Même si le prix d’une installation a largement diminué ces dernières années, installer des panneaux solaires photovoltaïques sur le toit de son habitation représente un investissement important. Réduisez votre reste à charge en découvrant les aides financières disponibles en 2024 !

En résumé :

On distingue plusieurs familles de panneaux solaires, à chacune d’entre elles s’appliquent différentes aides financières.

  • Les panneaux solaires photovoltaïques (production d’électricité) sont éligibles à la prime à l’autoconsommation, aux tarifs d’achat réglementés, une TVA réduite et aux aides locales.
  • Les panneaux solaires thermiques (production d’eau chaude sanitaire - ECS - et/ou de chauffage) sont éligibles à MaPrimeRenov’, aux primes CEE, à l’éco-PTZ et à un taux de TVA réduit.
  • Les panneaux solaires hybrides (production d’électricité et d’ECS ou de chauffage) cumulent les aides appliquées aux équipements photovoltaïques (PV) et thermiques.

Quelles sont les aides financières et subventions pour installer des panneaux solaires 2024 ?

Quels objectifs pour la France dans le développement des énergies renouvelables ? 

L'expansion de l'énergie solaire prend de l'ampleur en France. Selon la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE), l'objectif était d'arriver à une capacité photovoltaïque de 20 GW connectée au réseau public d'ici 2023 et de viser entre 35 et 44 GW pour 2028. À l'état des lieux de mars 2023, la France avait réussi à raccorder 17,2 GW, atteignant ainsi 86 % de l'objectif fixé pour 2023. En juin et juillet 2023, les objectifs de la PPE pour 2050 sont de l’ordre de 140 GW.

Pour la production de chaleur, les objectifs pour 2023 étaient d'installer chaque année environ 100 000 m² de capteurs thermiques dans le secteur du bâtiment, avec la moitié destinée aux habitations individuelles. Du côté du secteur industriel, l'objectif était d'atteindre un total de 150 000 m² de panneaux, soit l'équivalent d'environ 50 centrales solaires.

Pour 2028, les ambitions sont encore plus élevées. La PPE vise à installer entre 150 000 et 350 000 m² de capteurs thermiques chaque année dans le secteur du bâtiment, avec une majorité (70 %) prévue pour les résidences, en misant particulièrement sur le développement des systèmes solaires combinés (SSC). Pour l'industrie, l'objectif est d'élargir le parc à 300 000 m², ce qui correspondrait à environ 100 centrales solaires.

L’État accompagne les particuliers dans leur transition énergétique

Un but que l’État compte atteindre en encourageant les acteurs de l’économie - entreprises et particuliers - à investir dans des installations écologiques, notamment dans la pose de panneaux solaires photovoltaïques, thermiques et hybrides.

Pour ce faire, un large dispositif de subventions pour l’installation de systèmes de production d’énergies renouvelables est déployé pour améliorer la rentabilité des panneaux solaires.

Mais entre les différents types de panneaux solaires, les aides diffèrent. Pour commencer, il faut savoir différencier les différents types de panneaux solaires :

  1. le panneau solaire photovoltaïque, pour produire de l’électricité ;
  2. le panneau solaire thermique, pour produire de l’eau chaude sanitaire et/ou du chauffage. On parle ici de chauffe-eau solaire ou de système solaire combiné ;
  3. le panneau solaire hybride pour cumuler production d’électricité et production de chauffage ou d’eau chaude sanitaire (système aérovoltaïque ou hydraulique).

Commençons par un tableau regroupant l’ensemble des subventions panneaux solaires :

 

Photovoltaïque

Thermique

Hybride

Prime à l'autoconsommation

✔️

✔️

Tarifs d'achat

✔️

✔️

TVA réduite

✔️

✔️

✔️

MaPrimeRenov'

✔️

✔️

Primes CEE

✔️

✔️

Éco-prêt à taux zéro

✔️

✔️

Aide de collectivités locales

✔️

✔️

Découvrez un récapitulatif des aides pour l'installation de panneaux solaires photovoltaïques en vidéo avant de revenir en détail sur chaque dispositif dans la suite de l'article.

La prime à l'autoconsommation photovoltaïque

Jusqu’à 350 €/kWc avec la prime à l’autoconsommation

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque ou la prime à l’investissement a pour but d’amortir votre investissement. Sachez aussi que son montant dépend de la puissance de vos panneaux solaires. Elle est calculée selon les critères du tableau ci-dessous :

Puissance

Prime à l'autoconsommation

≤ 3 kWc

300 €/kWc

> 3 et ≤ 9 kWc

230 €/kWc

> 9 et ≤ 36 kWc

200 €/kWc

> 36 et ≤ 100 kWc

100 €/kWc

Tarifs valables du 1ᵉʳ mai au 31 juillet 2024 (10ᵉ trimestre de l’arrêté tarifaire “S21”)

Nouveauté 2023

Le versement de la prime à l’investissement est désormais réalisé en une seule fois pour les installations d’une puissance inférieure ou égale à 9 kWc (valable pour les installations dont la date de la demande complète de raccordement est effectuée à partir du 1ᵉʳ novembre 2022).

Quelles sont les conditions d’éligibilité à la prime à l’autoconsommation ?

La demande de la prime à l’autoconsommation photovoltaïque est effectuée automatiquement au moment de la demande de raccordement au réseau électrique auprès du gestionnaire de réseau Enedis. Son versement n’est conditionné à aucun critère de ressources. Toutefois, certains critères entrent en ligne de compte en ce qui concerne l’installation :

  • la puissance du système ne doit pas dépasser les 100 kWc ;
  • le producteur doit se tourner vers le système d’autoconsommation avec vente du surplus ou de vente totale ;
  • l'installation doit être posée sur un support (toit, carport, abri de jardin, garage) ou faire office de bardage, brise-soleil, pergola, ombrière, etc. ;
  • la pose doit être réalisée par un installateur photovoltaïque labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Kit solaire et subventions

Compte tenu des conditions d’éligibilité des installations solaires à la prime à l’autoconsommation, un kit solaire installé par un particulier ou une installation de panneaux solaires au sol ne peuvent prétendre à la prime à l’autoconsommation.

Sunology PLAY MAX : la station solaire 450W compatible avec une batterie 799 €

 

Aides financières panneaux solaires photovoltaïques thermiques et hybrides

L’obligation d’achat photovoltaïque

Vous hésitez à poser des panneaux solaires, car vous pensez que vous produirez plus que vous ne consommerez ? Lorsque vous produisez plus d’énergie que vous n’en utilisez, vous pouvez injecter le surplus de production des panneaux solaires sur le réseau d’électricité public et le vendre au fournisseur historique EDF, via son entité EDF OA (Obligation d’Achat), ou à une autre ELD (Entreprise Locale de Distribution) comme Enercoop, JMPE ou Ekwateur.

Le prix d’achat de l’énergie solaire est déterminé par l’État et communiqué chaque trimestre tarifaire par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Fixé par un contrat d’obligation d’achat d’une durée de 20 ans, vous pouvez pendant cette période vendre votre électricité à un tarif fixe et rentabiliser encore plus vite votre investissement.

Pour vendre sa production d’électricité, deux configurations sont possibles :

  1. la vente du surplus vous permet d’autoconsommer une partie de votre production et de vendre le surplus que vous n’avez pas consommé ;
  2. la vente totale vous permet de vendre votre production en intégralité.

Les tarifs d’achats photovoltaïques dépendent de la puissance électrique et de la nature de l’installation (vente du surplus ou vente totale) et sont réévalués tous les trimestres selon plusieurs paramètres. Attention, une fois le contrat signé, le tarif du trimestre tarifaire en cours reste applicable pendant 20 ans pour les installations en vente totale.

Le saviez-vous ?

Les panneaux solaires ont une durée de vie estimée en moyenne à 30 ans. Cela signifie que même après la fin de votre contrat avec EDF OA, vous continuerez à réaliser des économies d’énergie pendant de nombreuses années !

Grille tarifaire applicable au trimestre en cours

Voici les tarifs actuellement appliqués :

Puissance

Tarifs d'achat EDF OA

Vente du surplus

Tarifs d'achat EDF OA

Vente totale

≤ 3 kWc

0,1301 €/kWh

0,1430 €/kWh

> 3 et ≤ 9 kWc

0,1301 €/kWh

0,1215 €/kWh

> 9 et ≤ 36 kWc

0,0781 €/kWh

0,1355 €/kWh

> 36 et ≤ 100 kWc

0,0781 €/kWh

0,1178 €/kWh

Tarifs valables du 1ᵉʳ mai au 31 juillet 2024 (10ᵉ trimestre de l’arrêté tarifaire “S21”)

Le saviez-vous ?

Le guichet ouvert - le dispositif qui permet initialement à toute installation de moins de 100 kWc de bénéficier de l’obligation d’achat - a vu son seuil revu à la hausse en 2021, pour atteindre 500 kWc. Un tel réajustement profite avant tout aux projets entre 100 et 500 kWc, parmi lesquelles beaucoup d’installations de bâtiments agricoles photovoltaïques.

Pour rappel, au-delà du seuil de puissance fixé, les producteurs doivent passer par un mécanisme de mise en concurrence, ce qui a pour effet de ralentir les projets.

Quelles sont les conditions d’éligibilité à l’obligation d’achat ?

Les conditions d’éligibilité sont identiques à celles appliquées à la prime à l’investissement, seul le seuil de puissance est augmenté :

  • puissance inférieure ou égale à 500 kWc ;
  • vente avec injection du surplus ou de la totalité ;
  • installation sur bâtiment, hangar ou ombrière ;
  • se tourner vers un installateur RGE.

La TVA à taux réduit

Installer des panneaux solaires sur sa maison peut permettre de bénéficier d’une TVA à taux réduit. Il faut toutefois respecter certaines conditions :

  • la construction du logement doit avoir été achevée depuis plus de 2 ans ;
  • les travaux doivent être effectués par une entreprise prestataire à qui vous devez remettre une attestation de respect des conditions d’application de la TVA à taux réduit.

Le taux appliqué diffère selon le type de système solaire :

  • est appliqué un taux de 10 % aux installations photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc. Les installations supérieures à cette puissance donnent lieu à un taux de 20 % ;
  • est appliqué un taux de 5,5 % aux installations thermiques et hybrides.

MaPrimeRenov’ et les primes CEE pour les installations solaires thermiques

Pour remplacer le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), l’État a lancé en 2021 MaPrimeRénov’, qui couvre tous les travaux liés à la rénovation énergétique des logements.

Contrairement au crédit d'impôt, cette aide est versée directement lors de la réalisation des travaux. En ce qui concerne les conditions d’attribution, les installations photovoltaïques ne sont pas éligibles à ce dispositif. Seules les installations solaires thermiques ou hybrides (aérovoltaïques par exemple) sont éligibles.

L’aide est ouverte à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus, à condition que l‘habitation faisant l’objet des travaux soit vieille d’au moins 2 ans et que les travaux aient été effectués par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce dernier vous assure de profiter d’une installation performante, réalisée dans les meilleures conditions (orientation et inclinaison des modules, sécurité, durabilité, etc.).

Toutefois, les subventions sont modulées selon les revenus : 4 tranches - MaPrimeRénov’ bleu, jaune, violet et rose sont ainsi distinguées.

Ce dispositif est complété par les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) qui contraint les fournisseurs d’énergie à aider les particuliers dans la rénovation énergétique de leur logement. Les CEE suivent les mêmes critères d’attribution que MaPrimeRénov’.

En additionnant ces deux aides, il est ainsi possible de couvrir une partie non négligeable du coût de son installation de panneaux solaires. Les montants et les installations solaires concernées par MaPrimeRenov’ sont les suivants. Les primes CEE sont, quant à elles, calculées au cas par cas.

Tranche de revenus

Chauffe-eau solaire

Système solaire combiné

Équipements solaires hybrides

Bleu

4 000 €

10 000 €

2 500 €

Jaune

3 000 €

8 000 €

2 000 €

Violet

2 000 €

4 000 €

1 000 €

Rose

Non éligible

Non éligible

Non éligible

Tarifs appliqués pour toute installation thermique réalisée en 2024

Prime Coup de pouce Système Solaire Combiné (SSC)

Une prime Coup de pouce chauffage est accordée, en fonction des revenus du ménage, pour le remplacement d’une chaudière individuelle au charbon ou au gaz par un système solaire combiné. En effectuant vos travaux avant le 30 juin 2023, vous pouvez bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 5 000 € pour les ménages les plus modestes.

L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

Aide phare de la rénovation énergétique des logements, l’éco-prêt à taux zéro fonctionne aussi, bien évidemment, pour la mise en place de panneaux solaires. Pour la seule pose de panneaux solaires, vous pouvez bénéficier d’un prêt de 15 000 €.

Si vous couplez cette installation de panneaux avec d’autres travaux de rénovation énergétique, le montant du prêt peut être revu à la hausse. Ainsi, vous pouvez bénéficier jusqu'à 50 000 € pour le cumul de trois travaux et plus, permettant un gain énergétique minimum de 35 % et de sortir un logement du statut de passoire énergétique

Toutefois, comme pour MaPrimeRénov’ et le dispositif des CEE, l’éco-PTZ n’est ouvert que pour les installations solaires thermiques et hybrides. Le photovoltaïque seul n’est donc pas concerné.

Dans les 3 ans suivants l’obtention de l’éco-PTZ, vous devez transmettre les justificatifs prouvant que les travaux ont bien été réalisés. Pour ce faire, vous devez remplir des formulaires nommés “factures”, téléchargeables sur le site du service public.

Le saviez-vous ? 

Les panneaux solaires hybrides possèdent un rendement 10 à 15 % supérieur à celui des panneaux solaires photovoltaïques pour la partie PV !

Les aides des collectivités locales

Certaines collectivités (villes, départements et régions) proposent des subventions aux particuliers qui passent à l’énergie solaire ! Thermique, photovoltaïque ou hybride, pensez à vous renseigner. C’est par exemple le cas pour L’Alsace, l’Essonne ou des villes comme Toulouse et Bordeaux.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie, département ou région ou rendez-vous sur le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) pour savoir quels sont les dispositifs de soutien mis en place autour de chez vous !

Aides panneaux solaires toiture

Quel est le prix d’une installation solaire en 2024 ?

Le type de panneau solaire qui sera le plus adapté à votre projet (photovoltaïque, thermique ou hybride) se définit selon plusieurs critères comme votre consommation annuelle d’énergie, votre système de chauffage central, d’eau chaude sanitaire et de cuisson ou encore votre budget.

Pour toutes ces raisons, un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) réalise une étude de faisabilité et vous propose différents projets solaires compatibles avec votre habitation. De plus, il est recommandé de réaliser au minimum 3 demandes de devis auprès de différentes entreprises pour bénéficier des meilleurs panneaux solaires.

Grâce à un avis professionnel, vous vous assurez de bénéficier d’une installation rentable. De plus, la mention RGE constitue un élément indispensable pour pouvoir prétendre aux aides financières dédiées à l’installation de panneaux solaires.

Le prix d’une installation solaire a donc une importance capitale dans le calcul de la rentabilité de votre projet. Pour cela, nous vous proposons de découvrir les montants moyens appliqués aux différents types de panneaux solaires.

Combien coûte une installation de panneaux photovoltaïques ?

Pour accélérer la transition énergétique, les pouvoirs publics ont mis en place, ces dernières années, de nombreux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables et en particulier au solaire photovoltaïque.

Le but de ces subventions : rendre les installations les plus rentables possibles afin d’encourager les particuliers à poser des panneaux photovoltaïques sur le toit de leur maison, car le prix d’une installation solaire est relativement élevé.

Un système photovoltaïque clé en main coûte généralement entre 2 000 et 3 000 €/kWc. Le prix dépend de nombreux facteurs :

  • la puissance de l’installation ;
  • le type de pose : intégration au bâti ou surimposition ;
  • la performance du panneau solaire ;
  • le degré de difficulté d’installation.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous une moyenne des prix en fonction de la puissance de l’installation

Puissance

Prix clé en main

(matériel + pose)

3 kWc

8 500 à 10 500 €

6 kWc

12 000 à 17 000 €

9 kWc

17 000 à 23 000 €

Il existe toutefois des panneaux solaires moins chers, notamment des kits solaires à monter soi-même, qui permettent de faire des économies sur la main d'œuvre. Néanmoins ce genre d’installation ne permet pas de bénéficier de tous les avantages d’une installation classique dont les aides financières.

Calculez la rentabilité

Découvrez combien d'années seront nécessaires pour que votre projet photovoltaïque soit rentabilisé.

Je demande un devis gratuit

Combien coûte une installation solaire thermique ?

Si les installations photovoltaïques sont les plus plébiscitées, les installations solaires thermiques permettent, elles aussi, de faire de belles économies d’énergie sur la partie “chauffage”, grâce à l’énergie solaire.

Il existe plusieurs types de panneaux solaires thermiques :

  1. le chauffe-eau solaire individuel (CESI) permet de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) : son prix oscille entre 2 000 et 8 000 € selon les besoins ;
  2. le système solaire combiné (SSC) est un dispositif qui permet d’assurer à la fois les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire d’un logement : le prix est plus élevé, de l’ordre de 11 000 à 15 000 €, toujours selon les besoins énergétiques du logement.

Le prix varie donc principalement en fonction des besoins de chauffage à couvrir, mais également des technologies employées par les panneaux : les capteurs non vitrés sont les moins chers, tandis que les capteurs à tubes sous vide, plus performants, sont plus coûteux.

Combien coûte une installation solaire hybride ?

Parfait mélange entre le thermique et le photovoltaïque, le panneau solaire hybride reste une solution moins connue et, de ce fait, moins prisée par les particuliers et les professionnels.

On peut expliquer cela par le faible recul sur la réelle plus-value d’innovation que permet ce type de module et par le fait que très peu de fabricants de panneaux solaires proposent ce type d’équipements.

Pour une installation solaire hybride, comptez environ entre 12 000 et 18 000 €.

Projet solaire clé en main avec Hello Watt

Hello Watt vous accompagne de A à Z dans votre projet d’installation de panneaux solaires photovoltaïques ! Étude de faisabilité, prise en charge des démarches administratives, installation par un artisan RGE de notre réseau, assurez-vous d’entreprendre un projet fiable et rentable avec Hello Watt !

Pour plus d’informations, réalisez une simulation solaire en ligne ou contactez l’un de nos experts du solaire au 09 71 07 07 40 (service et appel gratuits) du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30.

FAQ : Vos questions sur les aides pour l’installation de panneaux solaires

Quelles sont les aides pour financer une installation solaire photovoltaïque ?

Vous avez pour projet d’installer des panneaux solaires photovoltaïques sur votre toiture ? Les installations photovoltaïques (production d’électricité) peuvent bénéficier de la prime à l'autoconsommation (ou prime à l’investissement), du système d’Obligation d’Achat, ainsi que d’un taux de TVA réduit à 10 % (puissances ≤ 3 kWc).

Pour compléter tous ces dispositifs, certaines collectivités locales (villes, départements, régions) proposent également des soutiens financiers. Ces subventions permettent d’alléger le coût d’une installation photovoltaïque et d’en améliorer la rentabilité.

À noter que choisir un installateur solaire certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est une condition indispensable à remplir pour pouvoir bénéficier de toutes ces aides. 

Quelles sont les aides pour financer une installation solaire thermique ?

Les installations thermiques (chauffe-eau solaire et système solaire combiné), produisant de l’eau chaude sanitaire et/ou du chauffage sont éligibles aux dispositifs suivants : MaPrimeRenov’ ou MaPrimeRénov’ Accompagné, la prime CEE, l’éco-prêt à taux zéro, un taux de TVA réduit à 5,5 % appliqué sur le matériel et la main-d’œuvre et les aides locales.

Quelles sont les aides pour les panneaux solaires hybrides ?

Les installations hybrides sont éligibles à l’ensemble des dispositifs alloués aux systèmes photovoltaïques et thermiques, à savoir : la prime à l’autoconsommation, l’Obligation d’Achat, un taux de TVA réduit à 5,5 %, MaPrimeRenov’, la prime énergie, et l’éco-prêt à taux zéro.

Qu’est-ce que la prime à l’autoconsommation ?

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque a été créée en 2017 pour remplacer le crédit d'impôt dédié au photovoltaïque qui a été supprimé en 2014.

Cette dernière vous aide à amortir plus rapidement votre installation solaire. Le montant varie selon la puissance installée. Plus la puissance installée est élevée, plus le montant de la prime par kWc diminue.

Comment vendre son électricité à EDF OA ?

Pour rembourser plus vite votre investissement, le tarif d’achat du kWh subventionné peut être la solution. Si vous produisez plus que ce que vous consommez, vous allez pouvoir injecter le surplus sur le réseau électrique et le vendre à EDF Obligation d’Achat (EDF OA).

Le prix d’achat est un tarif déterminé par l’État ! Ce dispositif va vous permettre de rembourser plus vite votre investissement puisqu’il vous permettra de recevoir régulièrement un revenu.

À noter que les tarifs de rachat varient selon la puissance installée ainsi que le type d’installation : autoconsommation partielle ou vente totale.

MaPrimeRénov’ permet-elle de financer une installation solaire ?

La réponse est oui. Toutefois, les installations photovoltaïques ne sont pas concernées. Seules sont imputées les installations solaires qui permettent de produire de la chaleur (chauffe-eau solaire, chauffage solaire, panneaux solaires hybrides).

Il en est de même avec les CEE (aide à l’investissement versée par les fournisseurs d’énergie). Le montant de l’aide fluctue en fonction des ressources du foyer et de la nature des travaux effectués.

Jade Sebastien
Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire

Rédactrice chez Hello Watt, Jade est spécialiste du photovoltaïque. Elle vous livre également tous les secrets des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires, pompe à chaleur et poêle à bois !