L'environnement est devenu la première préoccupation des Français

Depuis 2013, l’institut de sondage Ipsos/Sopra-Steria a réalisé une longue étude sur les préoccupations des Français “Fractures françaises”. À travers cette longue enquête, les analystes dressent le portrait d’une France consciente des problèmes majeurs mais qui demeure divisée et pessimiste concernant son avenir. La question de la lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de l’environnement semble être devenue un sujet d’inquiétude central pour les Français.

Environnement première préoccupation des Français

Devant le chômage et l'immigration : l'environnement première préoccupation

Les Français majoritairement préoccupés par l'environnement

Cela a de quoi surprendre mais ce sont bien les questions environnementales qui arrivent en tête des préoccupations des Français. En effet, 52 % des personnes interrogées font de la mobilisation pour le climat une priorité. Une nouveauté par rapport aux années précédentes qui peut s’expliquer par plusieurs évènements météorologiques importants survenus en France ces dernières années. Canicule de grande ampleur, sécheresse, crues importantes ou encore hivers doux.

L’actualité internationale a également pu jouer un rôle fort dans les réponses des sondés (les Français interrogés sur le terrain pour l’étude l’ont été entre 30 août et le 3 septembre 2019). La fonte des glaciers et ses répercussions font toujours l’objet d’inquiétudes, il en est de même pour les nombreux incendies de l’été qui ont touché l’ensemble du globe : Amérique du Nord, Afrique centrale, Sibérie et Amazonie pour les plus importants.

Les problèmes environnementaux inquiètent toute la population

Autre enseignement de cette étude : les Français de tous âges estiment que la question de l’environnement est prioritaire. Si cette affirmation arrive en tête chez les jeunes, elle l’est aussi pour le reste de la population active : 49 % des personnes interrogées sur la tranche 35-59 ans estiment que l’urgence climatique doit être un sujet prioritaire pour le gouvernement, par rapport à la crise sociale. Chez les plus de 60 ans, le sujet arrive en seconde position mais ils restent tout de même 45 % à penser que la préservation de l’environnement est le sujet prioritaire.

Cette prise de conscience transgénérationnelle des Français se manifeste de nombreuses manières dans l’actualité. La multiplication des rassemblements comme la marche pour le climat, les sit-in ou les actions de désobéissance civile se multiplient. Bien que parfois discutables sur la forme, ces actions visent à alerter les pouvoirs publics sur l’importance d’agir pour la préservation de l’environnement. L'ascension de la jeune Suédoise Greta Thunberg peut être perçue comme un symbole de cette prise de conscience chez les jeunes. L’adolescente qui milite en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique clive autant qu’elle rassemble autour de la cause environnementale.

Envie de faire un geste pour la planète ?

La solution: souscrire à une offre d'électricité verte pour vous permettre de faire des économies d'énergie ! Jusqu'à -300 euros sur votre facture annuelle !

Simulez vos économies

Des Français conscients mais pessimistes quant à leur avenir

Au-delà des sujets mis en avant dans ce sondage (lire le rapport complet), un sentiment global se dégage des réponses des Français. Le pessimisme semble gagner toutes les couches de la population. Plusieurs indicateurs dans l’étude menée par l'institut de sondage Ipsos le montrent.

À l’instar du rapport publié en 2018, le déclinisme reste majoritaire en France. Cependant, le regain de confiance observé depuis 2017 semble se confirmer encore année. Ainsi, si en 2014, 15 % de la population pense que la France n’est pas en déclin, ils sont 27 % à le penser en 2019. Du point de vue de l’environnement les conséquences du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles au quotidien. Cependant, la mobilisation pour faire changer les choses gagne elle aussi en puissance ce qui témoigne d’un espoir très fort. Cette espérance est d’ailleurs en toute logique très présente dans la jeunesse où la préoccupation pour l’environnement est aussi la plus forte.

Écologie : comment agir pour l’environnement à son échelle ?

Il existe de nombreuses manières de se mobiliser pour l’environnement de manière individuelle ou collective. La plupart du temps, ce sont les petites actions qui lorsqu’elles sont massivement répétées changent les choses. À défaut de pouvoir changer le monde vous pouvez commencer par :

  • mettre en application des éco-gestes pour réduire son impact sur l’environnement ;

  • faire la chasse aux emballages plastiques et autres contenants superflux ;

  • privilégier des sacs réutilisables et recyclables ;

  • trier ses déchets (plastique, carton et verre) et mettre en place un composteur quand cela est possible ;

  • privilégier l’utilisation des transports en commun ou des mobilités vertes ;

  • passer aux énergies renouvelables en installant des panneaux solaires ou en choisissant un fournisseur d’électricité verte.

Agir en passant au renouvelable

N'hésitez pas à comparer les fournisseurs d'électricité pour trouver celui qui corresponde le plus à vos valeurs. Les choses changent lorsque le consommateur devient acteur de ce qu’il consomme. Pour discuter des solutions durables existantes en matière énergétique, vous pouvez contacter l’un de nos conseillers énergie au 09 75 18 60 60 du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00 (service et appel gratuit).