Tout savoir sur les kits solaires en autoconsommation

De plus en plus accessibles, les installations photovoltaïques séduisent fortement les particuliers. Aujourd’hui, il est même possible de les installer soi-même : ce sont les kits solaires en autoconsommation. Voici toutes les infos !

En résumé

  • Les kits solaires en autoconsommation vous permettent de profiter de la technologie photovoltaïque pour alimenter votre intérieur en électricité ;
  • Nul besoin de faire appel à un professionnel qualifié, ces équipements s’installent simplement en quelques manipulations ;
  • Un kit solaire en autoconsommation est une alternative intéressante aux panneaux photovoltaïques, plus onéreux ;
  • Le kit solaire est la solution idéale pour les particuliers ayant une faible consommation en électricité.

Qu’est-ce qu’un kit solaire en autoconsommation ?

Les installations photovoltaïques en autoconsommation séduisent de plus en plus de particuliers. L’énergie solaire est particulièrement intéressante sur plusieurs points : augmentation du prix de l’électricité, baisse des prix des panneaux solaires, etc. Plus petits, plus simples à installer et moins chers, les kit solaires à poser soi-même suscitent l'intérêt des particuliers. Découvrez en plus sur le kit solaire et l’autoconsommation.

Kit solaire : de quoi parle-t-on ?

Avant toute chose, il convient de bien savoir de quoi on parle, le terme de kit solaire ne répondant pas à la même définition dans l’esprit de tout le monde. Pour certains, il s’agit du matériel installé sur votre toiture par un installateur photovoltaïque certifié RGE, comprenant les panneaux solaires et les autres composants du système photovoltaïque comme les onduleurs.

Pour d’autres, le terme de kit solaire désigne les installations que l’utilisateur peut monter lui-même. Ces installations sont souvent :

  • d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • peuvent être raccordées au réseau au moyen d’une simple prise électrique ou branchées au niveau du tableau électrique ;
  • sont généralement posées à même le sol.

Ici, nous considérerons que le terme kit solaire en autoconsommation fait référence aux installations à monter soi-même.

Choisir l'autoconsommation photovoltaïque

Renseignez-vous sur l'autoconsommation, montez votre projet solaire et devenez indépendant du réseau !

Je demande un devis gratuit

Qu’est-ce qu’un kit solaire en autoconsommation ?

Lorsqu’on parle d’autoconsommation, on fait référence à la consommation immédiate de l’électricité produite par le biais d’énergies renouvelables. C’est-à-dire qu’à partir du moment où vous ne revendez pas la totalité de votre production d’électricité photovoltaïque, vous êtes dans une démarche d’autoconsommation. Pour une installation classique ou un kit solaire, il existe plusieurs types d’autoconsommation :

  • l’autoconsommation partielle : vous consommez une partie de l’énergie que vous produisez et vendez le surplus à EDF OA solaire. Vous êtes rattachés au réseau public d’électricité. Avec ce type d’autoconsommation, vous bénéficiez de la prime à l’investissement pour l’autoconsommation comme en dispose l’arrêté du 9 mai 2017, et du tarif de rachat de l’électricité d’EDF OA ;
  • l’autoconsommation totale : vous consommez l’intégralité de l’énergie produite par votre installation solaire. Vous êtes rattachés au réseau et l’éventuel surplus de votre production y est réinjecté gratuitement. Depuis 2017, si vous souhaitez produire de l’électricité de cette manière, il est obligatoire de signer avec Enedis la Convention d’Auto Consommation Sans Injection (CACSI) qui engage le propriétaire de l’installation à respecter certains critères ;
  • l’autoconsommation totale en site isolé : vous consommez toute l’énergie produite, vous n’êtes pas rattaché au réseau et votre kit solaire est lié à une batterie pour constituer un stock qui vous permet d’être indépendant du réseau. On retrouve notamment des kits solaires sur le toit de maisons autonomes.

Ce qu’il faut retenir

Un kit solaire posé par vos soins est en autoconsommation totale, puisque pour pouvoir injecter de l’électricité sur le réseau, il faut notamment que l’installation ait été posée par un installateur RGE.

installation d'un kit solaire en autoconsommation

Quel kit solaire en autoconsommation choisir ?

Pratique et plus accessible financièrement qu’une installation solaire, un kit solaire en autoconsommation est donc une opportunité de taille pour profiter de l’énergie photovoltaïque au sein de son domicile. Mais comment sélectionner le kit adapté à la consommation de votre domicile ?

Exemples d’utilisation d’un kit solaire

Afin de vous éclairer sur la puissance nécessaire au fonctionnement de vos appareils dans votre logement, nous vous proposons deux simulations d’utilisation de kits solaires en autoconsommation totale et des équipements qu’ils peuvent alimenter. Ces informations sont données à titre indicatif tant l’orientation et l’inclinaison de vos panneaux peut faire varier leur rendement énergétique.

Exemple d’utilisation d’un kit solaire de 500 W

Appareil

Durée d'utilisation

Un réfrigérateur combi 250 litres (classe A)

24 h/24

Une télévision LCD écran plat

4 h/jour

Un ordinateur avec écran plat

4 h/jour

Exemple d’utilisation d’un kit solaire de 3 kW (3 000 W)

Appareil

Durée d'utilisation

Un réfrigérateur combi 250 litres (classe A)

24 h/24

Une télévision LCD écran plat

4 h/jour

Un ordinateur avec écran plat

4 h/jour

Un four

2 h/semaine

Un lave vaisselle

5 cycles par semaine

Une machine à laver mode 60°C (classe AAA)

4 cycles par semaine

Un sèche-linge (classe C)

2 cycles par semaine

Un four micro-ondes

2 h/semaine

Le saviez-vous ?

En moyenne, on estime la consommation électrique totale d’une maison à 20 kWh/jour, soit une matériel de 5 kW. Dans tous les cas, le calcul de la puissance de votre installation dépend de plusieurs paramètres tels que le taux d’ensoleillement de votre région, votre consommation moyenne d’électricité, etc.

Comment choisir la puissance d’un kit solaire ?

Ainsi, afin de choisir l’option la plus adaptée à votre consommation, vous devez vous questionner sur quelques points. Les kits solaires sont plus abordables, mais ne présentent pas la même rentabilité que des panneaux sur le long terme. Afin de ne pas vous tromper dans votre choix attardez-vous sur les points suivants :

  • quel est l’objectif de votre installation photovoltaïque ?
  • souhaitez-vous réaliser des économies sur vos factures d’électricité ?
  • ou consommer toute la production d’électricité ?

Si vous avez le moindre doute dans le choix de vos panneaux, n’hésitez pas à contacter un installateur photovoltaïque afin qu’il puisse vous conseiller dans votre choix. Selon les paramètres précédemment cités, il est possible qu’une installation photovoltaïque soit plus rentable qu’un kit solaire.

Faut-il investir dans une batterie et un onduleur ?

Pourquoi ne pourrait-on pas stocker l’excédent d'électricité que l’on produit durant la journée dans une batterie qui prendrait le relais des panneaux solaires durant la nuit ? Tout simplement parce que si votre installation est inférieure à 3 kWc, comme c’est le cas pour la plupart de ces kits solaire dont la puissance ne peut excéder cette puissance, il est fort peu probable que vous ne produisiez pas suffisamment d’énergie pour alimenter votre logement et générer un excédent pour remplir votre batterie.

A contrario, l’onduleur est un élément indispensable pour le bon fonctionnement de votre kit. En effet, ce boîtier permet de relier l’énergie produite par vos panneaux à l’alimentation de votre maison. En d’autres termes, il transforme le courant continu (DC) en courant alternatif (AC) Grâce à un onduleur solaire, vous régulez votre énergie pour ainsi limiter les déperditions. 

Kit solaire ou panneaux solaires : que choisir ?

Il est évident de se poser plusieurs questions avant d’orienter votre choix vers la solution qui vous conviendra le mieux. Les panneaux solaires et les kits solaires ont chacun des avantages et des inconvénients qui peuvent être des freins. Voici quelques points importants et tous les avis sur les kits solaires à prendre en compte dans votre démarche.

Panneau solaire et kit solaire : le récapitulatif

 

Kit solaire

Panneau solaire

Rentabilité

Aucune prime d'installation et de revente de l'électricité produite

Prime à l'autoconsommation

Vente du surplus

Durée de vie moyenne

10 ans

30 à 40 ans

Investissement initial

120 à 12 000 €

8 000 à 20 000 €

Installation

Par soi-même

Professionnel RGE

Les inconvénients d’un kit solaire : inéligible aux subventions

Si vous ne souhaitez pas investir dans des panneaux solaires installés sur votre toit par des professionnels certifiés et que vous êtes davantage intéressés par des kits solaires à installer vous-même, il convient de rappeler que vous n’êtes pas éligibles aux avantages suivants :

  • la prime à l’autoconsommation : seuls les détenteurs de panneaux photovoltaïques avec revente de surplus peuvent prétendre à l’octroi de cette prime ;
  • la vente avec surplus : afin de pouvoir vendre l’électricité que vous produisez à EDF OA, il faut - entre autres - que votre installation solaire ait été effectuée par un professionnel agréé. Cela permet à EDF d’avoir la garantie que l’électricité qu’elle achète provient d’une installation qui respecte ses normes ;

Comme nous l’avons précisé plus haut, quand vous choisissez un kit de panneaux solaires pour votre maison à monter vous même, vous êtes dans une démarche d’autoconsommation totale. En effet, vous n’aurez pas accès à la vente à EDF OA et les kWh produits en surplus par votre installation seront réinjectés gratuitement sur le réseau

Ainsi, plus l’installation est puissante, plus vous risquez de ne pas consommer la totalité de ce que vous produisez et ainsi voir votre surplus d'électricité réinjecté gratuitement sur le réseau. Il est donc plus avantageux d’opter pour une installation classique dès lors que vous souhaitez une puissance de production plus importante.

Ce qu’il faut retenir

Les kits solaires ne permettent pas de bénéficier des subventions mises en place par l’État pour vous aider dans votre démarche de transition énergétique. Malgré tout, leur coût d’achat reste nettement inférieur au prix d’une installation photovoltaïque. De plus, grâce à votre kit, vous diminuez nettement votre facture énergétique tous les mois.

Faut-il savoir bricoler pour installer un panneau solaire en kit ?

Installer un kit solaire soi-même vous demandera quelques compétences en termes de bricolage. Installer un kit solaire soi-même nécessite d’être précautionneux, afin de garantir sa propre sécurité et de ne pas endommager la toiture ou son logement.

Si vous installez le kit sur votre toit, il faudra prendre garde à ne pas altérer l’étanchéité. En effet, installer les différents accessoires comme les crochets de fixation implique de raboter les tuiles ou les ardoises pour permettre de faire passer les crochets sans surélever l’élément de couverture concerné.

Par ailleurs, il vous faudra visser dans les madriers de votre charpente. Les vendeurs de kits solaires fournissent généralement une notice complète pour une installation plus sûre. Si vous êtes amené à travailler en hauteur pour l’installation du kit sur le toit, pensez à vous attacher et à prendre toutes les précautions possibles. Si vous n’êtes pas bricoleur, préférez donc une installation photovoltaïque classique, posée par un installateur RGE.

Les assurances pour un kit solaire

Installer un kit solaire soi-même a également une influence sur les assurances. Puisque c’est vous qui vous chargez de l’installation, vous ne pourrez pas bénéficier des garanties suivantes, qui sont propres aux installations posées par un professionnel :

  • garantie de parfait achèvement ;
  • garantie biennale ;
  • et de la garantie décennale.

Pour bénéficier d’un avenant sur votre assurance habitation, vous devrez déclarer votre kit solaire à votre assureur et le faire contrôler par un professionnel.

Pour ce qui en est de la partie électrique, gare aux branchements : si l’installation connaît un dysfonctionnement menant à des accidents tels que l’électrocution d’un technicien intervenant sur le réseau, Enedis pourra vous assigner en justice.

Quelle est la rentabilité d’un kit solaire ?

Il faut bien comprendre que la rentabilité d’une installation solaire en kit est beaucoup moins intéressante que celle des panneaux solaires classiques. Si vous êtes dans une démarche de rentabilité, faire le choix de panneaux solaires posés sur votre toiture par un professionnel agréé est plus indiqué. Dans le cas d’un kit solaire :

  • la durée de vie d’une installation solaire classique est plus importante que celle d’un kit. De ce fait, les économies d’énergie générées par un kit solaire seront moins importantes ;
  • si le montant de l’investissement initial est bien moins élevé dans la mesure où vous ne faites pas déplacer un installateur solaire pour la visite technique, la production d’électricité sera moins importante ;
  • vous ne bénéficierez pas de la prime à l’autoconsommation ni des tarifs de rachat EDF OA ;

En optimisant votre autoconsommation - grâce à un régulateur ou à la domotique par exemple - vous ferez toutefois des économies sur votre facture en profitant d’une électricité gratuite et vous contribuerez à la transition éco-responsable du réseau d’électricité public français.

Kit solaire en autoconsommation : estimation des prix 

L’avantage des kits solaires est leur prix. Puisqu’ils sont plus petits et ne nécessitent pas l’intervention d’un installateur, ils sont une bonne alternative pour les petits budgets, à la recherche de panneaux solaires moins chers.

Selon le kit solaire que vous allez choisir, vous allez produire une certaine quantité d'énergie. Quel prix faut-il envisager pour l'achat d'un kit solaire ? Voici une idée des prix des kits solaires selon leur puissance

  • Kits solaires de 20 à 100 W : de 120 € à 360 € ;
  • Kits solaires de 300 W : de 700 € à 880 € ;
  • Kits solaires de 5 kW, 7 kW ou 9 kW : de 8 000 € à 12 000 €.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis solaires afin de pouvoir comparer les prix. Les kits photovoltaïques autonomes peuvent avoir plusieurs tailles pour plusieurs usages.

Les premiers kits solaires peuvent être utilisés pour recharger un smartphone ou brancher une lampe LED, les plus importants peuvent alimenter d'autres appareils électroniques comme un ordinateur ou un grille-pain par exemple.

Enfin, les plus grandes installations peuvent alimenter tous les appareils électroniques d'une maison. Si un kit solaire standard ne fait pas partie des meilleurs panneaux solaires, son bas prix et sa modularité permettent de satisfaire les foyers ayant de faibles besoins.

Foire aux questions

Combien coûte un kit solaire ?

Le prix d’un kit solaire dépend de sa puissance. Pour vous donner un ordre d’idée, retenez les tarifs suivants :

  • De 120 € à 360 € pour un kit solaire de 20 à 100 W ;
  • De 700 € à 880 € pour un kit solaire de 300 kW ;
  • De 8 000 € à 12 000 € pour un kit solaire de 5 kW, 7 kW ou 9 kW.

Qu’est-ce qu’un kit solaire ?

On entend généralement par kit solaire, un équipement comprenant panneaux solaires, onduleurs et matériel de branchement, élaboré pour pouvoir être installé par des non-professionnels. Les kits solaires comportent une puissance inférieure à 3 kWc pour la plupart. Ils peuvent être installés sur un toit, en surimposition ou bien à même le sol (cette dernière option est d’ailleurs privilégiée pour des raisons de sécurité).

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

L'autoconsommation est le fait de consommer pour ses usages personnels l’électricité produite par ses panneaux photovoltaïques. Il existe plusieurs types d’autoconsommation. L’autoconsommation partielle, qui vous permet de vous approvisionner en électricité lorsque le soleil ne brille pas. L’autoconsommation totale, situation dans laquelle vous n’êtes pas connecté au réseau d’électricité et l’intégralité de votre consommation électrique est issue de la production de vos panneaux solaires.

Quelles sont les démarches administratives pour l’installation d’un kit solaire ?

Pour installer votre kit, il vous faudra déclarer l’installation sous la forme d’une CACSI. Si l’installation dépasse plus d’1m80 de hauteur, donc nécessairement dans le cas d’une installation en toiture, il faudra également la déclarer à la mairie sous la forme d’une déclaration préalable. Il se peut notamment que l’installation contrevienne au cahier des charges architectural.

La conformité électrique de cette nouvelle installation peut être visée par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité), mais ce n’est pas obligatoire dans tous les cas. C’est automatique si le kit est précâblé en usine mais une installation avec des batteries ou supérieure à 3 kWc devra être attestée par le Consuel. 

A noter que lorsque vous achetez un kit solaire, ces démarches peuvent être ou ne pas être incluses dans le prix. Les obligations légales et les démarches sont toutefois moins contraignantes que pour une installation photovoltaïque classique notamment en ce qui concerne le raccordement au réseau.

Jade Sebastien

Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire et rénovation énergétique

Étudiante en Marketing Digital, Jade est rédactrice chez Hello Watt. Elle est spécialiste des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires photovoltaïques, pompe à chaleur et poêle à bois !