Interview de Benoît Ignace, Directeur Général adjoint d'Eni

Benoît Ignace est le Directeur Général adjoint du fournisseur d'énergie Eni. Découvrez dans cette interview exclusive, les différentes offres énergie de l'entreprise, ainsi que le regard de Benoît Ignace sur les actualités du marché de l'énergie.

Portrait de Benoît Ignace, Directeur Général adjoint d'Eni

Pour commencer pouvez-vous nous présenter Eni, et votre rôle ?

Eni est un Groupe énergétique mondial présent dans 68 pays et qui compte plus de 31 000 collaborateurs. En plus de ses activités pétrolières et gazières historiques, la société prend, depuis quelques années, un virage vers la transition énergétique en développant des activités autour des énergies renouvelables, de l’économie circulaire ou encore de la mobilité électrique. Eni s’est implanté en France dans les années 68 avec les stations-services, puis a commencé à opérer en tant que fournisseur d’énergie en 2003 sous la marque Eni, pour finalement devenir Eni Gas & Power France en 2012. Aujourd’hui, l’activité d’Eni Gas & Power en France est liée à la vente de contrats d’électricité et de gaz, mais aussi de services énergétiques à destination des clients finaux.

Quant à moi, je suis Benoît Ignace, Directeur Général adjoint. J’ai rejoint Eni en 2013 et je supervise aujourd’hui  toutes les activités liées au commerce, au marketing & à la communication et aux Certificats d’Economies d’Energie (CEE) de la marque.
Benoît Ignace, Directeur Général adjoint d'Eni

Pouvez-vous nous présenter vos offres pour les particuliers ? Comment vous différenciez-vous des autres fournisseurs ? 

Nous avons trois types d’offres chez Eni : 

  • les offres indexées sur le tarif réglementé de vente (TRV) qui permettent de protéger le budget des clients puisqu’il s’agit d’offres moins chères que les offres au TRV d’Engie ou EDF
  • les offres à prix fixes classiques d’une durée pouvant aller jusqu’à 3 ans qui protègent des variations du TRV
  • les offres à prix fixe uniquement variable à la baisse qui permettent au consommateur de ne pas subir les hausses des TRV mais de bénéficier des baisses. A cela s’ajoutent des services qui peuvent être packagés ou non : protection des appareils de chauffage, maintenance des chaudières. Eni accompagne également ses clients via le financement des travaux d’efficacité énergétique grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).

Hausse de l'électricité : +4 % en août 2022 ?

Anticipez dès maintenant la prochaine hausse du prix de l'électricité en choisissant une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les offres

Ce qui caractérise Eni et nous permet de nous différencier vis à vis des autres fournisseurs, c’est :

  • une politique de prix agressive qui permet de proposer, par exemple, des offres de gaz pouvant atteindre une réduction de 15 % par rapport au tarif réglementé de vente du kWh HT
  • des offres garantissant une plus grande stabilité pour nos clients. Nous avons en effet été les premiers à lancer les offres à prix fixes dans les années 2010-2011, puis nous avons créé l’offre Astucio en 2014 (mécanisme de prix fixe uniquement variable à la baisse), qui est aujourd’hui encore notre offre phare. 

Le déploiement des compteurs Linky touche bientôt à sa fin, qu’est-ce que l’utilisation de ces données change pour un fournisseur d’énergie comme vous ? Y a t il des services que vous souhaitez développer en lien avec Linky ? 

Nous avons déjà un service appelé Club Eni qui utilise les données des compteurs Linky et Gazpar pour décrypter les consommations de nos clients. L’offre de base consiste en une application qui transforme les données brutes en informations utiles telles que l’identification des appareils les plus énergivores de son logement. L’idée est de sensibiliser le client pour qu’il modifie ses habitudes de consommation en rétribuant les gestes éco-responsables. Plus un utilisateur se rend sur son espace Eni et fournit des informations qui vont permettre de nourrir l’algorithme de l’outil (taille du logement, changement de chauffage etc.), plus il engrange de points qui lui permettront de récupérer des goodies, ou de financer des programmes de reforestation ou de protection des abeilles. 

Côté Eni, l’arrivée des compteurs intelligents est une aubaine puisque ces appareils connectés nous permettent de faire des relevés de consommation plus précis et donc de facturer au plus proche de la réalité nos clients. Nous travaillons d’ailleurs à l’élaboration d’offres spécifiques. 
Benoît Ignace, Directeur Général adjoint Eni

Vous avez récemment été mentionnés par le médiateur de l'énergie pour des pratiques commerciales trompeuses et concernant un nombre élevé de litiges avec vos clients. Ces problèmes sont-ils désormais réglés ?

Tout comme nous sommes le 4e fournisseur d’énergie sur le marché français, nous sommes aussi selon le MNE, le 4e fournisseur d’énergie en termes de nombre de litiges recensés. Avec 1390 litiges recensés sur une année complète, soit une centaine de litiges par mois pour Eni, pour un total de 1,4 millions de clients, cela reste proportionnellement raisonnable même si c’est toujours fâcheux. C’est pour cela que nous travaillons depuis plusieurs années à améliorer nos pratiques, ce qui n’a pas échappé au MNE qui souligne que nos plaintes ont baissé de 5% (comparé à une augmentation de +25 % pour tous les énergéticiens confondus) ! Voici quelques exemples de plans d’amélioration de nos campagnes de démarchage sur lesquels nous travaillons :

  • nous sanctionnons plus durement les vendeurs qui ne respectent pas les règles ;
  • à l’inverse, nous récompensons les partenaires vertueux par un système de rémunération avantageux ;
  • nous avons mis en place un numéro de téléphone et un formulaire web dédiés appelés “alerte démarchage" pour les personnes qui estiment avoir été victimes de démarchage abusif.
Le marché de la fourniture d’énergie est un marché particulièrement concurrentiel, nous avons donc tout intérêt à nous différencier par une relation client de qualité.
Benoît Ignace, Directeur Général adjoint Eni

On a pu entendre des critiques du Médiateur National de l’Energie sur les « offres vertes pas très vertes », quel est votre point de vue là-dessus ? Dites-nous en plus sur votre offre d’électricité verte.

Entendons-nous d’abord sur ce qu’est une offre verte, et sur ce que les fournisseurs d’énergie ont à leur disposition pour être plus vertueux. Il existe deux types d’offres vertes :

1- Les offres vertes liées à la garantie d’origine qui garantissent que l’électricité produite est d’origine renouvelable, c’est à dire issue de l’hydroélectricité, de l’éolien ou du photovoltaïque. Ce type de production est très intéressant pour le consommateur et la planète, mais à ce jour, les moyens de production ne sont pas en mesure de couvrir la totalité de la demande mondiale. En attendant que ce soit le cas, les fournisseurs d’énergie peuvent proposer un autre type d’offre...

2 - Les offres vertes compensées : pour compenser les émissions de CO2 générées par la production et la consommation d’énergie, les fournisseurs peuvent investir dans des programmes de compensation carbone ou de reforestation, comme c’est le cas pour Eni par exemple. 

Pour les deux types d’offres, l’électricité consommée est la même. Elle est mélangée de manière indifférenciée sur le réseau.

Trouvez la meilleure offre verte !

Hello Watt recherche pour vous les meilleurs tarifs verts dans la jungle des offres d'énergie. La comparaison est gratuite, profitez-en !

Je compare

Le MNE a donc raison de dire que toutes les offres ne sont pas toutes vertes, mais ce n’est pas nécessairement la faute des fournisseurs d’énergie, qui font leur possible en matière de décarbonation et utilisent ce qu’ils ont à disposition sur le marché.
Benoît Ignace, Directeur Général adjoint d'Eni

La fin des TRV de gaz approche : quel impact selon vous sur le marché de l’énergie ?

Le monde de l’énergie a commencé à se libéraliser en 2004. 17 ans plus tard, le tarif réglementé existe toujours. Chez Eni, on est pour la fin du tarif réglementé. C’est ce qui permet à la concurrence de battre son plein et de faire baisser les prix. Depuis que la loi a été décrétée il y a bientôt 2 ans, Engie a eu tout le temps de transformer ses propres clients au tarif réglementé en clients de marché libre. Ce n’est pas très fairplay pour nous. Pour l’électricité, rien n’est encore décidé. La libéralisation se fait donc tardivement et avec beaucoup de protection pour les fournisseurs historiques.

Vous êtes encore au tarif réglementé d'EDF ou Engie et vous voulez payer moins cher votre énergie ?

Grâce à notre comparateur en ligne, comparez les meilleures offres en quelques clics, et passez à un fournisseur alternatif gratuitement ! 

Que pensez-vous de l’argument selon lequel l’ouverture de la concurrence aux fournisseurs a fait grimper la facture d’électricité ?

Depuis quelques années, le prix de l’électricité au tarif réglementé est en hausse constante. Pourquoi ? Le prix de l’électricité au TRV est fixé par l’Etat et la CRE. Les TRV sont construits par empilement des coûts, notamment les coûts d’approvisionnement en électricité, indexés sur le marché de gros qui est de plus en plus impacté par le prix du CO2, un marché spéculatif. Si le TRV augmente, c’est parce que les coûts de commercialisation d’EDF (dont les coûts des certificats d’économie d’énergie) ou les prix sur le marché de gros de l’énergie augmentent.

Certains acteurs polémiquent en faisant le lien entre le succès des fournisseurs alternatifs et l'augmentation du prix de l’électricité, alors même que la libéralisation du marché oblige les fournisseurs alternatifs à proposer des offres plus alléchantes pour se démarquer. 
Benoît Ignace, Directeur Général adjoint, Eni

Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?

Nous voulons être encore plus incontournables dans la transition énergétique. Nous le sommes déjà grâce à nos divers programmes :

  • EcoPro est un programme de sensibilisation des TPE et PME aux économies d’énergie via des travaux d’efficacité énergétique (CEE)
  • Génération Energie est un programme qui sensibilise les collégiens et les lycéens aux éco-gestes du quotidien
  • Nous contribuons aussi à plusieurs programmes dédiés à la cyclomobilité pour encourager l'utilisation des vélos auprès des entreprises, et au covoiturage entre salariés
  • Enfin, nous voulons proposer des offres de plus en plus vertes. Déjà 30 à 40% de nos clients ont souscrit à des offres vertes via des garanties d’origine et de la compensation carbone, nous voulons aller encore plus loin.
Modifié le 7 janvier 2022
Sarah Nedjar

Sarah Nedjar

Rédactrice experte énergie

Après une classe prépa lettres et l'obtention d'un Master en management interculturel, Sarah rejoint Hello Watt en 2021. Elle rédige des contenus (articles de blog, newsletters, communiqués de presse) sur l'actualité du marché de l'énergie.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire