Énergies renouvelables : Quels sont les investissements des GAFA ?

On ne s’en rend peut-être pas compte mais notre utilisation quotidienne des outils numériques pollue ! L’envoi d’un mail, le stockage de nos photos, l’envoi d’une note vocale, d’une vidéo ou une simple recherche sur un moteur de recherche sont autant de manipulations que l’on fait en quelques secondes mais qui ont un impact écologique important ! Sont donc pointés du doigt les GAFA (acronyme pour Google, Apple, Facebook et Amazon), ces géants du net qui permettent toutes ces actions via leurs outils technologiques, leurs sites internet et leurs applications. Depuis quelques années les GAFA font des annonces quant à leur passage aux énergies renouvelables comme l’énergie solaire par exemple, qu’en est-il réellement ? Décryptage.

Les GAFA et les énergies renouvelables

Quel est l’impact de nos données numériques via les GAFA sur la planète ?

Internet est au coeur de nos vies, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles, nous utilisons quotidiennement cet outil largement dominé par les GAFA. Chaque heure, ce sont plusieurs milliards de mails qui sont envoyés. Cela n’est pas sans conséquence en matière d’énergie. Et puisque nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser internet, les GAFA étant les plus utilisés quotidiennement dans le monde entier. Cela ne va pas aller en s’améliorant. En 2017, l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) annonçait que le secteur informatique consommait environ 10% de l’électricité mondiale, ce qui représente 4% de nos émissions de gaz à effet de serre. C’est énorme !

Derrière la pollution numérique : les GAFA

En toute logique, c’est vers les géants d’internet les GAFA, que l’on se tourne lorsque l’on parle de pollution numérique. En effet ces derniers possèdent de nombreuses fermes énergétiques, ces “data centers”, les réseaux et le cloud pour collecter toutes les données que nous créons et partageons. En parallèle, différentes infrastructures numériques existent pour la création d’outils numériques qui polluent de la même manière. Ainsi ce sont de grandes quantités de gaz à effet de serre qui sont émises par les GAFA et autres géants d’internet.

Les GAFA ont donc un rôle important à jouer dans les énergies renouvelables (photovoltaïque et éolien par exemple) ! On sait que les grandes entreprises mondiales ont un impact important dans notre consommation énergétique et qu’ainsi nous sommes dépendants d’elles. En effet, si chaque GAFA prenait le chemin des énergies renouvelables cela participerait fortement à notre dépendance aux énergies vertes dans le futur au regard de notre utilisation grandissante d’internet.

Greenpeace tire la sonnette d’alarme auprès des GAFA

Greenpeace, dix ans de combat contre la pollution numérique des GAFA

Depuis 2009, l’ONGI Greenpeace a commencé à évaluer les performances énergétiques du secteur informatique. Inquiète du développement rapide de ce secteur et des enjeux environnementaux lui étant lié, l’organisation a décidé de pointer du doigts les GAFA. En 2011, l’organisation a lancé la campagne “Unfriend Coal” (traduire par “retirez le charbon de votre liste d’amis”), une campagne visant les grandes entreprises comme les GAFA sur leur empreinte énergétique. En janvier 2017, Greenpeace a lancé une nouvelle campagne afin de sensibiliser les citoyens à l’impact environnemental du numérique avec un message alarmiste : en trois ans, le secteur informatique pourrait voir sa consommation électrique tripler. Dans ce rapport, Greenpeace salue les initiatives déjà mises en place par les GAFA et les invite à poursuivre leurs efforts. Greenpeace en profite également pour inviter de nouveaux acteurs influents comme Netflix à participer à la transition énergétique.

Clickclean, l’outil qui distribue des bons (et mauvais) points aux GAFA

Dans la lignée de son rapport sur l’impact environnemental du numérique, Greenpeace a lancé un site internet qui permet de découvrir les notes environnementales des GAFA. Le site baptisé Clickclean est ludique et nous offre en un coup d’oeil un aperçu des bons et des mauvais élèves du numérique ! Ceux qui obtiennent la meilleure note (A) sont Facebook, Google Play, iTunes, Youtube, Facebook Messenger, Google Hangouts, iMessage, WhatsApp et Instagram par exemple. Les mauvais élèves (D) sont SoundCloud et Genie. Entre les deux, ceux qui ont encore du travail à faire sont Spotify (D), Amazon Prime (C) ou encore Netflix (D). Ce site est intéressant puisqu’il permet de voir à combien de pourcentage d’énergie verte sont chaque GAFA et ce, de manière détaillée.

L’objectif commun des GAFA pour stimuler la croissance de l’industrie verte

Comprenant leur rôle à jouer dans la transition énergétique et pour répondre aux attentes de leurs consommateurs (et de Greenpeace ! ), les GAFA se sont inscrits dans une démarche de consommation d’énergie verte. Facebook, Apple et Google ont été les premiers à s’engager dès 2013 pour utiliser à 100% les énergies renouvelables. Depuis 2017, elles sont une vingtaine à se mettre également au vert ! Passage en revue des différentes initiatives des GAFA.

Où en sont les GAFA dans les énergies renouvelables ?

Google, le GAFA numéro un : un bon élève déjà à 100% d’énergie renouvelable ?

En 2015, Google a annoncé la construction de deux nouveaux centres de données alimentés à 100 % par des énergies renouvelables en Irlande et au Danemark. En 2017 le géant d’internet a annoncé avoir atteint son objectif d’acheter autant d’énergies renouvelables qu’il en utilise. Oui vous avez bien lu, Google n’utilise pas 100% d’énergie renouvelable mais investi dans les énergies renouvelables grâce à des “contrats d’achat d’électricité”. Ce système est le même que pour les fournisseurs verts qui ne sont pas alimentés à 100% par les énergies renouvelables, mais qui investissent grâce aux garanties d’origine dans les énergies vertes. L’année dernière, en avril 2018, Google se félicitait d'utiliser 100% d’énergie renouvelable pour ses bureaux et ses centrales il est important de placer ces 100% dans un contexte spécifique.

Amazon, le deuxième géant des GAFA un peu à la traîne dans sa transition énergétique ?

Amazon avait encore du travail à faire en 2017 dans les énergies renouvelables ! Aujourd’hui l’entreprise met tout en oeuvre afin que ses data centers soient alimentés entièrement par des énergies renouvelables ! On parle donc ici de son département Amazon Web Services (AWS) qui s’occupe du cloud. Pour remplir ses objectifs, Amazon a pour objectif de construire trois parcs éoliens aux États-Unis, en Suède et en Irlande qui seront opérationnels entre 2020 et 2021. En parallèle de la réduction de ses émissions carbones dues aux data centers, Amazon souhaite atteindre 50% de livraisons neutres en carbone d’ici à 2030 !

Facebook : 100% d’énergies renouvelables d’ici 2020 pour le GAFA numéro trois !

Depuis 2011 l’entreprise souhaite s’impliquer dans les énergies renouvelables. Aujourd’hui, le groupe annonce que d’ici 2020 l’entreprise sera alimentée en totalité par des énergies renouvelables réduisant ainsi ses émissions à effet de serre de 75%. Ce GAFA, est un bon élève selon Greenpeace qui le décrit comme “la première grande société internet à s’engager à être 100% renouvelable et continue à jouer un rôle de leader dans le secteur”.

Apple s’engage dans l’énergie verte à tous les stades de sa chaîne de production

Le quatrième des GAFA, Apple a annoncé que tous ses sites dans le monde sont alimentés à 100% par de l’énergie propre. Cela, pas uniquement pour ses data centers mais également pour ses magasins, ses bureaux et ses sites en colocations dans 43 pays. La démarche d’Apple est transversale puisque le géant américain annonce porter une grande attention dans toute sa chaîne de production et inciter ses partenaires à s’alimenter en énergie propre, ce qu’il réussi à faire (neuf partenaires s’y sont dès à présent engagés).

Le nouveau siège social d’Apple à Cupertino est alimenté à 100 % par de l’énergie renouvelable

L’investissement des GAFA dans les énergies renouvelables comme l’installation d’éolienne ou de panneaux solaires est grandissant ces dernières années. Au départ ce qui semblait être une réponse à l’organisation Greenpeace, puis un coup de pub marketing se transforme peu à peu en véritable tournant pour les entreprises numériques. Il fallait bien que cela commence par les GAFA, ces géants d’internet qui ont impact mondial sur bien des domaines et qui ont un rôle à jouer dans l’écologie aujourd’hui ! On remarque que chacun de ces GAFA est impliqué à sa manière dans son utilisation (ou son investissement) dans les énergies renouvelables et qu’il reste encore des efforts à fournir afin d’inciter les autres acteurs du secteurs à faire de même. Il semblerait que la tendance soit au 100% d’énergies renouvelables pour les géants du net GAFA, on ne peut que saluer cet objectif !

Si vous souhaitez, à votre échelle, participer à la transition énergétique comme les GAFA en installant des panneaux solaires chez vous nous vous proposons un devis en ligne très facile à réaliser ! Nos conseillers sont également à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h au 09 75 18 60 60 (appel non surtaxé).