Tout savoir sur l'entretien chaudière

Réduisez votre facture d'énergie

Ma chaudière est en panne : que faire ?

Votre chaudière montre des signes de faiblesse ? Vous avez remarqué une fuite, un bruit étrange, ou elle est carrément tombée en panne ... Pas de panique ! Nous allons vous guider à travers la marche à suivre et les causes possibles des pannes de chaudières. La chaudière est un …

Votre chaudière montre des signes de faiblesse ? Vous avez remarqué une fuite, un bruit étrange, ou elle est carrément tombée en panne ... …

Votre chaudière montre des signes de faiblesse ? Vous avez remarqué une fuite, un bruit étrange, ou elle est carrément tombée en panne ... Pas de panique ! Nous allons vous guider à travers la marche à suivre et les causes possibles des pannes de chaudières. La chaudière est un élément essentiel dans un foyer, et c’est un poste de dépense important, que l’on soit locataire ou propriétaire. C’est pourquoi il faut être prudent, et il est capital de respecter des règles de base : effectuer un entretien de votre chaudière régulièrement, identifier la source du problème, limiter les dégâts, agir dans la limite du possible, et contacter un professionnel.

 
Panne de chaudière réparation

Identifier les signes de panne de chaudière

Comment savoir que ma chaudière est en panne ?

Une chaudière, qu’elle soit au gaz ou au fioul, ancienne ou nouvelle, vous informe de son dysfonctionnement par un voyant lumineux qu’il y a un problème que ce soit un bruit ou une fuite. En général, lorsqu’une fuite de gaz a lieu, vous devriez sentir une odeur désagréable dans l’air. En fait, comme le gaz est inodore naturellement, un produit est ajouté pour vous prévenir en cas de fuite. L’odeur est similaire à une odeur d’oeuf pourri. Si votre chaudière fuit, il y va de votre santé de réagir immédiatement. Pensez à ouvrir en premier temps les fenêtres, coupez le courant et appelez un professionnel ou les pompiers. Ensuite vous devez attendre à l’extérieur de votre logement que le professionnel arrive afin de vous éloigner de tout risque d’explosion. Pour en savoir plus, consultez notre article sur les chaudières qui sentent le gaz ! Mais comment reconnaître la source de la panne ? Quelques indices peuvent facilement vous mettre sur la voie quant à l’origine du problème.

Un bruit anormal peut vous indiquer un manque de pression dans les radiateurs ou un problème de ballon. Vérifiez d’abord que la pression est comprise entre 1 et 1,5 bars.

Détecter un problème sur ma chaudière

Si votre chaudière est ancienne, vous pouvez aussi observer la flamme de la veilleuse. Si vous ne la voyez pas ou que vous entendez des détonations à l’intérieur de l’appareil, cela peut signifier un dysfonctionnement de brûleur et une accumulation de gaz.

Si la température augmente trop lentement, c’est également un signe de panne de chaudière. Si elle s’arrête et redémarre, cela peut provenir de poussières encrassant les brûleurs et les capteurs d’ionisation. Il faudra alors que le professionnel qui interviendra pour dépanner la chaudière démonte et inverse les capteurs.

Les causes possibles de panne de chaudière

Chaudière en panne : les problèmes fréquents :

Sur les chaudières récentes, les pannes que l’on voit le plus souvent concernent en général:

  • L’échangeur à plaque (c’est le composant qui transfère la chaleur d’un fluide à un autre), qui peut subir une accumulation de calcaire et causer un blocage de passation de chaleur ;

  • Le vase d’expansion (ballon souvent rouge, qui absorbe et stoppe les variations de volume d’eau, gère les débordements), qui fuit ou est bloqué dans sa tuyauterie peut provoquer une saturation d’eau dans la chaudière ou une sécheresse du circuit de chauffage (signes : flaque d’eau, variations de pression, passage en mode sécurité fréquent) ;

  • La sonde sanitaire (mesure la température de l’eau et la transmet à la chaudière), qui, si elle est endommagée, ne communique plus et empêche la régulation des températures de l’eau (signe : pas d’eau chaude

Un problème de chaudière lié à matériel détérioré

Les pannes de chaudière peuvent aussi parfois provenir de :

  • Thermomètres en dysfonctionnement, provoquant une surchauffe (en principe, la chaudière indique un message d’erreur dans ce cas ) ;

  • D’échanges d’air qui entraînent une mauvaise combustion ;

  • D’une mauvaise qualité d’eau qui peut obstruer les tuyaux ou engendrer de la corrosion ;

  • De canalisations mal isolées, qui provoquent des pannes régulières (des gaines en mousse isolante empêcheront la chaleur de s’en échapper et éviteront que les canalisations ne se figent à cause de la condensation).

Dépanner sa chaudière : que peut-on réparer soi-même ? Chaudière en panne : que faire pour résoudre le problème ?

Attention, vous pouvez identifier les pannes citées ci-dessus mais non intervenir vous-même. Seul un professionnel est habilité, assuré et agréé pour dépanner les chaudières, surtout avec les nouvelles chaudières à condensation, particulièrement complexes. De plus, en cas de panne causée par un dysfonctionnement électrique ou électronique (composant à remplacer, thermostat défectueux), vous n’aurez pas le savoir ou les compétences nécessaires pour réparer votre chaudière.

Néanmoins, il y a certaines choses que vous pouvez réparer ou améliorer vous-même, en cas de panne de chaudière :

  • Vérifier le niveau de pression,

  • Vérifier les branchements (interrupteur et câbles en mauvais état ou mal branchés),

  • Régler la programmation,

  • Vérifier le thermostat (est-il bloqué, ou indique-t-il une panne précise, avec un numéro ?),

  • Ne pas trop augmenter la température,

  • Vérifier les voyants (si des voyants normalement allumés sont éteints c’est probablement un câble défectueux),

  • Vérifier l’état des fusibles,

  • Vérifier l’entrée de gaz ou de fioul (si obstruée ou défectueuse, la chaudière ne pourra pas fonctionner) et le robinet (position inhabituelle).

Que faire en cas de panne de chaudière liée à une fuite de gaz ?

Les fuites sont la deuxième cause de panne de chaudière. La première chose à faire est de trouver l’origine de la fuite. Regardez ensuite s’il s’agit d’une grosse fuite ou de quelques gouttes, et enfin tentez de trouver la cause de la fuite.

Pour ce faire, vérifiez le manomètre de pression et que l’aiguille se trouve bien entre 1 et 1,5 bars.

Si l’aiguille se trouve dans la zone rouge, le problème peut venir d’une sous-pression ou d’une surpression.

Si la pression est trop faible, elle ne permet pas à l’eau de bien s’écouler, ce qui explique la fuite.

Si au contraire la pression est trop forte, la fuite correspond à un excédent d’eau évacué par sécurité par la chaudière. Si c’est le cas, vous pouvez déjà purger les radiateurs pour la faire baisser.

Parfois, la pression est bonne mais le problème vient d’air présent dans le système de chauffe. Il faut alors arrêter la chaudière et les radiateurs et rajouter de l’eau dans le système jusqu’à ce que la bonne pression soit atteinte.

Mais la fuite peut également venir d’un problème d’étanchéité du clapet d’allumage, d’une pièce endommagée, entartrée ou usagée , ou encore d’un dysfonctionnement autre. Dans ce cas, ne tentez pas vous-même d’y remédier, et faites appel à un professionnel pour réparer votre chaudière. En attendant l’intervention du professionnel, coupez l’eau, afin d’éviter l’inondation et de ne pas empirer les choses.

Pour prévenir une panne de chaudière : surveillez aussi les bruits. Un bruit anormal de chaudière ou des radiateurs peut être le signe d’une panne à venir. Cela provient souvent de l’ébullition de l’eau dans le ballon, ou du fait que les radiateurs ne reçoivent pas assez ou trop d’eau. Si la pression est correcte, cela vient peut être d’air qui circule mal dans le système. Coupez la chaudière et purgez vos radiateurs pour résoudre le problème.

Si votre chaudière est un ancien modèle et qu’elle tombe en panne, il y a certaines réparations que vous pouvez effectuer vous-même. Par exemple, la veilleuse peut être en panne à cause d’un faux contact du thermocouple, qu’il faut simplement nettoyer ou remplacer. Vous pouvez aussi vérifier si le circulateur qui amène la chaleur jusqu’aux émetteurs n’est pas bloqué (sinon, faire tourner la vis devant devrait suffire à le débloquer).

Comment éviter les pannes de chaudière : quelques précautions d’usage

L’ancienneté de la chaudière joue sur son rendement et son efficacité. Beaucoup de chaudières tombent en panne tout simplement parce qu’elles sont vétustes, leur conduit de cheminée est trop endommagée, et les systèmes ont perdus de leur puissance. Si elle a plus de 15 ans, elle est forcément moins performante et compense en augmentant la consommation d’énergie. Le tartre s’y accumule aussi plus facilement et augmente les risques de panne. Si vous la remplacez par une chaudière à condensation ou à basse température, vous éviterez ces risques et ferez des économies d’énergie.

L’entretien annuel de la chaudière est à la charge de l’occupant, donc du locataire, tandis que les réparations de cette chaudière sont payées par le propriétaire (sauf dans le cadre d’une installation de chauffage collective et non individuelle, où c’est le propriétaire qui prend en charge l’entretien annuel en plus des réparations ou du remplacement de la chaudière).

Cet entretien, obligatoire et indispensable pour prévenir les pannes de chaudière ou problèmes plus graves, permet de vérifier l’état général et le fonctionnement de votre chaudière. Le professionnel chauffagiste vient chez vous pour réparer votre appareil de chauffage en panne et s’assurer de bien vidanger votre chaudière. Le professionnel RGE est agréé pour vérifier les émissions polluantes de la chaudière.En effet, les chaudières émettent du CO, du CO2, et des particules nocives (par la combustion du gaz ou du fioul), et les dangers et le risque d’intoxication étant réels, il est impératif de contrôler et d’entretenir la chaudière régulièrement. A la suite de l’entretien, il remet un contrat qui atteste que votre chaudière est bien aux normes. Cela vous permet aussi d’avoir une preuve écrite pour bénéficier du Crédit d’Impôt à la Transition Energétique lorsque vous décidez de changer de chaudière pour une chaudière à condensation.


Cela évite aussi les accidents domestiques, les baisses de performance, et diminue donc la fréquence potentielle des pannes, donc le coût final. Si vous êtes locataire, vous avez probablement dû souscrire ou reprendre un contrat d’entretien à votre entrée dans le logement, et vous fournissez chaque année et lors de votre sortie les attestations de cet entretien au propriétaire. Cela vous protège et permet de ne pas impliquer votre responsabilité en cas de panne de chaudière et de réparations importantes ou de remplacement de chaudière. L’entretien annuel est donc capital pour un rendement optimal. Si celui-ci n’est pas effectué, les risques de panne sont multipliés par 5.

Pour résumer

Gardez un matériel à jour, entretenu annuellement par un professionnel de plomberie ou dépannage, et vérifiez toujours de façon régulière le niveau de pression, les voyants, les bruits et les fuites éventuelles de votre chaudière. Vous préviendrez les pannes et problèmes de chaudière et vous vous assurerez un hiver bien au chaud !


Et vous ? Parlez-nous de votre chaudière : quelle panne avez-vous réussi à repérer, éviter, ou réparer ? Avez-vous des bons plans, des contacts de professionnels pour l’entretien annuel ?