Tout savoir sur le biogaz et la méthanisation

De nombreuses alternatives aux énergies fossiles se sont développées ces dernières années. Solaire, éolien, hydroélectricité… les solutions existent bel et bien pour l’avenir de notre planète.. Parmi-elles, il en est une dont vous risquez d’entre parler de plus en plus : le biogaz. Ce …

De nombreuses alternatives aux énergies fossiles se sont développées ces dernières années. Solaire, éolien, hydroélectricité… …

De nombreuses alternatives aux énergies fossiles se sont développées ces dernières années. Solaire, éolien, hydroélectricité… les solutions existent bel et bien pour l’avenir de notre planète.. Parmi-elles, il en est une dont vous risquez d’entre parler de plus en plus : le biogaz. Ce gaz vert issu de la fermentation de déchets divers produit une énergie propre et qui émet très peu de gaz à effet de serre. La filière est en plein essor, dopée par les objectifs de la France en matière de diversification de son mix énergétique. Focus sur les moyens de production de cette énergie méconnue à fort potentiel.

Biogaz et méthanisation

Comment fonctionne la méthanisation ? Un processus complexe

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation peut être décrite comme un procédé biologique, qui dans des conditions anaérobiques (privation d'oxygène dans le milieu), permet de transformer et de valoriser de la matière organique en source d'énergie renouvelable telle que le biogaz. Concrètement, la décomposition de la matière organique libère un gaz, le méthane, qui peut être récupéré pour produire de l’énergie. Ce processus, qui existe à l’état naturel dans certains milieux, peut être recréé et maîtrisé par l’homme.

Et les vaches dans tout ça ?

On dit que les vaches produisent beaucoup de méthane lors de leurs flatulences. C’est vrai puisque les végétaux se retrouvent privés d’oxygène une fois dans leur estomac. Ainsi, les vaches seraient responsables de près de 15% des gaz à effet de serre à l’échelle mondiale ! En revanche 95% de ces gaz sont évacués par leur bouche.

Les filières de la méthanisation en France

Il existe en France et dans le monde plusieurs filières de méthanisation, chacune produisant du biogaz à partir de déchets différents. On peut ainsi différencier :

  • La filière de méthanisation dite classique.

Les déchets traités sont essentiellement des végétaux et des intrants issus de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire. C’est la filière qui connaît la plus forte croissance du nombre d’installations puisqu’il est possible de produire des déchets dans l’unique but d’alimenter la production de méthane.

  • La filière de méthanisation chargée du recyclage des boues issues des stations d’épuration des eaux usées (STEP).

Riches en matières organiques, ces boues offrent d'excellents rendements par com-paraison à la méthanisation des végétaux. Malheureusement, les capacités de production et les potentiels de développement de la filière sont faibles.

  • La biogaz produit à partir des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND).

Pour la production de ce biogaz, les déchets utilisés proviennent des décharges. Un contrôle strict est effectué pour garantir leur non dangerosité. Les déchets sont ensuite enfouis et le processus de méthanisation peut s’effectuer.

Comment fonctionne un méthaniseur ?

Le méthaniseur permet de reproduire les conditions naturelles de la méthanisation. On parle parfois aussi de digesteur. Comme une image est parfois plus parlante qu’une longue explication on vous laisse prendre connaissance du déroulement du processus de méthanisation grâce au schéma ci-dessous.

Gaz vert : une énergie renouvelable du futur ?

Quelles sont les différences entre le biogaz et le gaz naturel ?

La première différence entre le biogaz et le gaz naturel (ou gaz de ville) réside bien sûr dans sa création. Le gaz naturel est une énergie fossile qui s’est formée à partir de la décomposition de matière organique dans des marécages il y a plusieurs millions d’années. Aujourd’hui piégé dans une roche poreuse, le gaz naturel est extrait en fracturant la roche. Le biogaz est lui aussi produit à partir de la décomposition de matière organique mais de manière artificielle, dans méthaniseurs qui recréent ses conditions de formation.

Comment transformer le biogaz en gaz de ville ?

Du point de vue chimique, le biogaz est principalement composé de méthane, tout comme le gaz naturel. Il existe néanmoins une petite différence : le CO2 représente 40% de la composition du biogaz contre moins de 1% pour le gaz naturel. Afin de pouvoir être injecté dans le réseau de distribution de gaz de votre ville, le biogaz doit donc encore être traité. Le biogaz est nettoyé de manière à être transformé en biométhane, et ainsi posséder les mêmes propriétés que le gaz naturel.

Biogaz quelle présence sur le marché français ?

La production de biogaz en France reste informelle. En 2018, les bioénergies (biogaz, biomasse, déchets de papeterie et déchets ménagers) représentaient 1,8% du mix énergétique français (source RTE).

Existe t-il des offres de biogaz en France ?

Aujourd’hui, les fournisseurs d’électricité et de gaz naturel commencent à commercialiser des offres vertes de gaz. Ces offres prennent plusieurs formes :

  • Des offres de gaz compensé carbone. Le fournisseur compense vos émissions de CO2 par des investissements dans le secteur des gaz verts.

  • Des offres de biogaz avec un certain pourcentage garanti. Le fournisseur s’approvisionne directement auprès des producteurs de biogaz.

  • Des offres de biométhane. Ces offres sont les plus vertes mais aussi les plus rares car le nombre d’installations n’est pas suffisant pour assurer tous les besoins.

En savoir plus sur les offres de biogaz

Si vous voulez changer de fournisseur de gaz, vous pouvez nous contacter gratuitement au 09 75 18 60 60. Nos conseillers en énergie sont à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h. Ils vous aideront à trouver l’offre de gaz vert la moins chère en fonction de vos besoins.

Quels sont les autres usages du biogaz ?

Le biogaz est une énergie polyvalente. De nombreux usages sont possibles en plus de ceux permis par le gaz naturel. Avec le biogaz il est possible de produire du carburant pour les véhicules au gaz. Ce Bio-GNL (Bio Gaz Naturel Liquéfié) à l’avantage d’être beaucoup moins polluant que les carburants traditionnels, tant au niveau de sa production que des rejets lors de son utilisation.