Tout savoir sur la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire et son lien avec les économies d'énergie

Créée en 2013, la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire a lieu le 16 octobre de chaque année. L’objectif de cette journée est simple : inciter les français à réduire le gaspillage alimentaire. A cette occasion, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation propose chaque année des astuces, infographies et conseils très utiles pour réduire le gaspillage alimentaire ! Le site internet 16octobre.fr met également à disposittion des initiatives pour lutter contre le gaspillage tout au long de l'année. Quel est le déroulement et les enjeux de cette journée ? Voici toutes les informations sur cet événement !

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire en France et dans le monde

Le gaspillage alimentaire en chiffre

À l’heure ou plus de 800 millions d’habitants dans le monde sont en situation de sous-nutrition, le gaspillage alimentaire est un scandale alimentaire économique et bien sûr éthique. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 1.3 milliard de tonnes d’aliments sont gaspillés dans le monde, c’est plus de 41 200 kg par seconde. Cela représente un tiers de la production mondiale de denrée alimentaire dédiée à la consommation. Parmi toute cette nourriture gaspillée, un quart est jeté sans même avoir été consommé. 25% des pertes alimentaires totales sont suffisantes pour alimenter correctement les 800 millions de personne en situation de sous-nutrition.

En France, le gaspillage alimentaire dans la consommation représente 10 millions de tonnes de nourriture par an, c’est 20 kg de déchets par an et par personne dont 7 kg de nourriture encore emballée. Le coût du gaspillage est estimé entre 12 et 20 milliards d’euros par an uniquement en France, soit entre 100€ et 160€ par personne.

gaspillage alimentaire energie

Le gaspillage alimentaire, un coût énergétique désastreux

Le coût énergétique du gaspillage alimentaire est immense. L’alimentation est l’une des premières sources d’émission de gaz à effet de serre au monde. Si le gaspillage alimentaire représentait un pays, ce serait le troisième le plus polluant derrière la Chine et les Etats-Unis ! Gaspiller un steak de boeuf équivaut à rouler en voiture pendant 4.89 km ou bien allumer une lampe de 60W pendant 70 heures. Gaspiller un pain équivaut à rouler pendant 2.24 kilomètres et allumer une lampe de 60W durant 32.13 heures. Gaspiller des aliments, c’est donc aussi gaspiller beaucoup d’énergie. Vous l’aurez compris, économiser de l’énergie, revient aussi à réduire le gaspillage alimentaire.

Pas obligé de changer de frigo pour faire des économies,

en moyenne vous pouvez gagnez 200€ par an en changeant de fournisseur !

J'économise !

D'où vient le gaspillage alimentaire ?

Les chiffres en France est dans le monde sont démesurés. D’où vient le gaspillage alimentaire ? Selon l’ONU, plus de la moitié des denrées gaspillés le sont au moment de la production, de la récolte, et de la manutention, soit 54%. Les 46% restant se produisent au moment de la transformation, de la distribution et enfin de la consommation. En Europe, 42% du gaspillage est du fait des consommateurs et 39% par l’industrie agroalimentaire. À certaines périodes de l’année, comme à Noël, le gaspillage alimentaire augmente, en France, près d’un tiers des français reconnaissent gaspiller plus de nourriture durant cette période.

La France, pionnière dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Pour lutter contre la dérive du gaspillage alimentaire, les États se doivent d’agir, la plupart des entreprises agro-industrielles ont des pratiques qui ne sont pas compatibles avec la lutte contre le gaspillage alimentaire :

  • Sélectionner uniquement les fruits et légumes esthétiques et jeter ceux trop petits, trop abimés, alors qu’ils ne sont pas impropres à la consommation.

  • Jeter les invendus au lieu de les donner à des associations

Dès 2016, la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire est promulguée. La principale mesure est d’obliger les supermarchés de plus de 400m² à chercher un partenariat avec une association d’aide alimentaire. Depuis l’entrée en vigueur de cette loi, les dons aux associations ont fortement augmentés, et depuis, plusieurs pays ont pris la même initiative comme la Finlande, le Pérou ou encore l’Italie. En 2013, la France lance la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire qui se tient chaque 16 octobre, le même jour que la journée nationale de l’alimentation organisée par l’ONU. Cette journée symbolique doit permettre de prendre conscience de l’ampleur du problème et d’inciter les particuliers et les entreprises à réagir. Comme nous l'avions dit plus haut, le gaspillage alimentaire, en plus du problème éthique que cela pose vis-à-vis des populations en état de sous-nutrition, a un coût financier et énergétique énorme à une époque ou la diminution de la consommation énergétique et l’objectif de société plus verte sont régulièrement évoqués.

gaspillage alimentaire cuisine

Les 10 gestes anti-gaspillage alimentaire à adopter chez soi

Bien que le gaspillage ne soit pas entièrement de la responsabilité des consommateurs, il est utile que tous les acteurs de la société prennent part dans la lutte contre le gaspillage. Dans le cadre de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation a mis au point une liste de dix conseils :

  • Achetez en bonne quantité et planifiez vos repas. Cela vous évitera d’acheter beaucoup plus de denrées qu’il ne vous faut, et ainsi limiter le gaspillage

  • Lorsque vous faites vos courses, achetez les produits frais en dernier pour préserver leur fraîcheur

  • Assurez-vous de respecter la chaîne du froid pour que vos aliments soient bien conservés

  • Il est très important de bien lire les étiquettes et faire la différence entre la DLC pour “Date Limite de Consommation”, c’est-à-dire que l’on ne peut plus consommer le produit aux environ de la date mentionnée, et la DDM pour “Date de Durabilité Minimale” qui signifie que le produit est encore consommable après cette date mais les qualités nutritives ne sont plus les mêmes

  • Bien ranger les aliments dans le réfrigérateur et le nettoyer régulièrement

  • Congeler vos aliments que vous n’allez pas consommer tout de suite pour mieux les conserver

  • Apprendre à cuisiner les reste, c’est un geste à la fois économique et écologique

  • Que ce soit à la cantine, au restaurant ou chez soi, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre

  • À la fin du repas, ne jetez que les aliments qui ne peuvent pas être conservés

  • Enfin, au restaurant, demander à emporter ses restes

En plus de ces dix gestes qui vous aideront à réduire significativement votre gaspillage alimentaire, vous pouvez ajoutez à cela des petits gestes pour également économiser de l’énergie en cuisinant, c’est écolo et ça fait réduire vos factures !

Si vous souhaitez voir le montant des vos factures d’énergie diminuer significativement, vous pouvez jeter un oeil à notre comparateur de fournisseur d’électricité et de gaz ! Vous allez certainement y trouver une offre moins chère et plus adaptée à votre profil de consommation.