Électricité verte : comment sont attribués les certificats de garanties d'origine ?

Afin de pouvoir commercialiser des offres d’électricité verte en France, les fournisseurs d’énergie doivent présenter des certificats de garantie d’origine. Ce système mis en place par l’Union Européenne permet de garantir que l’électricité verte vendue aux consommateurs est …

Afin de pouvoir commercialiser des offres d’électricité verte en France, les fournisseurs d’énergie doivent présenter des certificats de …

Afin de pouvoir commercialiser des offres d’électricité verte en France, les fournisseurs d’énergie doivent présenter des certificats de garantie d’origine. Ce système mis en place par l’Union Européenne permet de garantir que l’électricité verte vendue aux consommateurs est bien produite à partir d’énergies renouvelables. Comment ce système fonctionne-t-il ? Est-il fiable ? On répond à toutes vos questions sur les garanties d’origine.

Garanties d'origine électricité verte

Qu’est-ce qu’une garantie d’origine ? (Définition et origines)

Garantie d’origine : définition et fonctionnement

Une garantie d’origine (abrégée GO pour les intimes), est un document électronique délivré par un organisme indépendant aux producteurs d’électricité. Il atteste que l’électricité produite provient véritablement des énergies renouvelables. Les garanties d'origine permettent de tracer l’électricité verte de sa production au consommateur final, en passant par les fournisseurs d’énergie.

Les garanties d’origine contiennent plusieurs informations importantes sur l’électricité produite :

  • Un numéro d’identification unique qui permet d'assurer la traçabilité de l’électricité.

  • Le pays d’émission, comme le système est européen il est possible d’importer de l’électricité verte garantie d’origine à partir d’autres pays.

  • La date de délivrance de la garantie d’origine ou la date d’import si l’électricité provient d’un autre pays européen.

  • Le nom, la date de mise en service, la puissance et le lieu de l’installation de production.

  • La source d’énergie utilisée pour produire l’électricité.

  • La date de début et la date de fin de la période de production d’électricité garantie.

  • Le type, la durée, ainsi que le montant des aides nationales versées par l’État pour soutenir l’installation.

Toutes ces données sont publiques et disponibles sur le site de l’organisme chargé de délivrer les certificats d’origine.

Pourquoi avoir mis en place un système de traçabilité pour l’électricité verte ?

La production d’électricité verte est un des enjeux majeurs du secteur de l’énergie. Les pays membres de l’Union Européenne se sont fixés des objectifs élevés pour accélérer la transition énergétique et réduire le recours aux énergies fossiles ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Les objectifs fixés sont les suivants :

  • Une baisse de 20% des émissions de gaz à effet de serre pour 2020 et de 40% d’ici à 2030.

  • Une hausse de la part des énergies renouvelables dans la production nationale d’électricité portée à 20% en 2020, puis 27% en 2030.

  • Un gain de 20% de l'efficacité énergétique des États pour 2020 afin de réduire leur consommation en énergie. Ce gain devrait être de 30% en 2030.

Outre des investissements massifs des États européens, les citoyens sont eux aussi pleinement intégrés au processus. Ils sont invités à privilégier les offres d’électricité verte afin d’encourager le développement des énergies renouvelables.

C’est là qu’interviennent les certificats de garantie d’origine. Ils permettent de savoir d’où provient l’électricité consommée. Les consommateurs ont ainsi la certitude de souscrire à une véritable offre d’électricité verte et pas seulement à une appellation marketing.

Quelles différences entre certificats verts et garanties d’origine ?

Il faut bien faire le distinguo entre certificat vert et garantie d’origine. Les certificats verts ont été mis en place dans certains pays européens dans les années 2000. Ils relèvent d’initiatives nationales. Leur but : favoriser le développement des énergies renouvelables en distribuant aux producteurs d’énergies renouvelables des certificats. Problème : les fournisseurs d’énergies pouvaient eux-même distribuer des certificats. Dans un souci de transparence et d'indépendance, l’Union européenne a mis en place le système de garanties d’origine.

Comme ils faisaient doublon avec les garanties d’origine, les certificats verts ont été supprimés pour une meilleure harmonisation à l’échelle européenne. Ainsi, en France depuis 2012, seuls les GOs permettent de prouver si l’électricité produite provient d’énergies renouvelables. Notez que les deux systèmes cohabitent encore en Belgique.

Certificats de garanties d’origine : comment ça marche ?

Qui délivre les certificats de garantie d’origine ?

En France, le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a décidé de confier la gestion du registre national des garanties d’origine à une entreprise privée. Ainsi, l’arrêté du 19 décembre 2012 attribut à la société Powernext, à partir du 1er mai 2013, la mission d'assurer la délivrance, le transfert et l’annulation des garanties d'origine de l'électricité produite à partir de sources d'énergies renouvelables ou par cogénération.

Qu’est-ce que la cogénération ?

La cogénération c’est la production simultanée de deux énergies différentes. Par exemple, en produisant de l’électricité les installations émettent aussi de la chaleur. Habituellement perdue, cette énergie peut elle aussi être utilisée pour produire de l’électricité. Électricité qu’il est aussi possible de certifier avec des garanties d’origine !


Les producteurs d’énergie renouvelable doivent contacter Powernext pour s’inscrire dans le registre des garanties d’origine et ainsi obtenir des certificats pour chaque mégawattheure produit. Pour éviter les abus, la société est habilitée à réaliser des contrôles réguliers des installations productrices d’électricité verte.

Qui peut prétendre à l’obtention de certificats de garantie d’origine ?

Les garanties d’origine sont attribuées aux producteurs d’énergies dites renouvelables. Ces producteurs revendent ensuite l’énergie aux fournisseurs avec une garantie d’origine. Les énergies suivantes sont considérées comme renouvelables ; ce sont donc les seules susceptibles de recevoir une garantie d’origine.

  • L’énergie solaire

  • L’énergie éolienne

  • L’énergie hydroélectrique, hydrolienne et marémotrice

  • La géothermie

  • La biomasse

  • Le biogaz et ses dérivés (biométhane, gaz de décharge et gaz des stations d’épuration d’eaux usées).

Bien sûr, les énergies fossiles comme le charbon, le fioul, le gaz naturel, le pétrole ou les gaz de schiste sont exclus d’office. Leur extraction et leur combustion génèrent de grandes quantités de CO2.

Et le nucléaire dans tout ça ?

Le nucléaire est une énergie plutôt propre du point de vue des émissions de gaz à effet de serre. Malheureusement, la fission de l’uranium produit des déchets hautement radioactifs qui mettrons des milliers d’années à disparaître. De plus, l’extraction de l’uranium est aussi très polluante. Pour ces raisons, le nucléaire ne peut pas être considéré comme une énergie renouvelable. Il ne peut donc pas obtenir de garanties d’origine.

Garanties d’origine : un système intégré au marché de l’énergie

Comment acquérir des certificats de garantie d’origine ?

Les producteurs d’électricité renouvelable demandent à l’entreprise chargée de délivrer les GO de certifier leur production. Le tarif est fixé à 3 centimes d'euro hors taxes par mégawattheure (MWh). Cette somme est répercutée lors de la vente des certificats et de l’électricité aux fournisseurs qui le répercute (ou pas) en bout de chaîne sur le consommateur. C’est pour ça que certaines offres d’électricité verte sont plus chères que les offres d’électricité classique. Il est tout de même possible de trouver des offres d’électricité vertes moins chères qu’EDF. Par exemple, les offres vertes de Total Direct Energie ou de Vattenfall affichent des prix inférieurs aux Tarifs Réglementés de Vente de l’électricité tout en proposant respectivement 100% et 35% d’électricité verte certifiée par des garanties d’origine.

Le saviez-vous ?

Au total ce sont 45 TWh qui ont été certifiés par Powernest en 2018. La France a produit la même année 548,6 TWh d’électricité dont 22,7% d’origine renouvelable ! La production d’électricité verte permet d’alimenter de grandes régions. À titre d’exemple, la région PACA consomme annuellement autour de 40 TWh.

Le fonctionnement du marché des garanties d’origine

Une garantie d’origine est émise pour chaque MWh d’électricité produit à partir d’une source d’énergie renouvelable. Lorsque les fournisseurs d’énergie vont s’approvisionner auprès des producteurs, plusieurs solutions s’offrent à eux.

  • Acheter de l’électricité avec sa garantie d’origine :

Si le fournisseur achète l’électricité directement auprès d’un producteur d’énergie verte, il recevra aussi la garantie d’origine qui va avec. L’électricité que vous recevrez sera donc bien 100% verte et réellement produite à partir d’énergies renouvelables.

  • Acheter uniquement des garanties d'origine :

Dans ce cas, le fournisseur peut commercialiser des offres d’électricité verte tout en s'approvisionnant auprès d’autres producteurs, d’énergie nucléaire par exemple. Certaines associations considèrent que cette méthode est peu transparente. Elle permet tout de même de financer le développement des énergies renouvelables.

  • Acheter seulement de l’électricité :

Un fournisseur peut aussi bien décider d’acheter de l’électricité à un producteur vert sans pour autant acheter les garanties d’origine qui vont avec. Il évitera ainsi de payer le coût de la certification mais ne pourra pas commercialiser l’électricité sous le label offre verte. C’est notamment le cas de l’électricité produite à partir des barrages hydrauliques. La production est supérieure à la demande d’électricité verte, les fournisseurs n’ont donc pas l’utilité d’acheter des certificats.

Comment trouver une offre d’électricité verte ?

Vous avez bien pris connaissance du système de garanties d’origine et souhaitez souscrire à une offre d’électricité verte ? Pour trouver la meilleure offre nous vous conseillons de comparer les tarifs proposés par les fournisseurs. Si vous avez besoin de conseils, vous pouvez contacter l’un de nos conseillers en energie au 09 75 18 60 60 (numéro non surtaxé). Disponibles du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h, ils pourront vous aider à trouver l’offre d’électricité verte la moins chère et la plus adaptée à vos besoins.

Les limites du système de garanties d’origine

L’électricité est mutualisée dans le réseau de distribution. Il n’est donc pas possible de savoir d’où provient l’électricité que vous consommez. Sauf si vous songez passer à l’autoconsommation bien sûr ! Néanmoins, comme nous l’avons vu, les garanties d’origine permettent d’avoir une traçabilité des MWh produits. Le fait qu’il soit possible d’acheter des garanties d’origine pour l’électricité verte aux producteurs séparément de l’électricité produite est fortement critiqué par certaines associations environnementales comme Greenpeace. Elles dénoncent le greenwashing (ou écoblanchiment) et accusent certains fournisseurs de vendre de l’électricité produite à partir des énergies fossiles sous un label vert.

Il faut préciser que dans tous les cas, en souscrivant à une offre verte, vous participez au développement des énergies renouvelables. Il est aussi plus difficile pour les gros fournisseurs qui ont beaucoup de clients de s’approvisionner uniquement en énergie renouvelable. Chez Hello Watt nous avons choisi d’indiquer clairement dans le descriptif des offres vertes la provenance de l’électricité (garanties d’origine ou achat direct auprès des producteurs). Ainsi, vous choisirez votre offre d’électricité verte en toute connaissance de cause !