Le gouvernement bloque les prix du gaz et de l’électricité

Face à la flambée des prix de l’énergie, Jean Castex a annoncé ce jeudi 30 septembre au journal de 20h la mise en place d’un “bouclier tarifaire” pour protéger le pouvoir d’achat des Français.

Castex annonce prix gaz électricité bloquée

L’augmentation des prix de l’énergie, bloquée par le Premier ministre

Le premier ministre français a annoncé hier soir que le gouvernement allait geler l’augmentation des prix du gaz et plafonner celle de l’électricité. Ces mesures, visant à contrer la conjoncture énergétique défavorable qui pèse de plus en plus sur les ménages, concerneront tous les foyers Français.

"La hausse [des prix du gaz] qui est prévue demain [le 1er octobre] de 12,6 % aura bien lieu, mais c'est la dernière, et ce, pour quelques mois
Jean Castex, Premier ministre français

La hausse des prix de l’électricité prévue pour février sera quant à elle plafonnée à 4 %, selon l’annonce de Jean Castex. Cette mesure sera rendue possible grâce à une forte baisse des taxes pesant sur les factures d’électricité.

Lorsque la situation sera plus favorable, probablement au printemps 2022, les hausses bloquées seront alors lissées.

Pourquoi cette aide est-elle mise en place ?

Les augmentations du prix de l’énergie en France

Si le gouvernement a décidé de mettre en place ce “bouclier tarifaire”, c’est notamment à cause de l’intensité des hausses successives des prix du gaz ces derniers mois : + 10 % en juillet, + 5 % en août, + 8,7 % en septembre et + 12,6 % en octobre !

Prix du gaz : stop aux augmentations !

Comparez les prix des fournisseurs de gaz pour trouver une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les prix

Par ailleurs, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili avait annoncé hier que l’électricité, dont le prix augmente environ tous les 6 mois, aurait pu subir en février 2022 une hausse de 12 %.

Cette situation préoccupante est notamment le fruit de la reprise de l’activité économique post-crise sanitaire, qui entraîne une forte demande en gaz naturel, et de l’augmentation de la taxation du CO2. Cela se répercute sur le prix du MWh, qui a récemment culminé à presque 200 € sur les bourses européennes alors qu’il s’échangeait en moyenne à 45 € il y a un an.

Le pouvoir d’achat des Français, au centre de la campagne électorale

Préserver le pouvoir d’achat des Français semble être l’une des mesures phares de la campagne pour les élections présidentielles de 2022. Le gouvernement veut en effet éviter toute crise sociale du même type que celle des gilets jaunes en 2018, qui pourrait être entrainée par la conjoncture actuelle. Le gel des prix de l’électricité et du gaz est aussi un moyen d'éviter la colère des Français.

Quelles mesures pour lutter contre les hausses du prix de l’énergie ?

Une aide de 100 € pour les ménages français les plus modestes

Le premier ministre Jean Castex avait déjà annoncé le 15 septembre dernier le déploiement d’aide de 100 € auprès des bénéficiaires du chèque énergie, qui sont les ménages les plus modestes. Ce coup de pouce sera touché par les 5,8 millions de ménages concernés au cours du mois de décembre.

Souscrire à une offre à prix fixe

Il existe un moyen très simple pour éviter de subir les hausses du prix de l’énergie, qui sont particulièrement redoutables en ce moment : souscrire à une offre à prix fixe. Avec ce type d’offre, vous payez le même prix au kWh pendant toute la durée de votre contrat (pouvant aller jusqu’à 4 ans), même lorsque les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité augmentent.

Pour trouver la meilleure offre à prix bloqué, le plus judicieux reste d’utiliser un comparateur de fournisseurs de gaz et d’électricité.

Effectuer des travaux de rénovation énergétique dans son logement

Les travaux de rénovation énergétique permettent de chauffer les logements avec plus d’efficacité et d’éviter au maximum les déperditions de chaleur. Il s’agit d’une solution sur le long terme qui se répercute sur la facture énergétique et qui peut être entreprise de deux manières :

  • par la réalisation de travaux d’isolation thermique (combles, sols, murs) ;
  • par le changement du  système de chauffage pour choisir une méthode plus performante et moins énergivore (pompe à chaleur, chaudière gaz à condensation, poêle à granulés)

Des aides pour les travaux de rénovation énergétique ?

Les travaux de rénovation énergétique, s’ils sont effectués par un artisan certifié RGE, sont éligible à des aides de l’État, notamment MaPrimeRénov’. Dans le cadre de la hausse actuelle des prix de l’énergie, les plafonds d’éligibilité et les montants des aides pourraient être revus à la hausse.

 

Modifié le 4 juillet 2022
Eloïse Chanvry

Eloïse Chanvry

Rédactrice experte énergie

Diplômée d'un Master en Management International, Éloïse rejoint Hello Watt en tant que rédactrice. Spécialiste du marché de l'énergie, des sujets d'écologie et du déménagement, elle vous aide à en comprendre tous les tenants et les aboutissants !

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire