La date de la hausse des prix 2019 enfin dévoilée !

Si vous êtes un aficionados d’Hello Watt, vous avez dû remarquer que nous suivons de près la hausse des tarifs de l’électricité. En témoigne notre premier article publié sur le sujet en début d’année 2019 sur la hausse des TRV (Tarifs Réglementés de Vente). Cette fois nous revenons vous annoncer un fait confirmé par François de Rugy, le Ministre de la Transition Écologique qui l’a annoncé lui-même : la date de la hausse des prix de l’électricité 2019 a été révélée. Vous pensiez pouvoir y échapper ? Le Gouvernement, lui, ne l’a pas oublié : l’augmentation de 5.9% promise par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) va bel et bien tomber. En effet, pour rattraper le gel des prix de l’électricité pendant l’hiver 2018-2019, dû en partie aux mouvements vindicatifs des Gilet Jaunes, le Gouvernement estime ne pas pouvoir repousser cette hausse indéfiniment. Mais quelle a été la date de la hausse des prix annoncée ? Qui concerne t-elle ? Plus d’infos, juste en dessous !

Hausse des prix de l'électricité 2019, François de Rugy

Un été ensoleillé... mais pas que !

+5.9% : c’est le taux d’augmentation des prix de l’électricité prévu pour cet été 2019. Si la date du 1er juin n’est pas encore confirmée par la Commission de Régulation de l’Énergie, l’info semble pourtant lâchée. Selon la déclaration du Ministre de la Transition Écologique, François de Rugy : “Je ne vais pas démentir ce qu’a dit la [CRE]. Je dis simplement que comme cela avait été fait au début de cette année, cela sera confirmé par la Commission de Régulation de l’Énergie cet été”. Pour lui, les tarifs “doivent évoluer en même temps que les coûts de production. Si les coûts de production augmentent, alors les tarifs de l’électricité augmentent” explique t-il. Si le ministre de la Transition Écologique ne s’attarde pas sur ces dits coûts de production, il insiste sur le fait que le Gouvernement a tenu ses engagements concernant le gel des prix de l’électricité cet hiver. Le Gouvernement ne voulait pas que “les français qui se chauffent à l’électricité” subissent une “hausse pendant l’hiver [...]” Le ministre finit par ajouter “qu’on ne peut pas repousser indéfiniment les choses”.

-@FdeRugy confirme une potentielle hausse de 5,9% des prix de l’électricité cet été, comme le souhaite la commission de régulation de l’énergie: "Nous avons tenu un engagement, pas d'augmentation des prix de l’électricité pendant l'hiver" rappelle-t-il#AuditionPublique #DirectAN pic.twitter.com/sALhKtaCXh

— LCP (@LCP) 1 avril 2019

 

Vous l’aurez compris, la hausse des prix d’électricité rime avec été ! Commencez à faire des économies dès maintenant pour ne pas avoir à subir fortement cette hausse des prix de l’énergie. Pour cela, des solutions existent pour économiser sur votre facture énergétique, nous y revenons plus bas dans cet article.

Des aides pour compenser cette hausse ?

Rappel

Prévue début février, mais gelée en raison du mouvement des Gilets jaunes, cette hausse des prix va toucher 25 millions de foyers à partir du mois de juin.

 

Cette fois, le Gouvernement ne prévoit pas de coup de pouce financier. Cette nouvelle, qui risque de ne pas être bien accueillie par les consommateurs, il faut le dire, a suscité la contestation virulente de la CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie). François Carlier, délégué général de l’association, dénonce une décision “infondée et injuste qui n'a rien à voir avec l'augmentation des coûts d'EDF” en justifiant qu’il n’est pas obligatoire de passer par une augmentation des “prix pour éviter la faillite des opérateurs alternatifs”. D’autant plus qu’on le rappelle, il n’y a pas de précision sur ces coûts annexes. La CLCV a décidé pour cela d’agir de la manière forte en portant plainte contre le Gouvernement. Jean-Yves Mano, le président de l’association de défense des consommateurs CLCV annonce au micro de franceinfo qu’il attaquera au Conseil d’État “si la hausse atteint les 50% en 10 ans.” De son côté, l’Autorité de la concurrence a publié le 25 mars 2019, un communiqué estimant cette augmentation "trop élevée" et avec "des objectifs qui doivent être précisés". Mais ces contestations suffiront-elles à freiner le Gouvernement ? Pour l’instant, ce dernier ne semble pas proposer d’alternatives sur la hausse du prix de l’électriciténi concernant la mise en place d’aides pour les ménages français les plus modestes.

Quelles solutions pour pallier la hausse des prix de l’électricité le 1er juin 2019 ?

Pour agir vite, la CLCV propose à l’État de baisser la TVA sur l’électricité. Aujourd’hui à 20%, l’association propose de rabaisser les taxes à 10%. Son argument ? L'électricité reste une énergie dont on ne peut se passer aujourd’hui même s’il faut prendre en compte que le marché de l’énergie engendre forcément des coûts de production et de main d’oeuvre conséquents sur le territoire français. Un compromis auquel le Gouvernement n’a pas répondu pour le moment.

En attendant, en tant que consommateur, vous pouvez éviter cette hausse des prix. Pour cela :

  • Surveillez votre consommation énergétique en programmant vos appareils de chauffage via des appareils connectés comme le thermostat connecté

  • Effectuez des travaux de rénovation énergétique comme le changement de votre chaudière ou l’isolation de vos combles pour faire des économies sur votre facture d’énergie

  • Changez de fournisseur d’énergie pour trouver une offre plus adaptée à votre profil de consommation (appareils énergivores à votre domicile, surface du logement, nombre d’habitants, etc). Pour ce faire, rien de plus simple, utilisez un comparateur en ligne ou appelez l’un de nos conseillers au 09 75 18 60 60. Vous pouvez joindre ce numéro du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h, votre appel ne sera pas surtaxé

Une affaire à suivre de près. En attendant, savez-vous qui fixe les prix de l’électricité ? Depuis quand la hausse des prix est-elle prévue ? Voici un petit récap’ en vidéo !

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !