Baromètre des prix de l’énergie en Europe

Les prix de l’énergie s’envolent en France… et partout ailleurs ! La situation de la France est-elle vraiment critique ? Nous avons analysé la hausse des prix dans plusieurs pays européens afin d’en savoir plus.

barometre energie europe

Évolution des prix de l’énergie en Europe : quelle est la situation actuelle ?

La hausse des prix de l’électricité et du gaz naturel est une tendance observée partout en Europe, de même que l’inflation qui l’accompagne. Nous avons étudié l’augmentation des tarifs de l’énergie en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Belgique pour mieux comprendre le phénomène.

Le baromètre des prix de l’électricité en Europe

evolution prix electricite europe

Cette année, l’évolution des prix de l’électricité a eu de rudes conséquences partout en Europe. Du fait d’une forte demande et d’un approvisionnement de plus en plus compliqué, les tarifs de l’électricité ont explosé. En l’espace d’une année, le prix du kWh d’électricité* a quasiment doublé :

 

Prix moyen/kWh

Août 2021

Prix moyen/kWh

Août 2022

Allemagne

34,16 c€

56,30 c€

Belgique

28,97 c€

51,18 c€

France

19,47 c€

21,30 c€

Italie

22,89 c€

41,51 c€

Pays-Bas

19,34 c€

55,85 c€

Royaume-Uni

30,01 c€

46,75 c€

Espagne

17,98 c€

38,29 c€

*prix moyen/kWh, tenant compte du prix du kWh et du tarif de l’abonnement pour un client particulier consommant 3 500 kWh/an.

En comparaison, les prix de l’électricité en France sont restés plutôt stables, ceci grâce à aux mesures prises par le gouvernement ; parmi elles : la limitation de la hausse du tarif réglementé de vente de l’électricité (TRVE) à + 4 % en février 2022.

Le baromètre des prix du gaz naturel en Europe

evolution prix gaz europe

Pour ce qui est du gaz naturel, on observe la même tendance en Europe : une forte hausse des prix du kWh* sur tout le continent. En l’espace d’un an, les tarifs du gaz ont doublé, voire triplé chez de nombreux voisins européens (Allemagne, Belgique, Pays-Bas) :

 

Prix moyen/kWh

Août 2021

Prix moyen/kWh

Août 2022

Allemagne

6,63 c€

31,63 c€

Belgique

6,92 c€

15,5 c€

France

7,86 c€

11,21 c€

Pays-Bas

10,82 c€

32,63 c€

Royaume-Uni

4,36 c€

9,6 c€

Espagne

9,59 c€

7,58 c€

*prix moyen/kWh, tenant compte du prix du kWh et du tarif de l’abonnement pour un ménage consommant 23 000 kWh/an.

Au Royaume-Uni, en Espagne et en France, les particuliers ont été plus chanceux, puisque la hausse des prix du gaz a été bien plus légère. En France, cette hausse a pu être contenue grâce à la mise en place d’un bouclier tarifaire sur le gaz, une mesure que d’autres pays n’ont pas souhaité adopter.

Vous voulez faire des économies ?

Economisez en changeant gratuitement de fournisseur. Réalisez la simulation de votre facture et comparez les offres d'énergie.

Comparer les offres

Comment l’Europe lutte-t-elle contre l’augmentation des prix de l’énergie ?

Des milliards d’euros débloqués dans toute l’Europe…

Les pays européens ont tous réagi différemment face à la crise qui touche le secteur de l’énergie :

  • l’Allemagne a débloqué, en deux fois, près de 95 milliards d’euros pour financer des chèques pour les étudiants et les retraités, augmenter les aides sociales ou encore instaurer un bouclier tarifaire sur une consommation d’énergie “de base” ;
  • l’Italie a, elle aussi, investi une somme conséquente (62 Mds€) pour prolonger des mesures telles que la remise à la pompe ou l’élargissement des crédits d’impôts pour les professionnels ;
  • malgré un plan d’aide estimé à 150 milliards de £ et le plafonnement des factures des ménages, le Royaume-Uni n’a pas réussi à freiner la hausse des prix de l’énergie, et l’inflation a atteint un taux record de + 10 % ;
  • la Belgique et les Pays-Bas ont également trouvé des parades pour protéger le pouvoir d’achat, telles que la lutte contre les “superprofits” de certaines entreprises énergétiques ;
  • l'Espagne a demandé une dérogation spéciale auprès de l'Union Européenne. Celle-ci lui a permis de plafonner le prix du gaz entrant dans la production d'électricité à partir de juin 2022. C'est le "cap de gas".

3 mesures d’urgence adoptées en septembre 2022

Malgré des politiques différentes par pays en matière de gestion de la crise de l’énergie, l’Union Européenne s’est mise d’accord sur 3 mesures d’urgence à adopter dès le 1er décembre 2022 :

  1. une “contribution temporaire de solidarité” permettant aux gouvernements de récupérer les profits excédentaires des entreprises de pétrole, de gaz et de charbon ;
  2. un prélèvement sur les profits excédentaires des producteurs d’électricité n’utilisant pas le gaz naturel (production nucléaire ou renouvelable), jusqu’au 30 juin 2023 ;
  3. l’engagement à réaliser au moins 10 % d’économies d’électricité aux heures de forte demande, jusqu’au 31 mars 2023.

La France mise sur le bouclier tarifaire

La France n’a pas été de reste ! Grâce au gel des tarifs, la hausse du gaz naturel a été contenue à + 12 % en 2022, et celle de l’électricité à + 4 %. En 2023, le gouvernement compte récidiver et a annoncé le maintien du bouclier tarifaire à un taux de + 15 % pour les deux énergies. Grâce à cette mesure, la hausse moyenne des factures d’électricité devrait s’élever à + 20 €/mois, au lieu des + 180 €/mois estimés sans le bouclier tarifaire.

Mais le bouclier tarifaire est-il vraiment viable ? Pour faire court, l’État prend en charge la hausse des prix non répercutée sur la facture des particuliers. Si les Français paient moins cher que leurs voisins européens, l’État, lui, paye plus cher ! En 2023, ce dispositif devrait coûter 45 Mds€.

Dans ce cas de figure, il aurait par exemple été pertinent de se pencher sur la question de la rénovation énergétique, qui permet des réductions de factures pérennes sur une durée quasiment illimitée. À titre d’exemple, le budget de l’aide à la rénovation MaPrimeRénov’ était compris entre 2 et 3 Mds€ en 2022, on est donc bien loin des 45 Mds€ dépensés pour le gel des tarifs de l’énergie.

Vous souhaitez rénover votre logement ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Simuler mes aides

Modifié le 2 décembre 2022
Madeleine Toumazet

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.

Commentaires
BAYSSET
 - 20 novembre 2022
Clair, net et précis. Bravo !
Madeleine
Madeleine
 - 21 novembre 2022
Bonjour, merci beaucoup pour ce retour positif et encourageant !

Ecrire un commentaire