L’Assemblée vote la hausse du prix de l’ARENH

Le 22 juillet, l’Assemblée Nationale se rassemblait dans le cadre d’un projet de loi visant à protéger le pouvoir d’achat des Français. L’un des volets de ce projet porte sur l’augmentation du prix de l’ARENH ; explications.

hausse montant arenh

L’ARENH, un dispositif introduit en 2011

L’ARENH, accès régulé à l’électricité nucléaire historique, a été mis en place en 2011. Son but est de permettre aux fournisseurs alternatifs d’accéder à l’électricité produite par EDF à un prix compétitif. Ce dispositif, dont le maintien est prévu jusqu’en 2025, a pour objectif d’encourager la concurrence sur le marché de l’énergie et de le rendre plus compétitif pour les consommateurs.

Au 1er juillet 2011, il a été décidé que les fournisseurs alternatifs pourraient souscrire à un volume maximum de 100 TWh par an, ce qui correspond à environ 25 % de la production du parc nucléaire EDF. Depuis janvier 2012, le prix fixé pour l’ARENH est de 42 €/MWh

Pour limiter l’impact de la récente hausse des prix survenue sur le marché, il a néanmoins été décidé d’augmenter les plafonds de l’ARENH ainsi que son montant en 2022, une mesure alors vivement critiquée par le fournisseur historique d’électricité. Respectivement, le volume ainsi que le montant de l’ARENH sont passés à 120 TWh et à 46,2 €/MWh.

L’Assemblée vote l’augmentation du montant de l’ARENH

L’amendement sur le tarif de l’ARENH, proposé le 22 juillet par le parti LR mais adopté par des députés de tout bord, devait servir l’objectif de protéger le pouvoir d’achat des Français

Pourtant, en choisissant d’augmenter le tarif de l’ARENH d'”au moins 49,5 euros” par MWh, une décision à laquelle le gouvernement s’était opposé, les députés ont surtout fait le choix de soutenir EDF

Le groupe historique, condamné à entretenir un parc nucléaire de plus en plus vieillissant, est sévèrement endetté. Ainsi, augmenter le tarif de l’ARENH de quelques euros bénéficierait surtout à EDF, qui serait alors en mesure de limiter un peu son manque à gagner.

augmentation arenh

Qui bénéficie réellement de la réévaluation du montant de l’ARENH ?

Une réévaluation du montant de l’ARENH au profit d’EDF

Comme expliqué plus haut, du point de vue d’EDF, cette augmentation est une bonne nouvelle. Cela fait en effet de nombreuses années que le groupe demande une réestimation du montant de l’ARENH, afin de pouvoir réellement couvrir ses coûts de production. Entre la rénovation du parc nucléaire et l’investissement dans les énergies renouvelables, les coûts d’EDF représentent en effet plusieurs milliards d’euros.

Le saviez-vous ?

Actuellement, la dette d’EDF est estimée à environ 43 milliards d’euros. Une mauvaise nouvelle pour le groupe, qui devrait investir près du double afin d’entretenir son parc nucléaire et construire les nouveaux réacteurs réclamés par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Une révision du volume nécessaire pour les fournisseurs alternatifs

En règle générale, une augmentation du montant de l’ARENH ne bénéficie pas aux fournisseurs d’énergie alternatifs (ni aux consommateurs), qui ont alors tendance à augmenter leurs tarifs pour rattraper la mesure. Cependant, actuellement les prix s’envolent sur les marchés de gros ! En comparaison, l’augmentation du montant de l’ARENH semble donc dérisoire pour les fournisseurs alternatifs. 

À leurs yeux, une augmentation du volume de l’ARENH qui leur est attribué serait plus intéressante qu’une modification de son montant, car cela leur permettrait de réduire d’autant plus leurs coûts d’approvisionnement. Aujourd’hui, la majorité se trouve en effet contrainte de compléter son approvisionnement énergétique sur les marchés de gros.

Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs

Entre pénuries et augmentation drastique des factures d’énergie, l’hiver prochain s’annonce incertain pour les consommateurs, et la hausse du montant de l’ARENH ne leur rend pas service puisqu’elle risque d’entraîner une augmentation du prix du kWh et de l’abonnement chez les fournisseurs alternatifs !

Afin d’éviter les factures d’énergie trop salées, changer de fournisseur d’énergie ne suffit plus et il faut envisager de nouvelles solutions :

  • investir dans l’isolation de son logement ;
  • changer de système de chauffage ;
  • adopter des éco-gestes : baisser la température intérieure d’1°C, fermer ses volets en hiver, réduire l’éclairage inutile le soir, etc.

Hausse de l'électricité : +4 % en août 2022 ?

Anticipez dès maintenant la prochaine hausse du prix de l'électricité en choisissant une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les offres

Modifié le 26 juillet 2022

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire