Quelles sont les villes les plus polluées de France ?

Selon une évaluation menée par Santé Publique France en 2016, 40 000 personnes par an décèdent du fait de la pollution atmosphérique en France. Vous pensez être épargné ? Pourtant, de nombreuses villes françaises mériteraient d’accélérer le pas en terme de transition énergétique et écologique, et de développer des mesures environnementales réellement efficaces. Zoom sur la pollution atmosphérique en France et les gestes à adopter pour lutter contre au quotidien.

Le classement des villes les plus polluées de France

Le top 5 des villes les plus polluées de France

Bien que de petits pas soient faits en direction d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France est encore loin d’avoir atteint ses objectifs de transition énergétique. Résultat : de nombreuses villes françaises continuent à subir des pics de pollution répétés et à voir la vie en gris. Et si nous jetions un coup d'œil au top 5 des villes les plus polluées de France ?

1. Paris

Paris, ville lumière ? Ce n’est pas si sûr. En tête du classement des villes les plus polluées de France, la ville de Paris s’impose plutôt comme la capitale du smog (vous savez, cette espèce de brouillard grisâtre qui, en général, ne présage rien de bon). Cette pollution atmosphérique dans la capitale est en grande partie due à sa densité de population puisqu’environ 18,4 % des Français sont concentrés au sein de la région parisienne. Ainsi, la mauvaise qualité de l’air parisien est aussi étroitement liée aux véhicules qui circulent sur les grands axes de la ville ou sur le périphérique.

2. Marseille

La vie n’est plus aussi belle que cela à Marseille ! Sans grande surprise, la ville de Paris est talonnée par Marseille, la deuxième plus grande ville de France. Densité démographique, trafic routier et trafic maritime représentent un cocktail explosif pour l’air de la ville. Et, petit hic : contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le Mistral n’est pas d’une grande aide car il repousse l’air pollué et les particules dangereuses vers le territoire au lieu de les emporter au loin.

3. Grenoble

Si le ciel est gris à Grenoble, c’est en partie lié à sa situation géographique. En effet, la ville est entourée par des montagnes qui empêchent l’air de circuler et de se renouveler. Finalement, heureusement que ces montagnes sont là car elles ont permis une prise de conscience aux autorités de la ville qui souhaitent désormais lutter activement contre la pollution.

4. Mulhouse

L’Alsace n’a pas été épargnée dans notre classement des villes les plus polluées de France. L’agglomération de Mulhouse a en effet subi de multiples pics de pollution au cours des derniers mois, ce qui l’a hissée en tête du classement français. Cependant, Mulhouse n’est pas la seule ville alsacienne à faire grise mine ! Malgré ses kilomètres de pistes cyclables et la présence d’institutions européennes, la métropole de Strasbourg ne s’en sort pas très bien non plus.

5. Marignane

La ville de Marignane est doublement désavantagée. D’abord, elle est proche de Marseille et subit des effets du Mistral assez similaires. Ensuite, elle est survolée par des avions à répétition du fait de la présence de son aéroport. Ces éléments mis bout à bout contribuent à la pollution atmosphérique de la ville. Nous espérons que la situation s’améliorera mais, avec l’intensification du trafic aérien prévue pour les années à venir, il est probable que les particules polluantes ne fassent que s’accumuler dans l’air grenoblois.

Envie de faire un geste pour la planète ?

La solution: souscrire à une offre d'électricité verte pour vous permettre de faire des économies d'énergie ! Jusqu'à -300 euros sur votre facture annuelle !

Simulez vos économies

La pollution en ville, inévitable ?

Les causes de la pollution en ville

Vous avez pris peur ? L’électrochoc est parfois nécessaire mais ce n’est pas une raison pour paniquer, on vous rassure. Bien que certaines villes de France émettent des gaz polluants en quantité, les causes de ce mal sont bien connues. Autrement dit : si on connaît la cause, il est possible d’en maîtriser les conséquences ! Certes, il est difficile de réguler la pollution d’origine naturelle comme les éruptions volcaniques ou les feux de forêt. Cependant, ces émissions-là sont peu fréquentes et représentent en réalité une proportion infime des facteurs du réchauffement climatique.

Les émissions humaines sont celles contribuant le plus à la pollution atmosphérique, parmi elles :

  • Les installations industrielles et de production d’électricité
  • Les transports (maritime, aérien et automobile)
  • Les activités d’incinération
  • L’agriculture
  • Les activités domestiques (peintures, lessives, produits d’entretien)
  • Le chauffage individuel ou collectif ainsi que la climatisation

En y réfléchissant bien, vous constaterez d’ailleurs que même les villes les plus polluées de France ont commencé à prendre des mesures afin de contrer les effets néfastes des transports ou de l’industrie. Paris, par exemple, s’est fixé des objectifs pour sortir de l’utilisation du diesel puis de l’essence. D’autres villes telles que Marseille ou Grenoble travaillent sur la création de “zones à faible émission”.

Pollution en ville : les gestes quotidiens pour la réduire

Sans un engagement de la part des autorités et la mise en place de mesures environnementales concrètes, il est ardu d’imaginer une amélioration des conditions atmosphériques en France. Néanmoins, le changement se produit à toutes les échelles et vous avez aussi les moyens d’en être acteur. Au niveau individuel, il est possible d’adopter des éco-gestes simples, au quotidien. Dans un premier temps, vous pouvez envisager un changement de mode de transport : privilégiez la marche à pied et le vélo sur les petites distances, le co-voiturage pour les trajets plus importants. 

Dans un deuxième temps, préférez l’achat de produits locaux ou français plutôt qu’importés. Vous ressentirez peut-être une différence de prix de quelques centimes mais vos marchandises ne feront pas des kilomètres en avion avant de se retrouver dans votre assiette ou votre penderie. 

Troisièmement, essayez de vous tourner vers des produits d’entretien et cosmétiques plus naturels. Les produits naturels sont en effet moins polluants à la fabrication et à l’utilisation. La couche d’ozone ne sera d’ailleurs pas la seule à vous remercier ! Les lessives et les produits de beauté naturels sont également plus respectueux de l’équilibre naturel de votre peau.

Enfin, étudiez votre consommation d’énergie en détail : vous chauffez-vous au gaz, à l’électricité ? Avez-vous tendance à surchauffer votre logement l’hiver ? Peut-être est-ce aussi le moment d' opter pour un fournisseur d’énergie verte et engagé en faveur de la transition énergétique.

Réduire ses émissions en changeant de fournisseur ?

C’est possible ! Pour vous aiguiller dans vos démarches et vous aider à trouver une offre adaptée à vos besoins, des conseillers sont disponibles au 09 75 18 60 60 ☎️ du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00 (numéro non surtaxé).