Chauffage bois : faut-il craindre une hausse du prix des pellets ?

Avec la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui a suivi, le prix des granulés (ou pellets) utilisés notamment pour les poêles à bois a littéralement doublé entre juillet 2021 et juillet 2022. Explications.

hausse du prix des pellets

Une hausse qui intervient dans un contexte géopolitique instable

L'augmentation hors norme du prix des pellets

Le prix des pellets, aussi appelés granulés de bois, est passé de 280 € la tonne en juillet 2021 à 550 € la tonne un an plus tard. 

Nous sommes entre 80 et 100 % de hausse par rapport à la même période l’an dernier.
Éric Vial, délégué général de Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage à granulés de bois, à l'UFC-Que Choisir.

La guerre en Ukraine comme principal facteur de la hausse des prix

Cette augmentation a une cause principale : l’inflation qui a suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pour bien comprendre les raisons de cette augmentation, penchons-nous d’abord sur la fabrication des pellets. 

Ces derniers sont en grande partie composés de sciures de bois et le procédé de fabrication permettant de créer les granulés à l’aide de cette sciure demande une énergie importante, principalement de l’électricité et du gaz. Or, la guerre en Ukraine a entraîné une forte augmentation du prix de ces énergies

Vous souhaitez installer une chaudière bois ?

Bénéficiez des aides de l'État pour installer une chaudière à bûches de bois.

Je change mon chauffage

L’augmentation des coûts a également impacté la chaîne logistique avec la hausse des prix du carburant. Enfin, troisième cause, l'augmentation des prix des matières premières a eu un impact important sur les prix de l’emballage des pellets. 

On le voit, la hausse du prix des granulés est directement liée aux tensions sur les prix de l’énergie.

Vous avez des questions ?

La hausse de prix de l’énergie vous inquiète ? Vous vous posez des questions sur votre facture d’électricité ou sur votre choix de fournisseur ? N’hésitez pas à appeler nos conseillers au ☎️ 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé), du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00. Ils se feront un plaisir de vous répondre et de vous conseiller !

Une hausse qui créé des tensions entre consommateurs et professionnels

Des consommateurs inquiets…

La conséquence de cette hausse ? Des particuliers inquiets et dans l'expectative. Ceux qui s’étaient tournés vers le chauffage au bois utilisant des granulés pour combustible (chaudières ou poêle) pour se chauffer mieux et moins cher déchantent et craignent de se retrouver sans pellets pour l’hiver. 

Nous avons converti notre chaudière au fioul pour une chaudière à pellets. Nous achetions la palette de 66 sacs de 15 kilos [soit quasiment une tonne] au prix de 297 € en décembre 2021. En juillet, le prix de cette même palette est passé à 495 €, soit une hausse de 67 % !
Pierre, au magazine 60 millions de consommateurs. 

Ironie du sort, c’est parce que les consommateurs ont commandé plus tôt et en plus grande quantité que d’habitude leurs granulés que la plupart des fournisseurs sont aujourd’hui en rupture de stock et doivent retarder les livraisons.

… Et un risque de pénurie ?

Dans un post LinkedIn, Éric Vial pointe du doigt l'affolement irrationnel des consommateurs :

"On entend que des producteurs de granulés et des distributeurs bloqueraient intentionnellement des volumes de granulés pour faire monter les prix. Stop ! [...]. La filière de distribution se fait malmener depuis des mois par des clients stressés, soi-disant en manque de granulés… alors que la température extérieure est de 30 à 40 °C ?!?!”.

Ce dernier rejette tout risque de pénurie en rappelant qu’au-delà de l'importation, il y a également une hausse de la production nationale de 300 000 tonnes. D’ici 2024, la filière espère augmenter ses capacités de pas moins d'un million de tonnes.

Modifié le 12 septembre 2022
Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire