Le chèque énergie 2018 : montant et conditions

Le chèque énergie est un dispositif de l’Etat proposé aux ménages à faible revenu afin de lutter contre la précarité énergétique. En effet, de nombreux foyers français ont du mal à régler leurs factures d’électricité et de gaz. Pour les aider à améliorer leur confort, il existe déjà aujourd’hui les tarifs sociaux qui permettent de payer son énergie moins cher. Cependant, le chèque énergie les remplace depuis janvier 2018. Son fonctionnement est très simple. En fonction des informations communiquées par les services fiscaux, un chèque énergie est automatiquement attribué aux foyers pouvant en bénéficier. Ils le reçoivent ensuite et peuvent l’utiliser pour payer leurs factures d’électricité et/ou de gaz ou pour réaliser certains travaux de rénovation énergétique. En 2017, le chèque énergie a été testé dans près de 4 départements : l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes d’Armor et le Pas-de-Calais. Qui peut bénéficier de cette aide d’Etat ? Quel est le montant du chèque énergie ? EDF est-il le seul fournisseur à le proposer ? Dans cet article, nous allons vous en dire un peu plus sur ce dispositif de lutte contre la précarité énergétique.

Découvrez le chèque énergie !

 

Ce qui change en 2019

Valorisation de l’aide, passant par exemple de 144€ à 194€ pour une personne seule avec un RFR/UC inférieur à 5 600€

Élargissement des bénéficiaires, prenant désormais en compte les personnes avec un RFR/UC entre 7 700€ et 10 700€

12 millions de français en précarité énergétique en 2019

Chèque énergie gouv : une aide d’Etat contre la précarité énergétique

Afin d’aider les ménages à faible revenu à payer leurs factures énergétiques, l’Etat s’était d’abord tourné vers le dispositif des tarifs sociaux. Ces derniers étaient proposés par l’ensemble des fournisseurs d’électricité et de gaz. Dès 2016, le gouvernement a souhaité essayer une nouvelle forme d’aide pour lutter contre la précarité énergétique : le chèque énergie. Lui-même attribué en fonction du revenu fiscal, il permet de payer directement ses factures énergétiques auprès de son fournisseur. Il peut également permettre de régler certaines factures de rénovation énergétique. L’objectif est double : permettre aux ménages à faible revenu d’améliorer leur confort de vie mais aussi leur permettre de réduire leurs émissions de CO2. D’autres aides viennent en appui du chèque énergie : crédit d’impôt, taux de TVA réduit, éco-ptz

Chaque année, le chèque énergie est attribué automatiquement aux foyers éligibles. Ils le reçoivent sans avoir eu besoin de faire aucune démarche et peuvent l’utiliser auprès de tous les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul…). Vous pouvez d’ores et déjà tester votre éligibilité sur le site officiel du dispositif d’Etat. Par ailleurs, si vous pouvez bénéficier du chèque énergie, vous pouvez aussi bénéficier d’autres avantages :

  • La mise en service de votre compteur d’électricité ou de gaz est gratuite

  • En cas de rejet de paiement, aucun frais supplémentaire ne vous sera facturé

  • Votre puissance ne pourra pas être réduite durant la trêve hivernale

  • Si vous êtes suspendu de fourniture à cause d’un défaut de paiement, vous bénéficiez d’un abattement de 80% sur le coût de déplacement du technicien

Ça vous dirait de payer votre énergie moins cher ?

Avec Hello Watt, dites Bye Bye aux factures énergétiques trop salées !

Je fais des économies !

Attention cependant, le fournisseur auquel vous avez envoyé votre chèque énergie vous attribuera automatiquement ces avantages. Cependant, pour en bénéficier auprès des autres fournisseurs, il faut leur envoyer l’attestation reçue avec le chèque énergie. Pour mieux comprendre, prenons un exemple. Vous vous chauffez au gaz naturel et envoyez votre chèque énergie à votre fournisseur. Comment votre fournisseur d’électricité sait-il que vous êtes éligible au chèque énergie et donc aux avantages cités ci-dessus ? Et bien pour qu’il le sache, il faut lui envoyer cette attestation.

2017 : la phase d’essai du chèque énergie

Le chèque énergie a été lancé par l’ancienne Ministre de l’Environnement Ségolène Royal en 2016. En 2017, ce dispositif était donc en phase de tests sur quatre départements français : l’Ardèche, l’Aveyron, le Pas-de-Calais et les Côtes-d’Armor. L’objectif annoncé était de remplacer les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz mais aussi d’améliorer les aides. Pour rappel, les tarifs sociaux se décomposent en un Tarif Spécial de Solidarité (TSS) pour l’électricité depuis 2005 et un Tarif Spécial de Solidarité (TSS) pour le gaz naturel depuis 2008. Durant la phase de test, le chèque énergie a bénéficié à près de 170 000 ménages français. Précisons qu’on estime que près de 12 millions de français sont encore en 2019 en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire qu’ils dépensent plus de 10 % de leur budget dans l’énergie.

A noter que d’autres solutions existent pour lutter contre la précarité énergétique, comme l’isolation des combles perdus à 1€. Vous pouvez tester votre éligibilité à ce dispositif en 1 minute : cette opération, simple et rapide, permet de faire d’importantes économies d’énergie presque gratuitement.

Le chèque énergie depuis 2018 : une généralisation de l’aide

Ainsi, les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz ont pris fin au 31 décembre 2017. Le chèque énergie adonc été élargi à l’ensemble du territoire dès janvier 2018. La généralisation de cette aide financière du gouvernement a été annoncée dans le Plan Climat du Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Nicolas Hulot. Le 1er janvier, le Chèque Énergie est revalorisé pour profiter à 5,8 millions de foyers français. Son montant est compris entre 48 et 277 euros par an selon les revenus et atteint 200 euros en moyenne. De nombreux acteurs du secteur de l’énergie considéraient que les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz étaient insuffisants pour répondre aux besoins des ménages à faible revenu. L’arrivée du chèque énergie en 2018 pallie donc de nombreux problèmes. De fait, le chèque énergie est en moyenne de 150 euros alors que les tarifs sociaux permettaient une économie moyenne de 114 € par an selon la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

 

Pour rappel, le Plan Climat de Nicolas Hulot prévoyait aussi d’autres aides pour les ménages à faible revenu. En effet, une aide pouvant aller jusqu’à 3 000 euros permettait à certains foyers de changer de mode de chauffage pour se tourner vers les énergies renouvelables. Si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie et baisser vos factures, la solution la plus simple reste de trouver un fournisseur d’électricité et/ou de gaz moins cher. Notre équipe d’experts sera à votre disposition pour vous aider à choisir une offre et à y souscrire.

Le bon plan

En plus, c’est gratuit et sans engagement, en appelant le 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé) du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h30 à 19h.

Chèque énergie 2019: quel est son montant et qui peut en bénéficier ?

Le chèque énergie est un dispositif censé aider les ménages à faible revenu depuis 2018. Ainsi, pour savoir si vous pouvez en bénéficier, il faut prendre en compte votre revenu fiscal de référence. Pour une personne seule, ce dernier ne doit pas être supérieur à 10 700 euros. Pour un couple, le revenu fiscal de référence doit être inférieur à 16 050 euros. Enfin, pour chaque enfant en plus dans votre foyer, le plafond augmente de 3 210 euros. En vérité, pour bénéficier du chèque énergie en 2019, il faut simplement que votre revenu fiscal de référence par unité de consommation soit inférieur à 10 700 euros. La première personne de votre foyer représente une unité de consommation (UC), la deuxième personne seulement 0,5 UC et toute personne supplémentaire compte pour 0,3 UC. Pour ce qui est du montant, il varie entre 48 euros et 227 euros. Voici un tableau récapitulatif des conditions d’éligibilité au chèque énergie 2018 ainsi que de son montant :

 

Nombre d'unités de consommation

Revenu fiscal de référence (RFR) / Unités de consommation (UC)

RFR/UC < 5 600€

5 600€ < RFR/UC < 6 700€

6700€ < RFR/UC < 7 700€

7 700€ <RFR/UC < 10 700€

1 UC

194€

146€

98€

48€

1 < UC < 2

240€

176€

113€

63€

2 UC ou plus

277€

202€

126€

76€

 

Pour vérifier facilement votre éligibilité au chèque énergie, vous pouvez vous rendre directement sur le site officiel de ce dispositif du gouvernement. Si vous êtes éligible, vous devriez avoir reçu un courrier de la part du Ministère de l’Environnement en Avril 2017. Si ce n’est pas le cas, vérifiez d’abord si vous êtes bien éligible et sinon, vous pouvez appeler le Numéro Vert chèque Energie ou bien vous rendre sur le site officiel.

EDF est-il le seul fournisseur à proposer le chèque énergie ?

Beaucoup de français pensent que les tarifs sociaux sont proposés seulement par le fournisseur historique EDF. De même, certains pensent que celui-ci est le seul à proposer le chèque énergie. Et bien pas du tout ! Cette aide est un dispositif de l’Etat et n’est donc pas une mesure d’EDF ou d’un seul fournisseur. En effet, les tarifs sociaux sont proposés par tous les fournisseurs d’électricité et de gaz. Le chèque énergie, quant à lui, est accepté par tous les fournisseurs d’énergie (gaz naturel, électricité, fioul…).

Vous aimez à ce point EDF

Pour leur donner trop d'argent ?

J'économise !

Cette question est révélatrice d’une chose : beaucoup de français ne savent pas qu’ils peuvent dès maintenant quitter EDF. En effet, la France a procédé à l’ouverture à la concurrence de son marché de l’énergie en 2007. Depuis, de nombreux fournisseurs alternatifs sont apparus et proposent des tarifs souvent plus avantageux qu’EDF. Le changement de fournisseur est très simple, et permet de faire de belles économies !