Augmentation des tarifs réglementés du gaz Engie au 1er janvier 2018

La nouvelle vient de tomber et c’est encore une augmentation. En effet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a annoncé aujourd’hui que les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel allaient augmenter en 2018. Pour rappel, ces tarifs sont proposés uniquement par le fournisseur historique Engie qui est dans l’obligation de les appliquer. Il en va de même pour l’électricité puisque EDF est aussi forcé de proposer des tarifs réglementés de vente. Cependant, ces derniers ne sont réévalués qu’une seule fois par an alors que pour le gaz, l’évolution est mensuelle. Et malheureusement pour les clients Engie, c’est la quatrième augmentation de suite. En effet, les tarifs ont augmenté en moyenne de 1,2 % en Octobre, de 2,6 % en Novembre et de 1 % en Décembre. Au 1er janvier 2018, la hausse moyenne des tarifs réglementés de vente Engie du gaz sera de 2,3 %. Cependant, l'augmentation de la taxe TICGN fait grimper cette hausse moyenne à 6,9 %. Pensez donc peut-être à trouver un fournisseur de gaz moins cher !

Les tarifs réglementés du gaz augmentent encore en Janvier 2018 !

 

Consulter les prix du gaz naturel actualisés

L’augmentation des tarifs réglementés Engie du gaz au 1er janvier 2018

Comme toujours, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a analysé les coûts d’approvisionnement d’Engie pour définir l’évolution des tarifs réglementés de vente du gaz. Pour rappel, la CRE est l’organe de régulation de l’énergie en France. Cette entité s’occupe notamment de fixer certains tarifs, de veiller au bon développement des réseaux, d’informer les consommateurs ou encore d’appuyer les dispositifs d’aides au développement des énergies renouvelables.

Venons en au fait ! Au 1er janvier 2018, les tarifs réglementés de vente Engie du gaz augmenteront en moyenne de 2,3%. On parle de moyenne car l’augmentation n’est pas la même pour toutes les classes de consommation. Voici donc les différentes augmentations des tarifs réglementés de vente en fonction des catégories tarifaires :

  • + 0,7 % pour le Tarif Base qui correspond à une utilisation du gaz pour la cuisson

  • + 1,4% pour le Tarif B0 qui est appliqué pour les particuliers utilisant le gaz pour l’eau chaude et la cuisson

  • + 2,4 % pour le Tarif B1 auxquels sont soumis les français qui se chauffent grâce au gaz naturel

  • + 2,8% pour le Tarif B2I qui s’adresse au petits professionnels ou aux copropriétés dont la consommation de gaz équivaut à une petite chaufferie

Encore une fois, Hello Watt vous rappelle l’évolution des tarifs réglementés du gaz tout au long de l’année 2017 :

Mois

Moyenne

Tarif Base

Tarif B0

Tarif B1

Tarif B2I

Janvier 2017

+ 2,3 %

+ 0,8 %

+ 1,4 %

+ 2,4 %

+ 2,7 %

Février 2017

- 0,6 %

- 0,2 %

- 0,4 %

- 0,6 %

- 0,7 %

Mars 2017

+ 2,6 %

+ 0,9 %

+ 1,7 %

+ 2,7 %

+ 3,1 %

Avril 2017

- 0,7 %

- 0,3 %

- 0,5 %

- 0,8 %

- 0,9 %

Mai 2017

- 3,3 %

- 1,2 %

- 2,1 %

- 3,4 %

- 4,0 %

Juin 2017

-

-

-

-

-

Juillet 2017

- 4,3 %

- 2,0 %

- 3,9 %

- 4,4 %

- 4,6 %

Août 2017

- 0,8%

- 0,3 %

- 0,5 %

- 0,8 %

- 1,0 %

Septembre 2017

-

-

-

-

-

Octobre 2017

+ 1,2 %

+ 0,4 %

+ 0,7 %

+ 1,2 %

+ 1,5 %

Novembre 2017

+ 2,6 %

+ 0,8 %

+ 1,5 %

+ 2,7 %

+ 3,1 %

Décembre 2017

+ 1,0 %

+ 0,3 %

+ 0,6 %

+ 1,0 %

+ 1,2 %

Janvier 2018

+ 2,3 %

+ 0,7 %

+ 1,4 %

+ 2,4 %

+ 2,8 %

N'attendez pas pour faire des économies !

Les tarifs réglementés du gaz naturel disparaîtront le 1er juillet 2023. En attendant vous pouvez déjà trouver un fournisseur moins cher qu'Engie.

Je compare les prix

Augmentation de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN)

L'augmentation moyenne de 2,3 % des tarifs réglementés de vente de gaz pratiqués par Engie s'applique sur les prix Hors Taxes. Malheureusement, la Commission de Régulation de l'Energie a aussi décidé de l'augmentation de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN). Elle passera en effet de 5,88 euros du MWh à 8,45 euros. Au final, l'augmentation moyenne des tarifs réglementés de vente du gaz au 1er janvier 2018 est de 6,9 %. Cette taxe touche la consommation du gaz et ne concerne donc pas que les tarifs réglementés et Engie. Tous les fournisseurs concurrents d'Engie doivent en effet prendre en compte cette hausse dans leurs tarifs. Cependant, beaucoup de fournisseurs alternatifs resteront tout de même moins chers que l'ex-fournisseur historique.

Les tarifs réglementés de vente Engie du gaz : définition

Tout d’abord, il faut savoir qu’on parle des tarifs réglementés du gaz au pluriel car il y a plusieurs catégories tarifaires :

  • Les particuliers qui ne font que cuisiner avec le gaz sont soumis au Tarif Base

  • Ceux qui produisent de l’eau chaude sanitaire en plus doivent payer le Tarif B0

  • Si vous vous chauffez au gaz naturel, alors c’est le Tarif B1 qui vous concerne

  • Enfin, les copropriétés ou les petits fournisseurs qui ont des grosses consommations de gaz doivent s’acquitter du Tarif B2I

Ces tarifs sont fixés par les pouvoirs publics, c’est-à-dire la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Les ministres de l’économie et de l’énergie publient ensuite un arrêté confirmant l’évolution des tarifs. Il faut savoir que selon les catégories tarifaires, l’évolution du prix n’est pas la même. Généralement, plus la consommation est importante, plus la hausse ou la baisse est élevée. Il suffit de regarder le tableau ci-dessus pour s’en rendre compte.

Ça vous dirait de payer votre énergie moins cher ?

Avec Hello Watt, dites Bye Bye aux factures énergétiques trop salées !

Je fais des économies !

Mais alors pourquoi des tarifs réglementés de vente du gaz ? Engie reste encore aujourd’hui une entreprise détenue en partie par l’Etat. Elle était auparavant la seule société à pouvoir proposer du gaz au particulier en France jusqu’à l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2007. Les tarifs réglementés de vente du gaz permettent de prendre en compte les coûts d’approvisionnement d’Engie pour lui assurer une certaine stabilité. L’Etat a donc encore un rôle important à jouer dans la pérennité de ses champions nationaux que sont Engie et EDF. Cependant, si vous êtes fatigués de payer votre gaz naturel trop cher, il existe une solution toute simple ! Il vous suffit d’utiliser notre comparateur en ligne de fournisseurs d’électricité et de gaz. Vous pourrez ainsi trouver le meilleur prix et souscrire à l’offre de votre choix gratuitement. En plus, nos conseillers sont à votre écoute et sauront aiguiller dans votre choix !

Comment est décidée l’augmentation des tarifs réglementés de vente Engie du gaz ?

Contrairement aux tarifs réglementés de vente de l’électricité, ceux du gaz évoluent mensuellement. Malheureusement, en hiver, il peut arriver que plusieurs augmentations se produisent à la suite. C’est ce qui se passe depuis le mois d’Octobre 2017. En effet, lorsqu’il fait froid, la demande en gaz naturel est plus élevée et les coûts d’approvisionnement d’Engie augmentent donc. Mais alors comment sont décidées ces augmentations ? Tout d’abord, Engie propose à la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) un pourcentage d’augmentation en rapport avec l’évolution de ses coûts. La CRE vérifie que ce chiffre correspond bien aux coûts d’approvisionnement et confirme ou non l’augmentation. En cas de désaccord, des négociations peuvent avoir lieu entre les deux entités. Ensuite, les ministres de l’économie et de l’énergie publient un arrêté rendant officiel et obligatoire l’augmentation des tarifs réglementés de gaz pratiqués par Engie.

À l’inverse, chez les fournisseurs alternatifs, les tarifs sont fixés librement en fonction des coûts d’approvisionnement. Ils n’ont aucune obligation d’évolution de leurs prix vis-à-vis des pouvoirs publics. Généralement, ils proposent donc un prix du kWh moins cher que chez Engie. Il en va de même pour l’électricité : EDF apparaît aujourd’hui comme un des fournisseurs les plus chers sur le marché. Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas ! Alors pour faire des économies simplement, direction notre comparateur en ligne de fournisseurs d’énergie. Vous verrez, baisser ses factures énergétiques n’a jamais été aussi simple et rapide. Et surtout, les démarches sont totalement gratuites !