Ce qu'il faut savoir sur l'amortissement des panneaux solaires

Se lancer dans un projet d’installation de panneaux solaires nécessite un investissement conséquent. En effet, même si vous pouvez bénéficier d’aides, il vous faut débourser une somme d’argent importante. Se pose alors la question de l’amortissement de vos panneaux solaires. On fait le point !

En résumé :

  • On parle d’amortissement lorsque les économies réalisées sur vos factures énergétiques ou que les revenus générés par la vente de votre énergie solaire sont supérieurs à votre investissement initial dans le système.
  • L’amortissement d’une installation photovoltaïque dépend de nombreux facteurs. Parmi eux, la durée de vie des modules est essentielle, mais on retrouve également le niveau d’ensoleillement de votre toiture, le type de consommation choisi (avec vente du surplus ou vente totale) ou encore la qualité des travaux d’installation.
  • Ainsi, on estime que des panneaux solaires sont amortis entre 9 à 20 ans, notamment en fonction de votre région et du rendement de l’installation. À noter que la durée de vie d’un panneau solaire dépasse généralement les 30 ans, de quoi vous assurer un bon retour sur investissement !

Amortissement d’un panneau solaire : de quoi parle-t-on ?

Investir dans le photovoltaïque vous engage sur le long terme. L’amortissement des panneaux solaires se fait en général sur plusieurs années et dépend de plusieurs facteurs que nous allons détailler. Mais avant toutes choses, de quoi parle-t-on lorsque l’on parle d’amortir un panneau solaire ?

Plus vous amortissez votre installation tôt, plus on considère que c’est un amortissement réussi. En effet, en règle générale, toutes les installations solaires sont amorties à un moment ou un autre. La seule question qui mérite d’être posée est alors : “quand ?”. L’amortissement des panneaux solaires est en effet le temps au bout duquel votre installation vous fait gagner plus d’argent que vous n’en avez déboursé lors de votre achat.

Pour mieux comprendre, on peut considérer que le prix que vous payez à l’achat de vos panneaux solaires correspond au montant total de l’électricité que vous consommerez durant toute leur durée de vie. En effet, une fois vos panneaux solaires installés, vous produisez votre propre électricité et consommez de l’électricité produite gratuitement.

Il faut également savoir que produire votre énergie solaire peut générer des rentrées d’argent (lorsque vous vendez le surplus de production des panneaux solaires à un fournisseur d’énergie, comme au dispositif EDF OA par exemple).

Autrement dit, l’amortissement de vos panneaux solaires dépend de plusieurs facteurs :

Besoin d'aide ?

Optimiser son amortissement revient donc à réaliser des compromis afin d’arriver à la meilleure combinaison de facteurs possibles. Pour cela, vous pouvez vous faire conseiller par nos experts solaires. Ils vous accompagnent gratuitement dans votre projet afin de déterminer la meilleure solution en vue de trouver le meilleur devis solaire. Joignez-les au 09 71 07 07 40 du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30.

Amortir ses panneaux solaires en autoconsommation et en vente totale

Le calcul de la rentabilité de vos panneaux solaires dépend de divers facteurs comme nous l’avons vu. Néanmoins, nous n’avons pas encore mentionné un élément déterminant. Celui du type d’installation que vous choisissez :

  1. l’autoconsommation (totale ou partielle) ;
  2. la vente totale.

Le cas de l’autoconsommation

Ces deux types d’installations vous permettent de revendre la production d'électricité par vos panneaux solaires à un fournisseur d’énergie et donc d’améliorer sensiblement leur amortissement.

Dans le cas de panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus, il s’agit de la vente du surplus d’électricité produit par vos panneaux photovoltaïques. C’est-à-dire de l’électricité que vous ne consommez pas sur le moment où elle est produite et que vous ne pouvez pas stocker.

À noter que si vous êtes en autoconsommation totale, mais pas raccordé au réseau - dans le cas d'une maison autonome par exemple - ou que vous possédez des panneaux solaires au sol, vous ne pourrez pas bénéficier de cette prime.

Le cas de la vente totale

Le système de vente totale signifie que vous vendrez l’intégralité de l’électricité que vos panneaux solaires produisent. La différence majeure qui existe entre ces deux configurations est le prix auquel le fournisseur d’énergie rachète cette électricité (généralement via EDF Obligation d’Achat - EDF OA).

Les tarifs de rachats dépendent du type d’intégration des panneaux solaires et de la puissance du kit solaire. L’autre élément à prendre en compte est la prime à l’autoconsommation versée par l’État à tous les particuliers qui optent pour ce type d’installation. Son montant dépend de la puissance-crête installée et vous aide grandement à amortir vos panneaux solaires.

Type d'installation

Puissance (kWc)

Tarif de revente (€ / kWh)

Prime à l’investissement (en € / kWc)

Revente totale

≤ 3kWc

0,2022 €

-

≤ 9kWc

0,1718 €

-

≤ 36kWc

0,1231 €

-

≤ 100kWc

0,1017 €

-

Autoconsommation avec vente du surplus

≤ 3kWc

0,10 €

430 €

≤ 9kWc

0,10 €

320 €

≤ 36kWc

0,06 €

180 €

≤ 100kWc

0,06 €

90 €

*Tarifs valables au 3e semestre 2022, du 1er août au 31 octobre

Envie de devenir producteur d'électricité ?

Donnez-nous vos besoins de consommation et les caractéristiques de votre logement, on s'occupe de vous délivrer un devis solaire personnalisé !

Le devis, c'est par ici !

Amortissement des panneaux solaires : des différences entre les régions

L’un des critères qui détermine l’amortissement de votre installation photovoltaïque est l’ensoleillement dont vous bénéficiez tout au long de l’année. En effet, un même panneau solaire ne produit pas la même quantité d’énergie solaire selon qu’il soit installé sur une maison en Picardie ou sur une maison dans le Var.

Quelle quantité d'énergie produisent les panneaux solaires par région ?

Pour estimer l’amortissement que vous pouvez réaliser, vous devez donc prendre en compte le nombre de kilowattheures produits par kilowatt-crête propre à votre région. À titre d’indication, voici les différents potentiels solaires de certaines villes de France :

  • Paris : entre 800 et 1 000 kWh/kWc/an ;
  • Tours : entre 1 000 et 1 100 kWh/kWc/an ;
  • Bordeaux : entre 1 100 et 1 200 kWh/kWc/an ;
  • Marseille : entre 1 200 et 1 400 kWh/kWc/an.

Le saviez-vous ?

Certaines communes donnent accès à leurs habitants à un cadastre solaire. Il s’agit d’une carte d’ensoleillement des toitures de la commune, qui vous aide à déterminer s’il est pertinent ou non d’installer un système solaire sur votre toiture.

En prenant en compte la région la moins ensoleillée de France (environ 800 kWh/kWc/an) et celle la plus ensoleillée (environ 1 400 kWh/kWc/an), le délai avant d’arriver à amortir les panneaux photovoltaïques n’est pas le même. Pour deux installations de même puissance, situées chacune d’elles dans ces deux zones, la différence du temps d’amortissement peut varier de quelques années.

Néanmoins, il ne s’agit pas du seul facteur déterminant. Il est possible d’optimiser l’amortissement de ses panneaux solaires même s'ils sont posés dans une région à faible ensoleillement en se basant sur d’autres facteurs.

Par exemple, en réalisant un calepinage (un dimensionnement pour déterminer la meilleure orientation et inclinaison) des panneaux solaires parfaitement adaptés ou en améliorant son mode de consommation, il est possible de compenser en partie des taux d’ensoleillement plus faibles.

La durée de vie de l’installation : un élément déterminant pour l’amortissement des panneaux solaires

Impossible de parler d’amortissement sans parler de la durée de vie des panneaux solaires. La durée de vie des panneaux solaires est en effet un facteur qui influe grandement sur leur amortissement et leur rentabilité.

Étant donné qu’installer des panneaux photovoltaïques nécessite un investissement initial déterminé, plus vous consommez l’énergie produite par vos panneaux, plus le retour sur investissement de votre installation est rentable et amorti.

Pour estimer la durée de vie d’une installation, la meilleure solution est de se pencher sur le coût initial et sur les garanties du panneau solaire. Il existe deux types de garanties :

  1. la garantie de rendement qui détermine le niveau de performance qu’aura votre installation au bout d’une certaine période ;
  2. la garantie produit qui concerne la durée de vie en elle-même des panneaux solaires.

En général, un panneau solaire a une garantie produit comprise entre 10 et 25 ans et l'onduleur une garantie de 5 à 12 ans (20 ans pour les micro-onduleurs). Néanmoins, vos panneaux solaires, s'ils sont bien entretenus, peuvent durer jusqu’à 30 ans, ce qui améliore très fortement l’amortissement de votre installation.

Quel entretien pour mon installation photovoltaïque ?

L’entretien et la maintenance des panneaux solaires jouent également sur leur performance et leur rendement. Les opérations d’entretien indispensables sont :

Les coûts à prendre en compte pour déterminer l’amortissement des panneaux solaires

Pour déterminer l’amortissement de vos panneaux solaires, il ne faut pas considérer seulement votre investissement de départ. Même si ce dernier représente la sortie d’argent la plus conséquente que vous devez réaliser, il faut également prendre en compte des dépenses inhérentes au fonctionnement des panneaux solaires. Les principales dépenses qui sont faites pendant toute la durée de vie des panneaux solaires sont :

  • le remplacement des onduleurs au bout de 10 ans ou au bout de 20-25 ans dans le cas des micro-onduleurs ;
  • le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité), que vous payez chaque année pour rémunérer les gestionnaires de réseaux (ENEDIS, RTE) ;
  • l’entretien des panneaux solaires s’il est réalisé par un installateur photovoltaïque. Néanmoins, vous pouvez effectuer l’entretien de votre installation vous-même.

En combien de temps mes panneaux solaires seront amortis ?

Conclusion : quel amortissement pour vos panneaux solaires ?

C’est en jouant sur plusieurs facteurs que vous pouvez améliorer l’amortissement de votre installation. En faisant appel à des experts photovoltaïques, vous pouvez vous faire conseiller et accompagner dans votre projet d’installation de panneaux solaires.

Pour espérer avoir le meilleur amortissement possible, il est en effet essentiel de réaliser une étude de rentabilité précise - que l’on appelle également calepinage photovoltaïque -, prenant en compte :

  • les caractéristiques de votre logement ;
  • vos habitudes de consommation ;
  • les taux d’ensoleillement auxquels vous êtes exposés.

Pensez bien à prendre en compte dans votre étude de rentabilité les aides financières fournies par l’État pour vous faire passer aux énergies renouvelables. Elles font diminuer directement le montant que vous avez à débourser et améliorent votre amortissement.

Selon le type d'installation choisie et la combinaison de tous les facteurs que nous avons évoqués, l’amortissement de vos panneaux solaires peut se faire entre 9 et 20 ans.

Calculez la rentabilité

Découvrez combien d'années seront nécessaires pour que votre projet photovoltaïque soit rentabilisé.

Je demande un devis gratuit

FAQ : Quel est l’amortissement des panneaux solaires ?

Comment amortir son installation solaire ?

L'amortissement de panneaux solaires photovoltaïques ou de panneaux solaires thermiques dépend d’une part de tous les paramètres, directs ou indirects, qui font varier son prix :

  • la puissance installée ;
  • la région dans laquelle l’installation est posée ;
  • le prix des panneaux solaires et des onduleurs, qui varie selon les marques (les meilleurs panneaux solaires seront forcément plus coûteux) ;
  • le coût de la main d'œuvre ;
  • le type d’installation : au sol, intégrée au bâti, en surimposition.

Pour amortir vos panneaux solaires, les économies d’énergie réalisées sur votre facture pendant toute leur durée de vie ainsi que les revenus générés doivent être supérieurs au montant de votre investissement

Vous l’aurez donc compris : la durée de vie de panneaux solaires est primordiale. D’une part, toute l’énergie que vous produirez sera soit consommée par vous, soit revendue à un fournisseur d’énergie grâce au dispositif EDF OA par exemple. Les aides, comme la prime à l’autoconsommation, contribueront également largement à l’amortissement de l’installation.

Pour optimiser l’amortissement de vos panneaux solaires, il vaut mieux se faire accompagner. Nos experts solaires répondent à toutes vos questions et aiguillent votre projet solaire en fonction de vos besoins et de votre budget ! Vous pouvez les contacter gratuitement au 09 71 07 07 40 du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30 (appel non surtaxé).

Au bout de combien de temps peut-on amortir des panneaux solaires ?

L’amortissement peut varier selon plusieurs facteurs : régions, durée de vie des panneaux, mode de consommation… On distingue généralement l’amortissement moyen d’une installation solaire en fonction de la région et de son ensoleillement.

Ainsi, en Gironde, des panneaux solaires peuvent être amortis en 13 ans pour une installation de 3 kWc. Dans l'Aisne, une installation similaire sera amortie au bout de 16 ans, alors que dans les Alpes-Maritimes, elle sera amortie en 11 ans en moyenne.

Néanmoins, toutes les installations solaires sont amenées à être amorties, à condition qu’elles soient dimensionnées et posées de manière réfléchie (orientation et inclinaison optimales, toiture non ombragée…). Sachez que la durée de vie des panneaux solaires peut excéder les 30 ans. Dans le pire des cas, vous avez donc entre 10 et 12 ans durant lesquels votre installation vous rapporte de l’argent.

Quels sont les coûts de fonctionnement d’un panneau solaire ?

Pendant sa durée de vie, une installation solaire va vous coûter un peu d’argent. Néanmoins, l’essentiel de ce que vous allez débourser le sera lors de l’investissement initial. Les coûts supplémentaires à inclure dans le calcul de rentabilité des panneaux solaires sont :

  • le remplacement des onduleurs tous les 10 ans ou tous les 25 ans pour les micro-onduleurs ;
  • le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) dont vous devez vous acquitter annuellement pour rémunérer les services de gestions de réseau fournis par ENEDIS ;
  • l’entretien des panneaux solaires effectué par vous ou par un professionnel. 
Camille Grau

Camille Grau

Rédactrice experte énergie

Après un Master en Rédaction Professionnelle, Camille rejoint Hello Watt en 2022. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !