Linky : la ville de Tours obtient le retrait de 13 compteurs

Au début du mois d’août, le Tribunal de Grande Instance de Tours a demandé le retrait de pose du compteur Linky chez treize particuliers pour raisons médicales. Dans cette affaire, deux logiques s’opposent : la science et la justice. La première n’a pour l’instant sorti aucune étude concernant les risques que pourrait entraîner la pose du compteur Linky. La seconde, n’a pas d’éléments concrets pour rendre une décision générale officielle. Mais alors comment la justice a t-elle donné son verdict ? Le compteur Linky est-il dangereux ? Hello Watt fait le point.

 
Le compteur Linky à Tours

Les électro-sensibles, entre la Science et la Justice

Faisons un petit rappel des faits. Les personnes qui se sont opposés au compteur Linky à Tours cet été se disent électrosensibles. Il s’agit d’une intolérance aux champs électromagnétiques, pouvant entraîner divers symptômes : fatigue, irritation des yeux, problèmes de digestion, changements dermatologiques, palpitations cardiaques ainsi de nombreuses conséquences qui se manifestent différemment selon les individus. Mais ces symptômes sont difficilement explicables. Pour l’instant, “aucun lien de causalité avec l’exposition aux champs et ondes électromagnétique n’a été établi” nous indique l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). C’est ainsi qu’à Nanterre le Tribunal de Grande Instance a rejeté la plainte de 457 particuliers qui demandaient le retrait du compteur Linky.

Cependant à Tours, les opposants au compteur Linky se sont vu attribuer une petite victoire. Après s’être munis d’un certificat médical, 13 demandes de retrait de compteurs ont été jugées recevables. Pourquoi à Tours et pas à Nanterre ? Les plaignants se sont cette fois dirigés vers un spécialiste, le professeur Dominique Belpomme afin de leur délivrer des certificats médicaux qui attestent de leur bonne foi. Là encore, le verdict du juge est controversé. 


En effet, le médecin ayant délivré ces certificats est l’un des rares à diagnostiquer l’électrosensibilité chez ses patients et sa méthode n'est pas scientifiquement reconnue. Pourtant, certaines personnes souffrent réellement de maux et ce, depuis la pose du compteur Linky à leur domicile. Mais alors que penser de ces effets du compteur Linky sur certaines personnes ? Le compteur Linky est-il dangereux ?

Le compteur Linky est-il vraiment dangereux ?

Sujet délicat et épineux, le compteur Linky fait beaucoup parler de lui. En l’absence de preuve, difficile de montrer que les symptômes ressentis par les électrosensibles sont en lien avec l’appareil connecté. Prenons les cas des caméras espions que tout le monde pensait cachées sur le compteur : une fausse rumeur lancée par un journal sur le net. Les mauvaises ondes propagées ? Moins de puissance qu’un babyphone en marche ! Les risques d’incendies ? 8 sur les 20 millions de compteurs Linky installés actuellement mais qui n’auraient pas forcément de lien avec la pose du compteur ! Difficile de savoir le vrai du faux. En fait, ce que le jugement de Tours nous révèle, c’est la réelle incompréhension que le compteur Linky suscite. Sans preuve scientifique, la Justice elle-même doit trancher au cas par cas. Non pas en affirmant que le compteur Linky est nocif mais bien en l'absence de preuve contraire à celles apportées, comme les certificats médicaux par exemple. Maitre Jourdan-Marques le souligne à l’AFP: “Ils [les juges] ne raisonnent pas en fonction de l'impact social d'une décision, ils jugent des cas individuels.” Résultat : les particuliers sont dans le flou. Actuellement, une seule chose est sûre : les données scientifiques disponibles ne permettent pas véritablement de conclure. A bon entendeur...

Vous avez déjà un compteur Linky ?

Découvrez vite l'offre la moins chère.

Je compare les offres
Modifié le 29 juin 2022
Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire