Gaz naturel vert : Biogaz et compensation carbone

Les fournisseurs de gaz naturel ou “gaz de ville” commencent à vous proposer du gaz vert, c’est-à-dire du biogaz, et du gaz “compensé carbone”, l’ambition affichée étant de vous permettre de réduire vos émissions de CO2 et donc votre empreinte carbone tout en continuant à vous chauffer. Mais le gaz peut-il être d’origine renouvelable? Quelles sont les émissions de CO2 liées à votre consommation de gaz naturel?

Se chauffer avec du biogaz issu de la méthanisation, c'est possible !

Le biogaz (gaz naturel vert), et le gaz naturel compensé carbone : les deux types de gaz naturel écolo

Pourquoi des offres de biogaz ou de gaz compensé carbone ?

La combustion du gaz naturel dans votre chaudière ou votre gazinière entraîne des émissions de CO2. 186 g de CO2 sont émis par kWh de gaz naturel consommé, ce qui contribue à l’effet de serre. De plus, le gaz naturel est une énergie fossile dont les ressources ne sont pas illimitées. C’est pourquoi certains fournisseurs de gaz naturel vous proposent des offres permettant de contrebalancer cet impact environnemental négatif.

Certains fournisseurs de gaz naturel commencent à proposer du gaz naturel :

  • «  vert », c’est-à-dire approvisionné en biogaz, qui est du gaz naturel renouvelable produit par méthanisation (fermentation de matières organiques en l'absence d'oxygène) ;
  • « compensé carbone », c’est-à-dire que vos émissions de CO2 liées à la combustion du gaz naturel que vous consommez sont contrebalancées par des actions de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

Le gaz « vert » : du biogaz issu de la méthanisation, injecté dans le réseau de gaz naturel

Une offre de gaz vert est une offre dont le gaz provient de sources renouvelables, c’est-à-dire de la dégradation de biodéchets par méthanisation.

Il existe des unités de méthanisation agricoles ou “à la ferme”, qui utilisent principalement les lisiers et fumiers pour produire ce biogaz, et des unités de production “industrielles”, qui utilisent plutôt des déchets biodégradables.

Si ce biogaz produit par méthanisation est le plus souvent utilisé directement dans une turbine à gaz située à côté de l’unité de méthanisation pour produire de l’électricité et de la chaleur par cogénération, il est également possible de le purifier puis de l’injecter dans le réseau de gaz naturel de GRDF. C’est ce biogaz qui vous est proposé dans une offre de gaz naturel vert. Il est également possible d'utiliser l'appellation biométhane pour le biogaz purifié et injecté dans le réseau, c'est la même chose. 

Il existe encore relativement peu d’unités de méthanisation en France qui injectent ce biogaz dans le réseau de GRDF, mais de nombreux projets de ce type se développent. 

La liste des projets de méthanisation est disponible sur le site de l’ATEE.

Tracer le biogaz, du producteur exploitant l'unité de méthanisation au consommateur de gaz naturel vert

Le biogaz injecté dans le réseau par une unité de méthanisation est “mélangé” avec le gaz naturel classique, on ne peut donc pas savoir si le gaz qui sort de votre gazinière provient de la fermentation de bouses de vaches d’un agriculteur du coin ou plutôt de l’extraction de gaz naturel en mer du Nord, Russie ou Algérie.

Du coup, un système de « garanties d’origine » permet de garantir la provenance renouvelable d’un kWh de gaz, du producteur au fournisseur et jusqu’au consommateur, vous ! Le système est identique à celui élaboré pour les offres vertes en électricité.

Un seul fournisseur propose à ce jour une offre de gaz 100% vert, il s’agit d’ekWateur. Cependant, ce fournisseur n’ayant pas pu s’approvisionner en Garanties d’Origines françaises pour assurer le caractère vert de son gaz (malgré le nombre de vaches, la production de biogaz ensuite injectée dans le réseau de gaz naturel est très faible en France), il a dû les acheter à des producteurs anglais de biogaz!

Direct Energie commercialise également depuis le 20 janvier 2017 une offre de gaz “vert”, qui contient 10% de biogaz (et donc 90% de gaz naturel “classique”).

Les offres de gaz compensées carbone (CO2)

L’idée est simple: payer un peu plus cher votre gaz naturel pour que ce supplément finance des actions de réduction de gaz à effet de serre, qui peuvent être mises en place partout dans le monde.

Pour assurer la compensation des émissions de CO2 liées à la consommation de leurs clients ayant souscrit cette offre, les fournisseurs utilisent le mécanisme des crédits carbone qui peuvent s’échanger sur le marché du CO2.

Plusieurs fournisseurs proposent aujourd’hui des offres de gaz naturel compensé carbone, tels qu’Engie ou Eni.

Si mon offre n’est pas verte, d’où vient mon gaz naturel ?

Si vous ne souscrivez pas une offre de gaz vert (ou biogaz), votre gaz provient de l'extraction de ressources fossiles dans un pays exportateurs de gaz, il a alors un bilan carbone négatif. En 2014, la France a principalement importé son gaz naturel depuis la Norvège (43%), suivie de la Russie (14%), des Pays-Bas (12%), et de l’Algérie (11%).

Consommer du gaz naturel vert ou compenser ses émissions de CO2: oui, mais à quel prix?

Les offres de gaz naturel vert ou compensées CO2 sont-elles plus chères ?

Les offres de gaz naturel sont un peu plus chères que les offres de gaz les plus compétitives, mais sont plus intéressantes que le tarif réglementés de gaz d’Engie (GDF-Suez) : Le gaz vert moins cher que votre contrat actuel, c’est possible !

Le gaz vert proposé par ekWateur est environ 10% plus cher que leur offre de gaz classique (en janvier 2017). L’offre verte avec 10% de biogaz de Direct Energie est 3% plus chère que leur offre de gaz classique, mais sont prix est inférieur de 2% au tarif réglementé de vente de gaz d’Engie.

200 € en 2 minutes

C’est en moyenne ce que gagnent nos utilisateurs en changeant de fournisseur d’énergie

Je veux voir

Une offre de gaz compensé carbone entraîne en moyenne un surcoût de 2% chez Eni, et de 1% chez Engie par rapport à leur offre de gaz de ville à prix fixe “classique”, c’est-à-dire qui ne compensent pas les émissions de CO2.

Ces offres vertes demeurent toutefois compétitives car inférieures aux tarifs réglementés de vente d’Engie (ex-GDF). Le montant des économies que vous pouvez réaliser dépend de votre consommation et de votre localisation géographique. Vous pouvez donc faire des économies sur votre facture de gaz tout en faisant un geste pour l'environnement! Faites un tour sur notre comparateur pour le vérifier.

Le gaz vert ou biogaz est exempté d'une taxe sur le gaz naturel, la TICGN

La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN) est une composante de votre facture de gaz naturel, c'est une taxe versée au budget de l'Etat. Depuis le 1er janvier 2017, les consomamteurs de biogaz en sont exemptés : Vous ne payez pas cette taxe si vous choisissez une offre de gaz vert ! Cette modification a été apportée par un amendement de l'Assemblée Natioanle à la loi de finance 2017

Comment sont financés les projets de méthanisation qui produisent le biogaz de votre offre de gaz vert ? 

Le développement du biogaz et de son injection dans le réseau de gaz naturel est principalement financé par un tarif d'achat, qui garantit un revenu stable sur plusieurs années au producteur de biogaz qui exploite l'unité de méthanisation. Ce système de financement est similaire à celui utilisé pour favoriser le développement de la production éolienne et photovoltaïque d'électricité.

Le niveau de ce tarif (les barèmes sont accessibles ici) dépend de la taille de l'installation de méthanisation et du type de déchets organiques utilisés pour produire le biogaz. Ce tarif d'achat, plus élevé que le prix du gaz naturel "classique" sur les marchés de l'énergie, est financé par la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), qui est prélevée sur les produits émetteurs de CO2 comme le diesel et l'essence. 

Les garanties d'origine qui permettent de tracer le biogaz et de certifier votre gaz comme vert et respectueux de l'environement constituent une source de revenu complémentaire pour le producteur. Les offres de gaz vert augmentent ainsi l'incitation à développer de nouvelles unités de méthanisation et à pérenniser les unités existantes.

Voilà pour les offres de gaz vert ou « compensé carbone »

Entre les offres de gaz vert et celles de gaz compensé carbone, le système mis en place est assez complexe!

Chez Hello Watt, on pense que les offres de gaz vert sont amenées à se développer car elles permettent d’aider le financement de projets de méthanisation locaux, qui créent de l’emploi, améliorent notre indépendance énergétique, et réduisent notre empreinte carbone. Du coup, vous pouvez facilement identifier ces offres sur notre comparateur.

Commentaires

  • Bonjour Hello Watt !
    Merci pour cet article très bien détaillé sur le biométhane.
    Mais, attention, la filière biométhane est financée par la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques), et non par la TICGN.
    D'ailleurs, depuis le 1er janvier 2017, le biométhane est exempté de TICGN !

    par Mathilde , le

  • Bonjour Mathilde,
    Merci pour ton commentaire. Et bien vu!
    La réglementation sur le financement du biométhane a effectivement changé début 2017. Idem pour l'exemption de TICGN pour les offres de gaz vert. J'ai mis à jour l'article en conséquence.
    Bonne journée,

    par Sylvain Le Falher , le

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !