Quel est le rôle de l’énergie dans la baisse des émissions de GES en 2022 ?

Écrit par Marion Mary, Rédactrice experte énergie le 5 avril 2023 à 18:48 | Modifié le 25 avril 2023 à 09:20
Temps de lecture : 2 min

En 2022, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) ont connu une baisse de 2,5 % qui s’explique notamment par la baisse de la consommation d’énergie.

émissions gaz a effet de serre énergie

Résumé

  • Les émissions de gaz à effet de serre du secteur de l’énergie ont augmenté de 8 % en 2022 à cause d’un recours exceptionnel aux énergies fossiles. 
  • En parallèle, la consommation électrique résidentielle et tertiaire a baissé et les émissions de GES ont chuté de 15 % pour ce secteur. 
  • Malgré tout, les ONGs restent inquiètes et alertent sur le contexte inédit de 2022 qui ne reconduira peut-être pas la baisse d’émission de GES en 2023. 

Les émissions de GES du secteur de l’énergie ont augmenté 

L'an dernier, en France, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 2,5 %, avec une baisse plus importante en fin d'année selon les premières données publiées par le Citepa. En effet, les émissions ont pratiquement stagné (-0,3 %) durant les neuf premiers mois de l’année 2022 par rapport à 2021 sur la même période. 

La stagnation des émissions de GES sur les 9 premiers mois de l’année est due à une augmentation de 8 % des émissions dans le secteur de l’énergie. Cette hausse s’explique par le recours plus important aux énergies fossiles pour pallier les lacunes du parc nucléaire.

Et si vous tiriez profit de votre Linky ?

Un suivi efficace de sa consommation d'énergie permet de la réduire de 10 % !

Ça m'intéresse !

Une baisse des émissions de GES comme résultat du plan de sobriété du gouvernement 

C’est à l’approche de l’hiver que la différence s’est creusée, une publication du Citepa précise d’ailleurs que « d'octobre à décembre 2022, les émissions mensuelles sont en forte baisse par rapport à celles de 2021 (-9 % en octobre, -11 % en novembre, -5 % en décembre) » Citepa]

Sur le quatrième trimestre 2022, nos émissions ont ainsi baissé de 8,5 % par rapport à l'année précédente. C'est notamment le résultat du plan de sobriété et de la mobilisation
Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

En effet, en novembre et décembre, RTE avait noté une diminution de la consommation électrique des ménages de 6,5 % en moyenne. En parallèle, la baisse des émissions de GES de cette fin d’année est justifiée par une chute de ces dernières de 15 % dans le secteur résidentiel et tertiaire. 

Et si vous économisiez plus que la moyenne française ?

Entre novembre 2022 et février 2023, par rapport aux mêmes mois de l’année précédente que les données du RTE, et après correction des effets météorologiques, les utilisateurs de l’application Hello Watt ont réduit leur consommation électrique de 12 %.

Les ONGs ne sont pas pour autant rassurées par la baisse de 2,5 % des émissions de GES en 2022

Selon Anne Bringault, qui est coordinatrice des programmes au Réseau Action Climat (RAC), les baisses enregistrées en 2022 sont illusoires

Elle explique que la baisse des émissions dans le secteur résidentiel est due aux températures clémentes en fin d'année et ne se reproduirait pas forcément. De plus, les arrêts conjoncturels de l'industrie dus à la hausse des prix de l'énergie ne sont pas des politiques de lutte contre le changement climatique et pourraient ne pas se reproduire.

L'association est également préoccupée par la hausse des émissions dans le secteur des transports, qui dépend encore largement des énergies fossiles.

Marion Mary

Marion Mary

Rédactrice experte énergie

Étudiante en marketing, Marion rejoint l’équipe d’Hello Watt en 2023 en tant que rédactrice blog. À l’affût de l’actualité, elle vous partage tout ce qu’il faut savoir sur le marché de l’énergie aujourd’hui.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire