Comprendre la puissance crête et les unités de vos panneaux photovoltaïques

La puissance crête, ou puissance nominale, est une notion que l’on risque de vous donner systématiquement si vous vous intéressez au photovoltaïque. Mais que signifie-t-elle ? Comment est-elle calculée et quelles sont les autres unités à connaître au sujet des panneaux solaires ? Pas de panique, ces données qui vous sont étrangères aujourd’hui seront limpides après la lecture de cet article !

Puissance-crête, puissance nominale et facteur de charge : quelles différences ?

Qu’est-ce que la puissance crête ?

La puissance crête correspond à la puissance maximale qu’un panneau solaire peut délivrer en électricité. L’unité de mesure de cette puissance est le watt crête (Wc). L’unité que vous retrouverez le plus souvent pour les installations en toiture est le kWc (kilowatt crête), pour les centrales solaires au sol on parlera en MWc (mégawatt crête). 

La puissance crête représente le rendement du système (la quantité d’énergie solaire transformée en énergie électrique) dans les meilleures conditions d’ensoleillement possible : une irradiance de 100 W / m². 

Un kWc représente aujourd’hui environ trois panneaux standards (environ 5 m² de pose). À titre indicatif, en France, un kWc produit entre 1 000 et 1 700 kWh par an (dans les meilleures conditions d’exposition et selon la localisation géographique).

La puissance de chaque installation varie en fonction des besoins du foyer ou de la surface d’installation disponible, la puissance d’une installation varie. Vous avez surement dû entendre parler d’installation de 3 kWc, 6 kWc ou encore 9kWc. Bien entendu, plus la puissance est élevée, plus le coût de votre installation grimpe ! Il est important de noter que c’est la puissance qui va influer sur le prix de vos panneaux solaires et non la surface de ces derniers en général.

Trouvez les meilleurs panneaux solaires !

Le photovoltaïque et vous, ça fait deux ? Nos experts solaires vous accompagnent pour trouver la meilleure installation possible, en fonction de votre budget.

Je demande un devis gratuit

La puissance nominale

La puissance nominale est une autre manière de parler de la puissance crête. La puissance nominale est la puissance maximale mesurée dans les conditions optimales d’essai qui servent à classer les modules photovoltaïques. 

Plus simplement, il s’agit d’un indicateur qui va vous permettre de choisir telle ou telle installation selon vos besoins en électricité

La puissance délivrée dépend de l’énergie solaire reçue, elle-même dépendante de la situation géographique des panneaux solaires, de la météo, de l’orientation du système ou encore de sa température ! Des éléments qui doivent faire l’objet d’une attention particulière de la part de l’installateur solaire afin d’optimiser le rendement de vos panneaux solaires

Le facteur de charge

Le facteur de charge est le ratio entre l’énergie qu’une unité de production produit sur une période donnée et l’énergie qu’elle aurait produite durant cette période si elle avait fonctionné en continu à puissance nominale. Ici on voit bien le rapport avec la puissance nominale, qui est la puissance maximale mesurée sur une unité de production. Le facteur de charge est utile si l’on souhaite calculer la rentabilité de ses panneaux photovoltaïques. Il est de 13 % en moyenne en France.

Les différentes unités de vos panneaux solaires

Différence entre W et Wh

Le watt (W) est l’unité internationale de puissance. La puissance est fonction de la tension et de l’intensité : P = U x I (Tension en Volts multipliée par l’Intensité en Ampères). C’est la puissance active, la puissance demandée par un appareil en état de marche. À titre d’exemple, une ampoule électrique courante à incandescence requiert une puissance de 60 W (et cinq fois moins pour une lampe basse consommation). 

La différence entre le watt (W) et le wattheure (Wh) est que le Wh représente une quantité d’énergie sur un temps d’une heure. Elle sert notamment à mesurer la production ou la consommation. 

Qu’est-ce que le kVA ?

Le kVA (Kilovoltampère)  mesure la puissance électrique apparente d’une installation. Ainsi le kVA permet de calculer la puissance maximale que peut supporter un appareil. On retrouve cette unité de mesure pour les compteurs électriques par exemple ou les onduleurs des panneaux photovoltaïques. C’est grâce au kVA de votre compteur que vous pouvez savoir combien d’appareils électriques peuvent fonctionner en même temps chez vous sans faire disjoncter votre tableau électrique ! C’est utile pour savoir si vous avez besoin d’un compteur avec une plus grande capacité. 

Puissance ou rendement ?

La puissance-crête d’un panneau solaire ne mesure pas sa performance mais sa capacité. La performance d’un module correspond à son rendement. Les meilleurs panneaux solaires du marché disposent d’un rendement pouvant grimper jusqu’à 24 %. 

La puissance-crête d’un panneau solaire ne mesure pas à sa performance mais sa capacité. La performance d’un module correspond à son rendement. Les meilleurs panneaux solaires du marché disposent d’un rendement pouvant grimper jusqu’à 24 %. 

La production photovoltaïque par kWc en France

Le productible d’une installation est l’estimation de la production d’un kWc sur une année, en fonction de sa localisation. En effet, un kWc situé à Marseille produit davantage qu’un kWc situé à Lille. Le productible s’exprime en kWh / kWc et permet de connaître approximativement les revenus qu’une installation est capable de générer sur une période donnée. 

Voici les exemples de productible que l’on trouve dans chaque département français :

Ain

1

1292

Aisne

2

1105

Allier

3

1267

Alpes-de-Haute-Provence

4

1624

Hautes-Alpes

5

1607

Alpes-Maritimes

6

1641

Ardèche

7

1454

Ardennes

8

1046

Ariège

9

1377

Aube

10

1173

Aude

11

1428

Aveyron

12

1403

Bouches-du-Rhône

13

1649

Calvados

14

1173

Cantal

15

1360

Charente

16

1369

Charente-Maritime

17

1471

Cher

18

1224

Corrèze

19

1326

Corse-du-Sud

2A

1649

Haute-Corse

2B

1539

Côte-d'Or

21

1199

Côtes-d'Armor

22

1224

Creuse

23

1207

Dordogne

24

1369

Doubs

25

1216

Drôme

26

1479

Eure

27

1148

Eure-et-Loir

28

1190

Finistère

29

1250

Gard

30

1615

Haute-Garonne

31

1454

Gers

32

1394

Gironde

33

1428

Hérault

34

1615

Ille-et-Vilaine

35

1233

Indre

36

1233

Indre-et-Loire

37

1207

Isère

38

1411

Jura

39

1241

Landes

40

1377

Loir-et-Cher

41

1207

Loire

42

1241

Haute-Loire

43

1301

Loire-Atlantique

44

1352

Loiret

45

1199

Lot

46

1394

Lot-et-Garonne

47

1386

Lozère

48

1360

Maine-et-Loire

49

1318

Manche

50

1131

Marne

51

1131

Haute-Marne

52

1122

Mayenne

53

1224

Meurthe-et-Moselle

54

1063

Meuse

55

1097

Morbihan

56

1309

Moselle

57

1097

Nièvre

58

1250

Nord

59

1080

Oise

60

1122

Orne

61

1190

Pas-de-Calais

62

1097

Puy-de-Dôme

63

1292

Pyrénées-Atlantiques

64

1352

Hautes-Pyrénées

65

1377

Pyrénées-Orientales

66

1632

Bas-Rhin

67

1190

Haut-Rhin

68

1182

Rhône

69

1309

Haute-Saône

70

1190

Saône-et-Loire

71

1275

Sarthe

72

1233

Savoie

73

1352

Haute-Savoie

74

1292

Paris

75

1165

Seine-Maritime

76

1131

Seine-et-Marne

77

1182

Yvelines

78

1165

Deux-Sèvres

79

1352

Somme

80

1097

Tarn

81

1403

Tarn-et-Garonne

82

1411

Var

83

1692

Vaucluse

84

1675

Vendée

85

1352

Vienne

86

1301

Haute-Vienne

87

1301

Vosges

88

1122

Yonne

89

1182

Territoire de Belfort

90

1199

Essonne

91

1199

Hauts-de-Seine

92

1199

Seine-Saint-Denis

93

1173

Val-de-Marne

94

1207

Val-d'Oise

95

1165

Puissance-crête : quelle réglementation ?

La prime à l’autoconsommation

Si beaucoup d’aides ont été mises en place par le Gouvernement français pour favoriser l’émergence d’installations photovoltaïques, certaines d’entre elles dépendent de la puissance de l’installation photovoltaïque que vous aurez choisie. 

Dans le cas d’un kit solaire en autoconsommation par exemple, le montant de la prime par kWc à laquelle vous avez droit pourra varier sensiblement. Plus votre puissance d’installation est élevée, moins la prime accordée par kWc est grande ! Voici un tableau récapitulatif de la prime par kWc selon votre puissance :

Puissance (kWc)

Prime par kWc

≤ 3 kWc

0,40 €cts /kWc

≤ 9 kWc

0,30 €cts /kWc

≤ 36 kWc

0,19 €cts /kWc

≤100 kWc

0,09 €cts /kWc

>100 kWc

0

Tarifs de rachat EDF OA

De la même manière que pour la prime à l’autoconsommation, les tarifs d’achat ne sont pas les mêmes en fonction de votre puissance photovoltaïque ! Ces derniers varient également selon que vous choisissiez la vente totale ou l’autoconsommation avec vente du surplus.

Vente Totale

La vente totale de l’électricité produite par vos panneaux solaires était une pratique courante au début du photovoltaïque. La raison ? Les tarifs d’achat par kWh étaient alors très intéressants, plus intéressants que si vous décidiez de consommer une partie de votre production et que vous en vendiez le surplus. 

Cette tendance s’est largement inversée suite aux fortes augmentations du prix de l’électricité et à la mise en place de la prime à l’autoconsommation. 

Dans ce tableau, vous pouvez constater les différences de prix en fonction de la puissance. Ces données varient trimestriellement mais le tarif d'achat est bloqué pendant 20 ans à la demande de raccordement.

Puissance

Tarifs (€/kWh)

≤ 3kWc

0,1872€

≤ 9 kWc

0,1591€

≤ 36 kWc

0,1207€

≤ 100 kWc

0,1119€

Autoconsommation avec vente du surplus

C’est la tendance actuelle, le fait de consommer une grande partie de sa production d’énergie permet de se couvrir contre les augmentations du prix de l’électricité ! Comme nous l’avons vu, en plus de tarifs d’achat avantageux bloqués sur une période de 20 ans - la durée de vie des panneaux solaires dépassant les 30 ans -, vous pouvez bénéficier de la prime à l’autoconsommation, versée sur les cinq premières années suivant l’installation de vos panneaux solaires. Ici aussi, le kWh d’électricité est mieux valorisé pour les petites que pour les grosses puissances. 

Puissance (kWc)

Prime par kWc

Prix d’achat

Par kWh

≤ 3 kwc

400 € /kWc

0,10€ / kWh

≤ 9 kwc

300 € /kWc

0,10€ / kWh

≤ 36 kwc

190 € /kWc

0,06€ / kWh

≤100 kwc

90 € /kWc

0,06€ / kWh

>100 kwc

0

0

TVA

Du côté de la Taxe sur la Valeur Ajoutée, on observe également des disparités entre les différentes installations. Ainsi, alors que les panneaux solaires d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWh ont une TVA à 10 %, les installations supérieures à 3 kWc doivent s’acquitter d’une TVA à 20 % sur les revenus générés.

Fiscalité

Lorsque vous décidez de vendre en totalité ou partiellement votre production d’électricité, vous bénéficiez d’une source de revenu complémentaire que vous devez déclarer au service des impôts. Seulement vous ne serez pas redevable d’un impôt automatiquement. Ici aussi, cela dépend de la puissance de vos panneaux solaires ! 

Si vous avez une installation inférieure ou égale à 3 kWc (généralement 10 panneaux standards) vous ne serez pas imposables ! Si votre installation est supérieure à 3 kWc vous devrez déclarer vos revenus

Titre

Joignez nos experts solaires pour évaluer vos besoins et déterminer la puissance de votre future installation. Pour les appeler, composez le 09 71 07 07 40 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00.

Vos questions sur la puissance crête

Que signifie la “puissance crête” d’une installation ?

La puissance crête représente tout simplement la puissance que peuvent délivrer vos panneaux solaires dans des conditions d’ensoleillement optimales. On l’exprime en Wc (watt crête), en kWc (kilowatt crête) ou encore en MWc (mégawatt crête) pour les centrales solaires notamment. 

La puissance des installations solaires résidentielles se situe généralement entre 0 kWc et 9 kWc. Le kilowatt crête ne doit pas être confondu avec le Kilovoltampère (kVA) bien que similaire. Le kVA mesure la puissance électrique d’une installation. Par exemple, si vous avez souscrit une offre 3 kVA auprès de votre fournisseur d’électricité, votre compteur électrique sera limité à une consommation de 3 kVA maximum.

La puissance crête impacte-t-elle le coût des panneaux solaires ?

Logiquement, plus la puissance de votre installation est élevée, plus celle-ci va vous coûter cher. En effet, c’est le nombre de kilowatt-crête installé sur votre toiture qui va déterminer le prix de vos panneaux solaires

En moyenne, un kWc représente 3 panneaux solaires. La puissance-crête impacte également les aides auxquelles vous avez le droit. Certaines aides dépendent de la puissance de votre installation photovoltaïque que vous aurez choisie. Plus la puissance d’installation est élevée, moins la prime par kWc est importante.

Comment bien choisir la puissance-crête de son installation ?

C’est à votre installateur de déterminer la puissance de votre installation, lors de l’étude de faisabilité et de la proposition de devis. Pour connaître la puissance-crête de votre installation, le professionnel doit prendre en compte différents critères. Un kilowatt-crête permet de produire entre 1 000 et 1 700 kWh par an. Les données sont peu précises car elles varient selon les conditions d’exposition. Par exemple, dans le sud de la France, un kWc sera l’équivalent d’une production de 1 700 kWh par an. Si vous avez un petit budget, il faudra choisir une puissance crête moins élevée. La question du dimensionnement de votre installation se posera vraiment lors de l’étape du calepinage photovoltaïque réalisée par l’installateur de panneaux solaires.

Béatrice Pitre

Béatrice Pitre

Rédactrice web & SEO

Rédactrice chez Hello Watt, Béatrice est une ancienne journaliste. Elle aborde les sujets autour de l’énergie solaire et est très concernée par les sujets environnementaux. Elle souhaite partager des articles généraux et plus spécifiques autour de l’énergie solaire afin de briser quelques idées reçues !