Faut-il opter pour une chaudière à basse température en 2019 ?

De nombreux consommateurs possèdent une chaudière dans leur logement mais n’ont pas eu l’occasion de choisir son modèle. Lorsque vient le moment de changer leur chaudière, ils se demandent alors laquelle est la plus performante. Faut-il choisir la chaudière basse température ou à condensation ? …

De nombreux consommateurs possèdent une chaudière dans leur logement mais n’ont pas eu l’occasion de choisir son modèle. Lorsque vient le …

De nombreux consommateurs possèdent une chaudière dans leur logement mais n’ont pas eu l’occasion de choisir son modèle. Lorsque vient le moment de changer leur chaudière, ils se demandent alors laquelle est la plus performante. Faut-il choisir la chaudière basse température ou à condensation ? On évoque souvent la chaudière à basse température, parfois pour dire qu’elle est particulièrement efficace, d’autres fois pour critiquer son impact sur l’environnement. Alors, quel est le vrai du faux ? Faut-il opter pour une chaudière à basse température en 2019 ?

Crédit photo ci-dessous : futura-sciences.com

Faut il se chauffer à la chaudière basse température ?

Zoom sur la chaudière à basse température

Pourquoi choisir une chaudière à basse température ?

Le principe de la chaudière à basse température est de chauffer à une température moins élevée qu’une chaudière classique. En effet, le niveau de température maximal atteint en fonctionnement est de 60 degrés celsius. Ce type de chaudière a donc besoin de bien moins de combustible pour fonctionner, tout en assurant un confort de chauffe optimal. On peut posséder une chaudière à basse température au gaz ou au fioul. Il existe même des chaudières électriques à basse température.

Encore plus d'économies ?

C'est très simple ! Si votre facture d'énergie est encore trop salée en fin de mois, alors il est peut être temps de changer de fournisseur !

Quel fournisseur choisir ?

Chaudière à basse température : quel prix en 2019 ?

En vous faisant consommer beaucoup moins de combustible, que ce soit une chaudière à basse température à gaz ou à fioul, vous ferez des économies certaines. Ce modèle consomme jusqu’à 30% de combustible en moins qu’une chaudière classique, ce qui réduit d’autant plus le coût final de votre facture d’énergie.

De plus, une chaudière à basse température a un prix d’installation moins élevé qu’une chaudière classique. Comptez entre 2000 et 5000 euros pour un modèle à gaz, selon la marque et la puissance de l’appareil. Vous pouvez demander des aides de l’Etat, comme la prime CEE ou une subvention de votre département. Si votre logement a été construit il y a deux ans ou plus, vous serez éligible à la TVA à 10% lors de l’installation de votre chaudière.

 

Chaudière basse température au gaz

Chaudière à condensation au gaz

Prix de l'installation (équipement et pose)

2 000€ à 5 000€

3 000€ à 7 000€

TVA réduite

Oui

Oui

Rendement

90% à 95%

100% à 110%

Économie d'énergie

15%

25%

La chaudière à basse température, interdite ?

A savoir absolument : en 2015, la Directive Européenne Ecoconception est entrée en vigueur. Elle est destinée à faire baisser la consommation d’énergie des pays membres de l’Union Européenne de 10% d’ici 2020. Pour ce faire, les appareils de chauffage les plus gourmands en énergie vont être amenés à disparaître progressivement. Depuis janvier dernier, les chaudières à basse température de type B1 (c’est à dire qui rejettent les résidus de combustion dans la pièce) sont donc interdites à la commercialisation. Elles ne respectent pas le rendement global minimum de 86% imposé par la Directive Européenne Ecoconception. Leur pose est autorisée uniquement dans des cas précis, comme une chaudière installée dans un appartement et raccordée à un conduit de fumée collectif.

Mais alors, faut-il abandonner définitivement les chaudières à basse consommation ?

Avez-vous entretenu votre chaudière cette année ?

Obtenez des devis de professionnels chauffagistes en quelques clics !

Je veux des devis

Choisir une chaudière à basse température ou à condensation?

A partir de septembre 2018, les chaudières à condensation seront fortement recommandées à l’installation dans les logements français. Avec un rendement d’énergie saisonnier compris au moins entre 100% et 110%, elles respectent la Directive Européenne Ecoconception et vont donc devenir une très bonne référence. Par ailleurs, le choix de modèles de chaudières sera fortement réduit, ce qui incitera les consommateurs à se tourner plus régulièrement vers la chaudière à condensation.

Quelle est la différence entre une chaudière à basse température et à condensation ?

En réalité, la chaudière à condensation est une chaudière à basse température “améliorée”, avec une caractéristique technique supplémentaire. Elle conserve la chaleur induite par la vapeur d’eau produite durant la combustion. Ainsi, elle est très efficace car elle récupère des calories qui n’étaient jusque-là pas utilisées. Ce type de chaudière produit plus d’énergie utile sans consommer plus de combustible. Elle est totalement approuvée par la Directive Européenne Ecoconception car son rendement d’énergie peut aller jusqu’à 105%.

Quelles économies pour une chaudière à condensation en 2019 ?

Pour une chaudière à condensation, le prix est généralement plus élevé que pour les autres modèles de chaudière. Elle peut coûter jusqu’à 7000 euros mais c’est un investissement qui est vite rentabilisé dans le temps. En effet, vous ferez des économies de 25% sur votre facture d’énergie, comparé à 15% pour une chaudière à basse température. Vous pourrez également compter sur des aides de l’Etat, notamment la prime au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Un sol chauffant pour améliorer le rendement de sa chaudière à basse température

Une chaudière à basse température ou à condensation est l’alliée idéale lorsqu’on souhaite investir dans un sol chauffant. Elle est tout à fait adaptée pour chauffer harmonieusement toutes les pièces d‘une grande maison, y compris avec étage. De manière générale, une chaudière à basse température est plus efficace lorsqu’elle est couplée avec des émetteurs de chaleur douce, comme un radiateur basse température ou un sol chauffant. Ces équipements nécessitent plus d’investissement, mais ils vont vous permettre de réduire votre facture énergétique et de rentabiliser ces dépenses. Une chaudière électrique à basse température pour plancher chauffant vous fera faire de belles économies.

Avantages et inconvénients d’une chaudière à basse température

Les chaudières à condensation présentent plusieurs points forts et points faibles à prendre en compte lors de l’achat. Toutefois, en vue de sa popularité, il faut se rappeler que ce type de chaudière deviendra bientôt la référence dans les foyers français.

Avantages

Inconvénients

Une réduction de vos dépenses énergétiques sur le long terme.

Un coût plus élevé à l’achat et à l’installation que pour une chaudière classique.

Moins d’empreinte écologique car les gaz rejetés sont très pauvres en CO2.

L’empreinte écologique reste tout de même plus élevée que celle de la chaudière à condensation.

Un fonctionnement simple et pratique au quotidien.

Nécessité d’investir dans un sol chauffant ou un radiateur à basse température pour optimiser le rendement.

En conclusion, une chaudière à basse température, qu’elle soit électrique, au gaz ou au fioul, vous apportera de bonnes garanties en termes de performances énergétiques. Mais pour aller plus loin, pour mieux respecter la réglementation en vigueur, tournez-vous plutôt vers une chaudière à condensation. Un modèle qui, malgré son prix plus élevé que celui de la chaudière à basse température, deviendra bientôt la norme en France. Vous consommerez donc moins de kWh, vous faisant faire des économies tout en contribuant à la sauvegarde des ressources énergétiques de la planète.

Et vous, allez-vous investir prochainement dans une chaudière à condensation ? Etes-vous convaincu par les points forts de ce type de chaudière ?