Le mois de novembre 2018 signe une hausse record de 5,8% du prix du gaz

Si vous nous suivez régulièrement, vous devez commencer à avoir l'habitude de recevoir cette mauvaise nouvelle en fin de mois : en novembre 2018, les tarifs réglementés du gaz vont encore augmenter. Après l'augmentation de 3% du prix du kWh subie par les ménages en octobre, c'est désormais une hausse de 5,79% qui va venir alourdir la facture d'énergie des Français. Toutefois, il reste une lueur d'espoir car, à priori, ce tarif devrait se stabiliser voire accuser une légère baisse dans les mois à venir. Fingers crossed, comme disent nos amis anglo-saxons.

hausse prix gaz novembre 2018

Le prix du gaz pour novembre 2018

Comme chaque mois, le tarif réglementé du gaz va encore grimper au premier novembre 2018, comme depuis le mois de mai de cette année. Ce début d’automne marque une augmentation particulièrement importante puisque le prix du kWh va augmenter de 5,79% en moyenne. Cette augmentation correspond à 0,35 centimes d’euros hors taxes par kWh de gaz consommé.

C’est encore une mauvaise nouvelle pour les ménages français pour qui se chauffer devient presque un luxe.

Voici les nouveaux tarifs hors taxes selon la zone géographique dont dépend votre réseau de distribution de gaz et votre type d’abonnement.

Le tarif de base correspond aux ménages ayant seulement l’usage du gaz pour la cuisson, le B0 pour la cuisson et l’eau chaude et le B1 pour les ménages se chauffant au gaz.

Tarif

Prix selon la zone concernée (en c€/ kWh)

Niveaux de prix

1

2

3

4

5

6

Base

7,75

7,75

7,75

7,75

7,75

7,75

BO

6,58

6,58

6,58

6,58

6,58

6,58

B1

4,73

4,79

4,85

4,91

4,97

5,03

 

Comme vous le savez certainement, chaque région de France profite d'un tarif différent selon son éloignement au réseau de gaz, donc la complexité à ramener le gaz de ville dans cette région ce qui implique un coût plus élevé qui est répercuté sur le prix du kWh du gaz.

france-prix-gaz

Si vous ne connaissez pas le numéro de zone de votre région, voici un petit récapitulatif des différentes zones :

Zone

Principales villes

Nombre total de villes dans la zone

1

Lyon, Marseille, Lille, Nîmes, Rouen, Troyes

2920

2

Paris, Caen, Brest, Poitiers, Amiens, Toulon

1990

3

Nice, Perpignan, Chartres

1561

4

Gap, Paimpol, Bourseul

993

5

Aurillac, Pornic, Albertville

623

6

Maroilles, Villeroy, Beaumont

1334

Il faut également savoir que l’augmentation de 5,79% est une moyenne et qu’en fonction de votre usage vous ne serez pas impacté de la même manière.

C’est en effet les ménages se chauffant au gaz qui vont subir la plus importante hausse de 6%.

Ceux qui n’utilisent le gaz que pour la cuisson verront le prix du kWh augmenter de 1,9% et ceux qui cumulent cuisson et eau chaude de 3,6%.

Date

Moyenne

Base

B0

B1

1er novembre

5,8%

1,9%

3,6%

6%

La CRE a néanmoins une bonne nouvelle pour nous, consommateurs de gaz. Ces prochains mois, le prix du gaz devrait se stabiliser après cette importante hausse. Ces prévisions ont été faites sur la base du cours du pétrole et du gaz sur les marchés internationaux.

Qui est concerné par cette augmentation ?

Cette hausse du prix du gaz concernent :

  • Les consommateurs résidentiels, c’est-à-dire les particuliers se chauffant au gaz dans leur domicile principal ou secondaire.

  • Les consommateurs non domestiques (les professionnels) consommant moins de 30 000 kWh par an.

  • Les copropriétés consommant moins de 150 000 kWh par an.

Selon la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), C’est aujourd’hui 4,5 millions de sites résidentiels qui sont concernés par cette hausse du prix du gaz.

Cette augmentation est effective sur le prix réglementé du gaz et appliquée par Engie (ancien GDF). Les ménages ayant des contrats au tarif réglementé sont donc impactés par ces hausses constantes de prix depuis mai et voient leurs factures exploser chaque mois.

De manière assez évidente, ce sont les foyers utilisant du gaz qui sont concernés, que ce soit pour la cuisson, l’eau chaude ou le chauffage (de manière plus ou moins forte comme nous l’avons vu précédemment).

Augmentation du tarif du gaz : pourquoi ?

Il faut savoir que le gaz, contrairement à l’électricité, n’est pas (ou peu) fabriqué en France puisque nous ne disposons pas des matières premières nécessaires à sa transformation. C’est donc un produit que l’on importe depuis plusieurs zones situées en Russie, en Algérie ou en mer du Nord dont nous dépendons. En ce moment le prix des matières premières nécessaires à la fabrication du gaz s’envolent, les producteurs vendent donc notre gaz plus cher à nos distributeurs d’énergie.

C’est pour cela que la CRE a décidé d’impacter le prix de revente du gaz pour les particuliers. Sachez tout de même que la décision du prix du gaz est très encadrée et régie par les articles L. 445-1 à L. 445-4 et R. 445-1 à R. 445-7 du code de l’énergie. N’hésitez pas à jeter un oeil chaque mois sur son évolution.

Comment éviter de faire exploser sa facture de gaz ?

Pour éviter de subir ces hausses, les particuliers peuvent opter pour des abonnements de gaz à prix fixe. Le prix du kWh de gaz sera alors indexé sur celui du mois de la souscription du contrat et vous aurez la garantie de le payer au même prix durant 3 ans.

Les fournisseurs d’énergie ne peuvent pas engager leurs clients, vous aurez donc la liberté d’en changer si vous trouvez une offre plus intéressante chez un autre fournisseur. Vous pouvez par exemple comparer les différentes offres sur notre comparateur.

Un changement de fournisseur est complètement gratuit et vous n’aurez aucune coupure de gaz au moment de la bascule.

isolation-comble

Pour faire baisser votre facture vous pouvez également opter pour des investissements comme un thermostat qui vous permettra de réguler la température de votre intérieur et des aménagement comme l’isolation des combles qui pour 1€ (sous réserve d’éligibilité) vous permettra de faire de sacrée économie de chauffage.

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !