Objectif Noël écolo : Ma liste de gestes pour limiter mes dépenses d’énergie

Si la période de Noël est la hantise des écologistes (et de notre compte en banque, mais ça, c’est un autre sujet), c’est que les dépenses énergétiques explosent pendant cette période. Pas besoin de trop d’effort pour le remarquer : la consommation, les déchets et le gaspillage sont partout en cette période de fêtes. Un petit exemple - avec un gros impact environnemental - ? La consommation des illuminations installées par les collectivités peut représenter jusqu'à 10% de leur consommation annuelle ! Les particuliers ne sont pas en reste, puisque pour fournir l’électricité nécessaire durant les fêtes, EDF remet en marche ses centrales au fioul, très polluantes - dont le gouvernement a annoncé la fermeture en 2022 -. En plus de cette sur-consommation électrique, Noël est aussi un moment où le gaspillage est roi (que le premier qui n’ai jamais jeté le contenu de son assiette avant de l’avoir finie lors du réveillon lève la main ! ). Mais cette année, écoutez le mantra des téléfilms de Noël : prenez les choses en main, devenez une meilleure personne et protégez la planète. Non, ce n’est pas une mission réservée aux Avengers (ou à Miss France), pour limiter vos dégâts écologiques sur la Terre, il suffit d’adopter les bons gestes. Et pour vous aider dans ce projet, nous vous listons les habitudes simples à adopter dès à présent (et pour tous les Noël suivants) avec l’aide de l’experte des politiques d’économie d’électricité, Sophie Attali. Cette experte, aussi fondatrice du guide Topten, qui permet aux consommateurs et aux collectivités de diminuer leur facture énergétique, commente nos préconisations.

Réduire sa consommation d'énergie pendant les fêtes de Noël
Sophie Attali, experte des politiques d’économie d’électricité et fondatrice du guide Topten

Sapin artificiel ou naturel ? Faites le bon choix !

Comme chaque année, vous hésitez : sapin naturel ou artificiel ? On vous a préparé une battle de Noël afin que vous soyez enfin fixé sur la question. Que le duel commence !

Le sapin artificiel

Le gros avantage du sapin en plastique, en dehors du fait qu’il soit toujours d’un vert éclatant ? C’est un investissement sur le long terme ! Une fois acheté, le fidèle bonhomme vert vous accompagnera chaque année. Mais attention, le produire coûte écologiquement très cher. Constitué de plastique, une matière non-renouvelable à base de pétrole, on le rappelle, il possède un impact carbone très important.

Le sapin naturel

Attention aux idées reçues, vous ne contribuez pas à la déforestation en achetant un sapin naturel ! Des espèces de sapins sont cultivées toute l’année pour les fêtes de Noël. Par contre, rien ne vous empêche de respecter quelques critères supplémentaires pour garantir l’aspect écologique. Choisissez une variété cultivée en France, moins chère à transporter et misez sur un sapin de petite taille : il est ainsi moins long à cultiver, son prix est plus bas et il est moins lourd à transporter.

Alors, résultat ?

Acheter un vrai sapin est beaucoup plus écologique que d’opter pour un faux ! En effet, leur culture permet de limiter l’effet de serre puisque les sapins capturent le CO2 et le transforment en oxygène. D’ailleurs, les plantations de sapins contribuent à la mise en place d’un environnement stable. Le conifère est aussi biodégradable et, enfin, il est plus simple d’en trouver un cultivé en France que fabriqué en Europe !

Acheter des guirlandes lumineuses à LED

Les guirlandes lumineuses à LED consomment 8 fois moins que les guirlandes à ampoules halogènes, alors on les remplace sans regret ! Mais attention, toutes les guirlandes à LED ne se valent pas. “Il faut faire attention à la qualité de la LED, prévient Sophie Attali. Mieux vaut miser sur la qualité : si on ne l’achète pas cher, la résistance sera moindre.” Mieux vaut donc investir pour pouvoir réutiliser la guirlande au fil des ans. “Et, surtout, gare au fameux effet rebond !, prévient la spécialiste en produits électriques. Ce n’est parce que les guirlandes à LED consomment peu qu’il faut les multiplier !”

“Ce qui m’inquiète, ce sont les guirlandes à piles”

L’experte met en garde aussi et surtout contre les guirlandes à piles non-rechargeables. “Ce qui m’inquiète, ce sont les guirlandes à piles : lorsqu’elles ne sont pas rechargeables, c’est un gros problème, car on ne sait pas les recycler. Et même lorsque l’on peut les recharger, ce n’est pas à l’infini, c’est donc une mauvaise idée.” La préoccupation de Sophie Attali est réelle, puisque seule une pile sur trois est aujourd’hui recyclée. Pourtant, elles contiennent des métaux lourds et représentent la part la plus polluante de nos ordures ménagères. “Une simple pile bouton jetée dans la nature pollue pour 50 ans un mètre cube de terre et 1 000 mètres cubes d’eau”, précise France Info. Vous voilà prévenus !

Débrancher vos décorations lorsque vous êtes absents

À quoi bon faire scintiller le sapin si vous n’êtes pas là pour en profiter ? Éteindre ses décorations de Noël lorsque l’on sort de la pièce est un geste qui ne nécessite rien d’autre que de la bonne volonté. L’impact sur sa facture d’électricité est, lui, immédiat. Pour plus de praticité,le guide Topten préconise même d’acheter des multiprises dites “coupe-veille” pour déclarer la guerre aux décorations restées allumées et autres appareils en veille. “C’est le b.a.-ba de l’économie d’énergie !, précise notre experte. Grâce les multiprises dotées d'interrupteurs, même les plus flemmards n’ont pas d’excuse : ils peuvent tout éteindre avec leurs orteils !”, plaisante-t-elle.

Un repas de réveillon aux couleurs de la saison

Continuons sur notre lancée “acheter intelligemment” et entamons le chapitre nourriture ! Les publicités vous le rappellent fréquemment : consommez des produits de saison ! Pourtant, 7 Français sur 10 continuent de ne pas se préoccuper de la saisonnalité des produits, selon un sondage réalisé pour Quitoque en mai 2018. Cela favorise la pollution : un fruit importé hors-saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de carburant que le même fruit produit sur notre territoire. Alors, ce Noël, on dit adieu à la bûche aux fruits rouges et à la salade de tomates du lendemain de fêtes, que l’on remplace par une bûche aux agrumes et une salade de betteraves !

Créez des paquets-cadeaux réutilisables

Si la production de déchets augmente de 20% en période de fêtes, c’est essentiellement la faute des paquets-cadeaux ! Si ceux vendus en supermarché donnent une fière allure à votre présent en le parant de paillettes et autres dorures, ils sont surtout non recyclables ! Et puis, comme la beauté, ces paquets-cadeaux ne sont qu’éphémères. C’est l’intérieur qui compte, pas vrai ? Si vous tenez tout de même à préserver la surprise en emballant vos présents, utilisez du papier journal, des chutes de papier peint ou des serviettes en papier (il y en a des très jolies, on vous l’assure) ! Sinon, pensez réutilisable et misez sur le tissu. Cette technique d’emballage a même un nom au japon : le furoshiki. Vous pouvez ainsi vous amuser à varier les couleurs et la manière de nouer votre tissu autour du paquet pour qu’il soit unique. Autre idée : pourquoi ne pas cacher vos cadeaux dans des chaussettes de Noël pendues près de la cheminée ? La déco n’en sera que plus chaleureuse ! 

Cadeaux électroniques : “Attention à ne pas offrir de surprises empoisonnées !”

Vous souhaitez offrir un appareil multimédia à un proche ?

“Ayez bien en tête avant d’acheter que c’est votre proche qui payera la consommation d’énergie de l’appareil que vous choisirez”, avertit Sophie Attali. “Pour les ordinateurs, achetez-les portables, ils consomment beaucoup moins que les fixes !” Allumé 8 heures par jour, la consommation d’un ordinateur fixe est de 600 kWh par an, tandis que celle d’un PC portable oscille entre 150 et 300 kWh par an selon le modèle. En ce qui concerne la tablette, elle consomme moins que le portable. D’ailleurs, si vous souhaitez offrir un mobile, misez sur un Fairphone, fabriqué de façon équitable et entièrement réparable. Adieu l'obsolescence programmée ! Pour les télévisions enfin, gardez en tête que plus l’écran sera grand, plus la facture d’électricité sera salée !

Et si je m’offrais un appareil électroménager ?

Noël est aussi l’occasion de s’offrir ses propres cadeaux, grâce au enveloppes reçues de la part de sa famille. Vous savez, ces cadeaux qui nécessitent un gros montant mais que l’on ne prend aucun plaisir à acheter, comme un appareil électroménager, par exemple ! Là encore, bien choisir est l’occasion de faire des économies toute l’année. Il faut se référer à l’étiquette énergétique pour choisir un appareil respectueux de l’environnement. Mais attention : pour les réfrigérateurs, acheter un modèle très cher n’est pas forcément gage de qualité. “ Il n’y a qu’une trentaine d’euros de différence entre la fabrication d’un réfrigérateur avec une efficacité énergétique neutre et celle d’un appareil classé A+++, informe la fondatrice du guide Topten. Pourtant, le prix entre les deux peut être de 200 euros. Le marché est comme cela : les fabricants vont construire un modèle plus “design” pour le mieux classé.” Mieux vaut donc, si l’on ne possède pas de gros budget, miser sur un modèle “neutre”.

On donne une deuxième vie à son sapin

Votre vrai sapin peut avoir une vie après sa mort (oui oui !). Et hors de question de le laisser dans la rue, dans la nature ou dans un sac-poubelle : vous êtes passible de 150 euros d’amende ! Alors on en fait quoi ? Voici quelques idées !

  • On l'amène à un point de collecte pour qu’il soit recyclé (certains parcs et jardins, des enseignes de jardinage…)

  • On le coupe en petits morceaux de bois de chauffage pour la cheminée

  • On le donne à un éleveur de chèvres : les biquettes raffolent des épines, très bonnes pour leur santé

  • Vous aviez choisi un sapin en pot ? Super ! Vous pouvez le replanter dans votre jardin ! Mais attention, impossible ensuite de le déplanter l’année suivante, cela risquerait de l'abîmer.

On redistribue les anciens jouets de ses enfants

Un mot d’ordre : on ne jette rien ! Les jouets avec lesquels vos enfants ne jouent plus feront bien le bonheur d’autres bambins qui ont été bien sages cette année. Un bon nombre d’associations collectent les jeux pour les redistribuer à des familles démunies qui n’ont pas les moyens de gâter leurs enfants. Une bonne action qui fera régner l’esprit de Noël dans votre foyer.

On évite la vaisselle jetable

C’est vrai que c’est quand même pratique la vaisselle jetable : pas de vaisselle et puis, tant qu’à faire, on jette aussi la nappe en papier ! Oui, mais voilà, ce n’est pas du tout écologique, surtout quand elle est en plastique ! Seul 25% du plastique est recyclé en France. Donc on mise sur l’entraide en famille et tourne par groupes de deux pour faire la vaisselle et l’essuyer. Allez, c’est l’occasion de parler avec tante Martine à qui vous n’avez pas rendu visite de l’année !

Vous n’êtes pas chez vous pour Noël ?

Vous vous rendez chez un proche pour passer les fêtes de fin d’année ? Vous n’êtes pas exempté de bons conseils. Pensez à utiliser le covoiturage ! Que ce soit avec un autre membre de votre famille ou un inconnu, mieux vaut emprunter les routes avec une voiture bien remplie, que seul ( à part si la multitude de cadeaux que vous transportez sont si volumineux qu’il est impossible de faire autrement !). Bon voyage !

 

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !