
  • La CRE (Comission de régulation de l'énergie) invite les consommateurs à examiner attentivement les conditions de vente des offres des fournisseurs alternatifs

Juliette Mariani, 14 février 2024

INTERVIEWS

Interview de Sébastien Jumel, Directeur Développement, Innovation et Numérique chez Enedis

Nous avons rencontré Sébastien Jumel, directeur Développement, Innovation et Numérique chez Enedis. Avec ses 38 000 salariés et ses 800 sites, Enedis, le plus grand réseau de distribution d’Europe, amène l’électricité sur 95 % du territoire national. 

Juliette Mariani, 13 février 2024

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Christophe Béchu annonce une révision du DPE pour 140 000 passoires thermiques

Bruno Lemaire et Gabriel Attal l’avaient déjà annoncé fin janvier 2024, Christophe Béchu vient de le confirmer hier, dimanche 11 février. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) va être modifié pour les logements de moins de 40 m²

Juliette Mariani, 12 février 2024

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

[Étude] Jusqu’à 70 % de passoires thermiques dans les stations de ski

La Loi Climat & Résilience va imposer des mesures contre les passoires thermiques qui risquent de poser de graves problèmes aux stations de ski : dans certaines d’entre elles, plus de la moitié des logements sont des passoires thermiques et ne pourront plus être loués. À moins qu'une exception ne soit négociée pour les stations de sports d’hiver...

En résumé

  • La part de logements classés comme "passoires thermiques" au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est particulièrement haute dans les stations de ski. Dans certaines stations, plus de la moitié des logements recensés sont des passoires thermiques.
  • La Loi Climat & Résilience prévoit l'interdiction progressive de la location des passoires thermiques. Pour le moment, tous les logements sont concernés, locations saisonnières comprises.
  • À l'aide des données Open Data de l'ADEME (Agence de la transition écologique), Hello Watt a mené une enquête pour mesurer l'ampleur du problème posé par les passoires thermiques en stations de sports d'hiver.

Madeleine Toumazet, 9 février 2024

CONSOMMATION D'ÉNERGIE

La consommation française d’électricité est encore en baisse en 2023

RTE, le responsable du réseau public de transport d’électricité haute tension en France, a publié ce mercredi 7 février son bilan pour l’année 2023. La France, comme en 2022, a réduit sa consommation d’électricité, qui tombe au niveau du début des années 2000. Parallèlement, la production d’électricité a augmenté et retrouve un niveau normal. 

En résumé : 

  • - 3,2 % de consommation électrique entre 2022 et 2023.
  • - 6,9 % de consommation électrique entre 2014-2019 et 2023.
  • - 12 % de consommation électrique chez les utilisateurs de l’application Hello Watt entre l’hiver 2021/2022 et l’hiver 2022/2023.

Juliette Mariani, 8 février 2024

MARCHÉ DE L'ÉNERGIE

Un million de Français privés de chèque énergie à cause d’un couac prévisible

Hier après-midi, lundi 5 février, plusieurs associations de consommateurs ont alerté sur le risque de voir un million de Français privés de chèque énergie en 2024. Bruno Lemaire s’est exprimé le soir même dans l’émission C à vous pour désamorcer la situation. Il a admis un couac imputable à des « raisons techniques ». 

En résumé :

  • Le chèque énergie, qui bénéficie à 5,6 millions de ménages, a manqué ne pas être distribué à un million de nouveaux bénéficiaires en 2024
  • Le couac est imputable à la disparition de la taxe d’habitation, pourtant prévue depuis quatre ans. 
  • Bruno Lemaire a cependant annoncé que les Français lésés pourront réclamer leur chèque en ligne
  • Le couac coûtera 100 millions d’euros au gouvernement. 

Juliette Mariani, 6 février 2024

MARCHÉ DE L'ÉNERGIE

Prix du gaz : +5,5 à 10,4 % en juillet 2024

Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a annoncé ce week-end une hausse du prix du gaz en juillet 2024 de 5,5 % pour les consommateurs se chauffant au gaz, et de 10,4 % pour ceux utilisant le gaz pour la cuisson et l’eau chaude

En résumé :

En résumé : 

  • +5,5 % pour le chauffage au gaz.
  • +10,4 % pour la cuisson et l’eau chaude
  • Une hausse imputable aux frais d’entretien du réseau et à la fin du bouclier tarifaire sur le gaz. 
  • Cette hausse se ressentira sur la facture des Français : +60 € par an environ pour un ménage moyen chauffé au gaz. 

Juliette Mariani, 5 février 2024

MARCHÉ DE L'ÉNERGIE

Le prix repère du gaz diminue de 10 % en février 2024

Le prix repère du gaz connaît une baisse de 10 % pour le mois de février, alors que la baisse initialement prévue en janvier a été effacée par l’augmentation des taxes sur le gaz. Cette seconde diminution confirme la tendance baissière du marché du gaz et devrait permettre aux consommateurs de souffler un peu après plusieurs mois d’augmentation.

Simon Desimpel, 5 février 2024

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Solaire : Les nouveaux tarifs d’achat sont en retard

C’est jeudi dernier, le 1er février 2024, qu’aurait dû théoriquement entrer en vigueur le nouvel arrêté tarifaire fixant les tarifs d’achat pour les installations solaires raccordées au réseau entre le 1er février et le 30 avril 2024. Mais celui-ci n’a pas encore été publié au Journal officiel par le Gouvernement.

En résumé :

  • Les tarifs d’achat, publiés tous les trois mois, ne sont pas encore connus pour le trimestre qui s’ouvre au 1er février. 
  • Un manque de visibilité qui peut nuire aux calculs de rentabilité des projets solaires

Juliette Mariani, 5 février 2024

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Précarité énergétique : un quart des ménages a souffert du froid en 2023 selon la Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre a publié hier, mercredi 31 janvier, son rapport 2024 sur l’état du mal-logement en France (1). Outre un état des lieux sur la dégradation de l’accès au logement social et à l’hébergement d’urgence, ainsi que sur le mal-logement et le nombre de personnes sans domicile, le rapport met en lumière la précarité énergétique à laquelle est confronté un nombre croissant de Français

En résumé :

  • 26 % des ménages ont déclaré avoir souffert du froid dans leur logement pendant l’hiver 2023. 
  • 863 000 coupures d’énergie ou réductions de puissance pour cause d’impayés en 2022. 
  • 5 millions de Français vivent dans une passoire thermique.
  • Le budget de l’Anah pour la rénovation de l’habitat privé a été multiplié par quatre entre 2018 et 2022. 
  • Mais seulement 2 % des logements rénovés grâce aux aides de l’Anah étaient des logements indignes.
  • La refonte de MaPrimeRénov’ pour 2024 réduira le reste à charge des travaux de rénovation des plus modestes, mais son budget reste faible pour relever le défi des rénovations globales et l’objectif de 200 000 logements rénovés par an

Juliette Mariani, 1 février 2024