Canicule : la consommation d'électricité en hausse

L’épisode caniculaire qui a frappé l’Hexagone cette semaine a eu un impact significatif sur la consommation d’énergie des Français : pour faire tourner les pâles de leurs ventilateurs ou la climatisation, ils ont davantage eu recours à l’électricité ! Quel impact pour l’approvisionnement de cette énergie et pour le portefeuille des particuliers ? 

été et hausse de la conso d'électricité

Fortes chaleurs : augmentation de la consommation d’énergie

Le mois de juin 2022 a été marqué par des températures anormalement élevées en France. Ces derniers jours, 23 départements ont été placés en vigilance orange. Or, un degré au-dessus des normales de saison implique une augmentation de la consommation électrique de l’ordre de 700 MW

Et si vous tiriez profit de votre Linky ?

Un suivi efficace de sa consommation d'énergie permet de la réduire de 10 % !

Ça m'intéresse !

Les responsables de cette hausse de la consommation d’énergie ? Les ventilateurs, mais surtout les appareils de climatisation, qui sont de plus en plus nombreux à se faire une place au sein des foyers français pour rafraîchir les intérieurs en période de canicule : selon l’Ademe, en 2020, un quart des ménages français en est désormais équipé contre 14 % en 2016.

Or, cet “effet ventilateurs et climatisation" comme qualifié par RTE, le Gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité, entraîne plusieurs conséquences : 

  1. un pic de consommation d’électricité de 55,5 GW jeudi à 12h45 (en comparaison, le pic du 9 juin avait été inférieur à 52 GW) ;
  2. une hausse des émissions de gaz à effets de serre : selon la même étude de l’Ademe, la climatisation en 2020 a été responsable de 40 % des GES du secteur du bâtiment ;
  3. une hausse sur la facture d’énergie des Français.

Comment consommer moins d’électricité en période caniculaire et ainsi limiter la flambée de la facture et les rejets carbone

  • Adopter des éco-gestes simples comme baisser les volets pour éviter aux rayons du soleil de pénétrer dans le logement et chauffer votre intérieur ;
  • troquer une climatisation énergivore et polluante par une pompe à chaleur réversible, un appareil éligible aux aides de l’État, qui permet de chauffer en hiver et de rafraîchir en été, le tout, sans trop émettre de GES ;
  • isoler votre logement de fond en combles pour empêcher la chaleur de pénétrer par les ponts thermiques présents dans votre logement et maintenir votre intérieur bien au frais ;
  • profiter des rayons du soleil pour convertir cette énergie en électricité à la maison grâce à l'installation de panneaux solaires sur votre toit.

Canicule : hausse des importations d’électricité

L’autre conséquence de l’augmentation de la consommation d’électricité pendant la canicule de juin 2022, c’est la hausse des importations de cette énergie pour compenser la faible disponibilité du parc nucléaire français. En effet, avec la crise Covid et les confinements successifs, EDF n’a pas été en mesure de tenir à jour le calendrier de maintenance de ses réacteurs, ce qui a entraîné des problèmes de corrosion. Aujourd’hui, seuls 27 réacteurs sont disponibles sur les 56 existants.

Envie d'agir pour l'environnement ?

Participez à la transition écologique en choisissant un fournisseur d'électricité verte ou de gaz vert

Comparer

Par ailleurs, par mesure de sécurité, EDF réduit souvent la puissance de ses réacteurs en période de canicule afin de maintenir la bonne température des cours d'eau de ces centrales. Ce qui réduit davantage la production d’électricité en période de fortes chaleurs.

"Il n'y a pas d'inquiétude sur la sécurité d'approvisionnement » mais « on compte sur les importations".
RTE

Lors du pic de consommation de 55 GW qui a eu lieu jeudi à 12h45 et dont nous parlions plus haut, RTE a importé 6 GW, contre 3,3 GW à 16 h. D’après le gestionnaire du réseau d’électricité, la consommation d’électricité devrait rester stable dans les prochains jours, et la production française et européenne est suffisante pour pallier une éventuelle forte demande.

Pour certains pays qui sont plus dépendants des importations d’électricité (parc nucléaire plus réduit par exemple), le gouvernement n’a pas hésité à inciter les particuliers à réduire leur utilisation de la climatisation. Ainsi, l'Italie et l’Espagne s’efforcent de limiter leur consommation d’énergie pour réduire leur dépendance aux énergies russes dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Modifié le 29 juin 2022

Sarah Nedjar

Rédactrice experte énergie

Après une classe prépa lettres et l'obtention d'un Master en management interculturel, Sarah rejoint Hello Watt en 2021. Elle rédige des contenus (articles de blog, newsletters, communiqués de presse) sur l'actualité du marché de l'énergie.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire