Réduisez votre facture d'énergie

Isolation des combles perdus : 3 techniques efficaces

Les combles perdus, c’est le seul endroit de la maison que l’on n’aimerait pas voir s’agrandir. On va être franc : ils ne servent pas à grand chose, à part à mener tout droit la chaleur à l’extérieur. Il est alors essentiel de condamner cette porte de sortie pour éviter …

Les combles perdus, c’est le seul endroit de la maison que l’on n’aimerait pas voir s’agrandir. On va être franc : ils ne servent pas à …

Les combles perdus, c’est le seul endroit de la maison que l’on n’aimerait pas voir s’agrandir. On va être franc : ils ne servent pas à grand chose, à part à mener tout droit la chaleur à l’extérieur. Il est alors essentiel de condamner cette porte de sortie pour éviter les 25 à 30% de perte d’énergie évoquées par l’Agence De l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie (l’ADEME) ! Pour cela, il faut isoler ses combles. Mais là encore, les choses ne sont pas si simples : plusieurs techniques sont possibles, de nombreux isolants sont vendus et une foule de professionnels se font concurrence… bref, un choix cornélien s’offre à vous. Ne paniquez pas pour autant, “rien ne sert de courir, il faut partir à point” conseille La Fontaine dans sa fable Le lièvre et la tortue. C’est un fait avéré : des travaux effectués dans la précipitation n’apportent rien de bon. Prenez-donc le temps de lire nos conseils et étudions ensemble, pas à pas, l’isolation des combles perdus.

 

Comment isoler ses combles perdus ?

Comment reconnait-on des combles perdus ?

Première chose à faire : identifier le type de combles présents dans votre maison. Nul besoin de faire appel à un professionnel pour cette étape, un simple coup d’oeil dans votre grenier suffira !

Pour les combles, la taille compte

Vos combles peuvent être déjà habitables, aménageables ou bien perdus. Cochez la troisième case si la hauteur du point le plus haut de vos combles ne dépasse pas les 2,50 mètres. Si cela peut sembler abusif, sachez que les travaux d’isolation des combles et d’aménagement réduisent la hauteur d’une pièce. Il faut donc prévoir le nombre de mètres carrés qui auront finalement une hauteur habitable, c’est-à-dire supérieure à 1,80 mètres une fois les travaux réalisés. C’est un point très important puisque les techniques utilisées pour isoler vos combles diffèrent en fonction de leur type.

Petite précision... 

Bien entendu, même des combles perdus peuvent devenir habitables moyennant des travaux plus ou moins importants, compliqués et onéreux. Ici, nous nous attachons à la définition la plus simple des combles perdus.

Toits trop pentus : combles perdus !

L’inclinaison du toit a aussi son importance. Il est effectivement compliqué d’aménager des combles dont seuls un ou deux mètres carrés respecteront la hauteur exigée. Il est entendu qu’une pente de toit inférieure à 30% ne permet pas de rendre des combles habitables.

Veillez aussi à ce que l’accès à vos combles soit pratique et à ce que votre charpente n'encombre pas trop l’espace : le but est de créer une pièce à vivre, pas un parcours d’accrobranche !

Les trois techniques d’isolation des combles perdus

Vous avez bien vérifié, vos combles sont effectivement perdus. Il est désormais temps de passer à l’étape suivante : à quelle technique d’isolation souhaitez-vous recourir ? La manière la plus simple d’isoler des combles perdus est de tapisser le plancher d’une couche d’isolant sur toute la surface. Nous vous proposons trois méthodes très répandues, à vous de faire votre choix !

L’isolation des combles par soufflage ou dite “soufflée”

L’isolation des combles perdus par soufflage est très pratique lorsque l’espace en question n’est pas accessible. Un isolant broyé va être soufflé de manière uniforme dans les combles par un tuyau mécanique afin d’atteindre les coins les plus difficiles. Cette méthode nécessite la pose d’un pare-vapeur à positionner entre le plancher et l’isolant. Cette membrane se présente comme un film transparent et a pour vocation d’assurer l’étanchéité de l’opération.

Pourquoi la recommande t’on ?

Cette technique d’isolation des combles est très simple à réaliser. Il suffit simplement au professionnel de brancher son appareil de soufflage et le tour est joué ! En plus, de part sa nature “en flocons” l’isolant soufflé comble mieux les recoins et les petits trous et espaces présents dans le parquet. La technique est donc très efficace. Enfin, l’isolation par soufflage réduit drastiquement l’humidité et préserve ainsi la durée de vie de la toiture.

Quelles sont nos réticences ?

Afin de réaliser une isolation par soufflage dans les meilleures conditions, la hauteur minimale des combles perdus doit être d’un mètre minimum. Le tuyau doit pouvoir se frayer un chemin : si l’accès à vos combles est compliqué, le professionnel sera dans l’obligation d’enlever quelques tuiles de votre toiture… Dernier inconvénient, l’isolation des combles perdus par soufflage s’effectue uniquement en présence d’un professionnel. Que ce soit au niveau de la qualité ou de la sécurité, réaliser l’opération soi-même est trop risqué.

Combien ça coûte ?

Il est impossible d’indiquer un tarif précis sans éléments précis. Le prix d’une isolation des combles perdus par soufflage varie en fonction de l’isolant choisi (et le catalogue est très fourni), du professionnel sélectionné et de l’espace à isoler. Mais, de l’avis général, cette technique est généralement la plus économique.

Voici un petit exemple en vidéo de l’intervention d’un professionnel en cas d’isolation des combles par soufflage : 

 

L’isolation des combles par insufflation (ou injection)

L’insufflation est souvent confondue avec le soufflage. Elle utilise, en effet, la même machine qui broie et souffle de l’isolant, mais celui-ci est injecté dans les parois ou dans le plancher creux. Avec cette technique, les ponts thermiques disparaissent, il n’y a pas de tassement et l’étanchéité est renforcée.

Pourquoi on la recommande ?

Cette technique est très utilisée lors de la construction d’une maison. Elle permet donc une isolation des combles acoustique et thermique directe, en remplissant les parois (murs, plancher, toiture) d’isolant. Vous obtenez donc un résultat très efficace et, surtout, stable dans le temps.

Quelles sont nos réticences ?

Comme pour le soufflage, insérer de l’isolant broyé dans le creux du mur ou du parquet nécessite l’intervention obligatoire d’un prestataire. Les autres inconvénients sont presque similaires à l’isolation des combles perdus par soufflage. Comme on vous l’indiquait un peu plus haut, il n’y a pas de grandes différences entre ces deux techniques.

Combien ça coûte ?

La technique étant proche du soufflage, l’opération est plutôt considérée comme bon marché. Mais tout dépend, encore une fois, du prestataire et de l’isolant que vous choisissez.

Pose de rouleaux isolants pour isoler les combles perdus

Si vos combles sont faciles d’accès, il suffit de poser des rouleaux d’isolant à même le plancher. Voici, étape par étape, comment procéder :

  • Comme dans la première option, il est nécessaire d'installer, avant toute chose, un pare-vapeur.

  • Ensuite, il suffit de dérouler la première couche d’isolant, sans la fixer au sol, mais en prenant garde à bien toucher les bords de vos combles.

  • Posez ensuite une seconde couche de rouleau isolant pour assurer une très bonne isolation. Deux méthodes sont recommandées pour superposer les deux épaisseurs d’isolants :

    • Utiliser la technique des joints décalés, qui constitue à décaler la largeur de 10 cm par rapport au rouleau placé en dessous.

    • La méthode des rouleaux à joints croisés : la seconde couche d’isolant est posé perpendiculairement à la précédente.

Pourquoi on la recommande ?

  1. LA technique d’isolation des combles perdus la plus simple à réaliser ! Vous pouvez parfaitement faire l’opération vous-même, sans intervention externe. Elle est idéale pour les aficionados du Do It Yourself.

Quelles sont nos réticences ?

Contrairement au soufflage, il est rare que le rouleau remplisse parfaitement l’espace des combles. Un bonne pose nécessite donc découpages et assemblages en tout genre !

Combien ça coûte ?

Avant de vous lancer et d'arpenter les rayons d’un magasin de bricolage avec les dimensions crayonnées sur un post-it, rappelez-vous que c’est l’épaisseur du rouleau qui fait la qualité de votre isolation. Pour qu’elle atteigne au moins 30 cm, il est donc souvent nécessaire d’acheter deux épaisseurs de rouleaux pour la même zone !

Toujours dubitatif ? Pour vous aider à faire le bon choix, voici un petit tableau récapitulatif (le meilleur que vous pourrez trouver, on vous assure !) :

Comparatif des techniques d'isolation des combles perdus

 

Avantages

Inconvénients

Soufflage

- Opération simple

- Atteint tous les recoins

- Préserve la toiture

- Hauteur de 1 m minimum

- Passage du tuyaux

- Effectué par un professionnel

Insufflation

- Idéale lors de la construction

d'une maison

-Stable dans le temps

- Intervention d'un prestataire

- Passage du tuyaux

- Uniquement lors de rénovation

ou construction

Rouleaux

-Très rapide

- Possible de le faire soi-même

- Simple à poser

- Double couche obligatoire

- S'adapte mal aux

combles

Bénéficiez d’aides financières pour l’isolation de vos combles perdus

De nombreuses aides existent pour vous aider à isoler vos combles perdus ! Le Pacte Énergie Solidarité (PES) vous permet même de ne débourser qu’un euro symbolique. Renseignez-vous !