Comment bien gérer sa consommation en minant des crypto-monnaies ?

Depuis quelques années, les cryptomonnaies font parler d’elles. Vous savez ce que c’est ? La cryptomonnaie ou crypto-actif, crypto-devise ou encore monnaie cryptographique est une monnaie virtuelle qui peut être utilisée sur un réseau informatique décentralisé. En matière d’écologie, les crypto-monnaies, dont fait partie le bitcoin en particulier, ont été sujettes à de controverses. En effet, pour faire fonctionner un réseau informatique, il faut utiliser des données, et donc utiliser des espaces de stockage de données et des moteurs informatiques très puissants. Vous souhaitez vous mettre à la cryptomonnaie ? On vous explique les principaux points à connaître sur cette monnaie virtuelle et vous donnons quelques conseils pour surveiller sa consommation d’électricité par le minage des crypto-monnaies.

Gérer sa consommation d'énergie grâce à la cryptomonnaie

Fonctionnement de la cryptomonnaie

Prenons en exemple le Bitcoin. (Attention ce qui va suivre est très technique). Pour l’envoi d’un Bitcoin, le système informatique doit vérifier que la transaction ait bel et bien eu lieu. C’est le rôle des mineurs de vérifier cela. Les mineurs sont des personnes lambdas, tout le monde peut devenir mineur. Ils sont inscrit sur une blockchain et vérifient les transactions qui requièrent de la puissance de calcul..Après vérification, la transaction est ajoutée au blockchain qui sert à stocker et transmettre les transactions de crypto-monnaies. En retour, le protocole donne une récompense à l’appareil mineur : une nouvelle monnaie est donc créée à partir de rien. Vous comprenez l’importance des mineurs dans ce réseau de monnaie virtuelle !

Mais ce n’est pas si facile. Le blockchain est un registre public, ce qui signifie qu’il est facilement attaquable, piratable. Pour faire face à cela, le processus de minage doit avoir un système de sécurité. C’est là qu’intervient le proof-of-work. Autrement appelé, PoW, le proof-of-work reste sans nul doute le système de vérification blockchain le plus énergivore. L’arrivée des puces ASICs, sa forte consommation en énergie et son impact écologique ne jouent pas en sa faveur. ASIC signifie Application Specific Integrated Circuit, soit une puce qui permet de rendre performant le calcul graphique (GPU). Récemment, d’autres mises à jour de ces puces existent comme SegWIT ou encore Lightning Network qui permettent de réduire l’énergie consommée par ce système. Les mineurs se tournent de plus en plus vers des énergies renouvelables de type hydro-électricité, éolienne ou solaire. A ce stade de notre article, rappelons qu’il est toujours préférable d’avoir une bonne connaissance de l’éco-système des blockchains et cryptomonnaies avant de démarrer des activités de minage.

La cryptomonnaie et son impact sur l’environnement : le vrai du faux

Si faire du minage de crypto-monnaie requiert une grande puissance électrique, cela n’empêche pas d’être éco-responsable. En effet, vous pouvez à la fois maîtriser votre consommation tout en cherchant des solutions pour réutiliser la chaleur produite. Depuis plusieurs années, la crypto-monnaie subit un lynchage sur ses modes de production qui consommeraient plus que l’équivalent de la consommation annuelle et totale de la Bulgarie soit environ 36 TWh (selon le Digiconomist). Si ce chiffre ne ment pas, il ne dit pas que la crypto-monnaie est dangereuse pour la planète.

En effet, 1 TWh produit à partir d’énergie solaire aura un impact moins négatif sur l’environnement que 1 KWh produit au charbon ! De même que les fournisseurs d’électricité et de gaz proposent de plus en plus d’énergie verte, la crypto-monnaie doit aussi se mettre au vert ! L’arrivée du Lightning Network et l’utilisation des altcoins (bitcoins alternatifs moins pesants et moins impactants pour l’environnement comme Neo, Ripple, Monero, Ethereum, Dash, Litecoin) permettent au blockchain de souffler un peu. Moins de transactions via la blockchain ? Cela signifie que le nombre de mineurs va baisser ! Seulement voilà, si beaucoup s’insurgent contre la monnaie virtuelle et son impact négatif sur l’environnement, il existe pourtant de nombreuses solutions qui pourraient nous amener à croire en un avenir radieux pour la crypto-monnaie !