Solaire : l'autoconsommation chez les particuliers décolle en France

L’État français s’est fixé des objectifs afin de renforcer la part des énergies renouvelables dans la consommation d’électricité en France pour arriver à 32% en 2030 contre les 23% visés pour 2020. Le solaire occupe ainsi une place de choix dans le déploiement des énergies renouvelables. Pour atteindre ces objectifs, l’État a mis en place, à l’instar de l’Allemagne, différentes aides et coups de pouces pour inciter particuliers et professionnels à installer des panneaux photovoltaïques. Malgré cela, la France reste à la traîne par rapport à ses voisins européens, décryptage.

 

Le photovoltaïque a de beaux jours devant lui avec l'autoconsommation qui décolle en France !

Pourquoi la France est-elle en retard par rapport à ses voisins européens ?

La Direction générale de la Commission européenne Eurostat, a tiré un bilan d’étape sur le développement des énergies renouvelables au sein de l’Union européenne le 12 février dernier. Ce rapport montre de fortes disparités entre les pays selon leurs différents objectifs. La France se place ainsi parmi les deux pays les plus en retard sur ses objectifs énergétiques aux côtés des Pays-Bas (La France est à 16,3% de part d’énergie provenant de sources renouvelables et doit atteindre 23% en 2020). Par ailleurs, onze pays européens ont dès à présent rempli leurs objectifs. Pourquoi la France est-elle autant en retard ? On peut lier ce piétinement à plusieurs éléments.Tout d’abord nous avons eu ces dernières années, un prix de l’énergie relativement stable et attractif comparé aux prix de nos voisins (même si celui-ci est toujours en légère augmentation). Ce qui n’a pas précipité le développement des énergies alternatives. L’exemple inverse de l’Allemagne souligne bien cette différence. Le modèle allemand est sorti progressivement du nucléaire dès les années 2000 et a donc dû rapidement trouver de nouvelles sources d’énergie. D’autre part, la bulle spéculative de 2009 (qui a beaucoup favorisé le développement d’éco-délinquant) et le moratoire sur les aides au solaire de 2010 n’ont pas aidé la France à développer la filière solaire comme elle aurait pu. Enfin, l’autoconsommation n’est encadrée juridiquement que depuis 2017 ce qui est tardif et n’a pas aidé l’accélération des installations solaires.

L’autoconsommation, une formule qui marche !

Les aides de l’Etat qui ont aidé la filière du solaire

Dans une démarche de développement de la filière photovoltaïque, l’État a mis en place différentes aides et subventions afin que les particuliers installent des panneaux solaires. Dans cette dynamique, le gouvernement a instauré des Obligations d’Achat Solaires (EDF OA Solaires), afin d’exiger à EDF d’acheter le surplus, ou la totalité de la production d’énergie aux détenteurs de panneaux photovoltaïques. Au départ, ces aides ont favorisé le développement de la vente totale de l’énergie solaire. Petit à petit, ce mouvement se transforme et l’on tend à s’orienter vers l’autoconsommation avec vente du surplus non consommé. Cela, car les tarifs de vente baissent progressivement (même s’ils sont toujours très intéressants). Les tarifs d’achat sont réajustés tous les trimestres, à la baisse, en fonction du volume de demandes de raccordement déposées au trimestre précédent. À noter que ces prix ne bougeront plus pendant 20 ans une fois que vous aurez signé votre contrat EDF OA. Cette transformation est significative de la structuration de la filière. En augmentant la demande, l’offre photovoltaïque a pu se développer et mûrir jusqu’à proposer des panneaux photovoltaïques moins chers. La baisse des aides est donc un signal qui montre que le solaire a de moins en moins besoin d’être subventionné car il est de plus en plus compétitif.

Les dernières mesures avec le plan “Place au soleil”

En parallèle du tarif d’achat photovoltaïque, un groupe de travail a été formé par le Gouvernement, en avril 2018, guidé par Sébastien Lecornu, sur le photovoltaïque. Parmi ses mesures rendues publiques en juin 2018 on retrouve l’objectif de favoriser l’autoconsommation individuelle et l’autoconsommation collective. L’intérêt est bien réel puisque l’autoconsommation promet une baisse importante de la facture d’électricité des propriétaires de panneaux solaires. L’autoconsommation avec revente du surplus est par ailleurs soutenue par une prime à l’investissement (à hauteur de 1200 euros pour une installation de 10 panneaux sur une vingtaine de m2 qui correspond à la consommation d’un foyer classique de 4 personnes, soit 3 kWc). C’est donc une formule très appréciée puisqu’elle est très avantageuse économiquement.

Le photovoltaïque a de beaux jours devant lui

La dynamique mondiale autour du solaire et les différents objectifs de production d’énergie issue de sources renouvelables font la part belle à la filière de l'énergie solaire thermique et photovoltaïque. C’est parce que l’énergie solaire s’avère être la moins chère aujourd’hui et qu’elle est également la plus créatrice d’emploi. Dans cette optique, le Gouvernement a dévoilé, dans son plan d’action “Place au soleil“, vouloir exploiter des espaces propices au photovoltaïque. Sont ciblés des espaces comme des supermarchés, des exploitations agricoles, des bâtiments industriels, des sites militaires ou des espaces du patrimoine français. Le Gouvernement a dans le même temps décidé de réduire les difficultés administratives pour les professionnels de la filière photovoltaïque. Des démarches qui prennent tout leur sens après l’annonce de la hausse du prix de l’électricité qui est à prévoir ces prochains mois dans l’hexagone. Parallèlement, on remarque une tendance des citoyens à souhaiter être plus responsables et à désirer consommer et produire localement. L’indépendance énergétique est donc naturellement une continuité de cette philosophie responsable. L’objectif pour les français étant d’être plus indépendants, tout en réduisant leurs factures. Le marché du solaire se structure : les panneaux solaires et les batteries solaires deviennent de plus en plus performants et moins chers. Les signaux semblent donc être tous être au vert afin de favoriser le déploiement de l'énergie solaire et plus particulièrement de l’autoconsommation.

Si vous aussi vous souhaitez réaliser des économies d’énergie en passant au solaire n’hésitez plus et demandez un devis à nos experts, ils sont disponibles du lundi au samedi au 09 75 18 60 60 (appel gratuit).

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Votre Projet Solaire