Chaudière à condensation gaz ou fioul : fonctionnement et prix

Des millions de français se chauffent et produisent de l’eau chaude sanitaire grâce à une chaudière au gaz ou au fioul. Cependant, les systèmes standards laissent s’échapper une partie de l’énergie créée via l’évacuation des fumées de combustion qui sont chaudes. Pour pallier ce problème, les professionnels du chauffage ont mis au point une nouvelle technologie : la chaudière à condensation au gaz ou au fioul. Cet équipement permet de récupérer la chaleur latente présente dans les fumées de combustion et donc d’améliorer le rendement de votre système de chauffage. Les avantages générés par une telle technologie sont nombreux mais la chaudière à condensation a un coût plus élevé qu’une chaudière classique au gaz ou au fioul. Heureusement, du fait des économies d’énergie apportées, de nombreuses aides ont été mises en place pour aider les ménages souhaitant acquérir une chaudière à condensation, qu’elle fonctionne au fioul ou au gaz. Voyons ensemble comment fonctionne un tel équipement, quel est son coût, quels sont ses avantages mais aussi quels sont les aides disponibles à l’achat.

Découvrez tout sur la chaudière à condensation !

Gaz ou fioul : Fonctionnement d'une chaudière à condensation

Au fioul domestique ou au gaz, la chaudière à condensation est une des dernières technologies dans le monde du chauffage par combustion. Elle reprend le fonctionnement d’une chaudière standard. En effet, le gaz ou le fioul est brûlé puis la chaleur produite est récupérée et transmise à votre système de chauffage central ou à votre ballon d’eau chaude. Cependant, dans ce processus, une partie non négligeable de l’énergie produite grâce au fioul ou au gaz est en fait perdue. En effet, lorsque l’on brûle du fioul domestique ou bien du gaz naturel, il faut savoir que des fumées de combustion sont produites et qu’elles sont très chaudes. Avec une chaudière standard, ces fumées sont tout simplement évacuées sans aucun traitement préalable via le conduit de cheminée. La nouveauté avec la chaudière à condensation au gaz ou au fioul, c’est que la chaleur de ces fumées de combustion est en fait récupérée pour améliorer le rendement de votre équipement de chauffage. Cette innovation permet ainsi de faire des économies d’énergie tout en conservant un confort thermique optimal. En effet, plus de chaleur créée avec la même quantité de gaz ou de fioul, c’est donc moins d’énergie dépensée.

 

Chaudière à condensation

 

Mais alors comment cela est-ce possible ? Que votre chaudière à condensation fonctionne au gaz ou au fioul, les fumées de combustion vont en fait être refroidies puisque la chaleur est récupérée. Or, lorsque la température de ces fumées diminue, celles-ci deviennent liquides et sont ensuite évacuées par le réseau des eaux usées. Ces fumées liquides sont appelées condensats car elles ont subies le phénomène de condensation (passage de l’état gazeux à l’état liquide). Pour assurer la pérennité et la sécurité de votre installation, l’installateur s’occupera de tuber votre conduit de cheminée pour éviter qu’il ne se dégrade à cause de l’humidité et de l’acidité des condensats. Il est aussi possible de passer par un système de ventouse qui utilise l’air extérieur pour alimenter votre chaudière à condensation au gaz ou au fioul. Avec ce type d’équipement, il n’est pas nécessaire de placer sa chaudière dans un espace ventilé.

Au fioul ou au gaz, quels sont les avantages d'une chaudière à condensation ?

Bien évidemment, le principal avantage d’une chaudière à condensation au gaz ou au fioul est l’augmentation du rendement de votre installation de chauffage. Grâce à cet équipement, vous pourrez donc faire des économies d’énergie importantes par rapport à une vielle chaudière classique. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe), une chaudière à condensation consomme 15 à 20% moins de fioul ou de gaz qu’une chaudière classique. Par ailleurs, une chaudière à condensation au gaz ou au fioul est d’autant plus performante avec un système de chauffage basse température (radiateurs ou plancher chauffant).

De plus, le taux de rendement d’une chaudière à condensation peut atteindre 110% tandis que celui d’une chaudière classique se situe aux alentours de 95%. Rappelons que le taux de rendement d’un équipement de chauffage permet de calculer sa performance, c’est-à-dire la quantité d’énergie utile par rapport à la quantité d’énergie consommée. Enfin, la pollution est réduite puisque les fumées évacuées sont moins chaudes qu’avec une chaudière classique. Vous l’aurez compris, la chaudière à condensation au gaz ou au fioul est un équipement plus technologique, plus économique mais aussi plus écologique qu’une chaudière classique.

Rappelons que pour conserver un équipement robuste et performant sur de longues années, il faut absolument l’entretenir correctement. Par ailleurs, l’entretien annuel de votre chaudière est une obligation légale instaurée dans le Décret n° 2009-649 du 9 juin 2009.

Prix : quel est le coût d'une chaudière fonctionnant au gaz ou au fioul ?

Puisque c’est une technologie assez récente et plus complexe que les chaudières standards au gaz ou au fioul, la chaudière à condensation a bien évidemment un prix plus élevé. Par ailleurs, il n’existe pas un seul prix puisque de nombreux critères rentrent en compte pour déterminer le coût de votre chaudière à condensation :

  • La puissance de votre chaudière au fioul ou au gaz. Pour éviter des surcoûts, tâchez de bien dimensionner votre chaudière à condensation

  • L’utilisation qui en sera faite qui découle notamment de l’isolation de votre logement, de vos préférences de chauffage ou encore de votre attention ou non au gaspillage d’énergie

  • Le choix du combustible : le fioul domestique ou le gaz naturel. Sachez qu’il existe aussi des chaudières bois à condensation

  • La marque et l’installateur choisis pour votre chaudière à condensation au gaz ou au fioul

  • Les contraintes techniques comme le raccordement aux eaux usées

 

Prix d'une chaudière à condensation

 

Pour vous donner un ordre de grandeur, une chaudière à condensation au gaz vous coûtera entre 2 000 et 6 000 euros HT. Pour la même technologie au fioul domestique, il faut compter jusqu’à 8 000 euros. En effet, comme pour les chaudières classiques, les chaudières à condensation au fioul coûtent généralement plus cher que les chaudières à condensation au gaz. Bien évidemment, il ne faut pas oublier aussi de prendre en compte les éventuels surcoûts et le prix de l’installation qui peut varier entre 500 et 3 000 euros selon les modèles et les professionnels. Enfin, n’oubliez pas l’entretien annuel de votre installation de chauffage qui vous coûtera entre 100 et 200 euros par an. Pour vous faciliter la vie, vous pouvez faire le choix d’un contrat d’entretien pour votre chaudière à condensation au gaz ou au fioul.

Les aides financières pour l'installation d'une chaudière à condensation au fioul ou au gaz

Si le prix d’une chaudière à condensation au gaz naturel ou au fioul domestique peut décourager de nombreux particuliers, sachez qu’il est tout à fait possible de faire baisser la facture. En effet, la chaudière à condensation au gaz ou au fioul permet de faire d’importantes économies d’énergie et donc d’améliorer la performance énergétique de votre logement. Ainsi, de nombreuses aides financières existent pour aider les foyers souhaitant remplacer leur vieil équipement par une chaudière à condensation au fioul ou au gaz. Parmi ces aides, on retrouve notamment :

  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) qui permet d’obtenir un crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’une chaudière à condensation au gaz ou au fioul. Attention, il existe certaines conditions pour obtenir cette aide financière.

  • L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose des aides aux ménages modestes

 

Aides pour une chaudière à condensation

 

  • Le programme Habiter Mieux permet une aide de 2 000 euros pour les ménages très modestes et de 1 600 euros pour les ménages modestes pour l’installation d’une chaudière à condensation au gaz ou au fioul

  • L’éco-PTZ : un prêt dont les intérêts sont remboursés par l’Etat, ce qui équivaut à un prêt à taux zéro

  • Un taux de TVA réduit

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !