Trêve hivernale 2018 : interdiction d'être privé d'énergie

Le froid s'est installé brutalement sur la France en cette fin octobre 2018, nous avons donc naturellement poussé nos radiateurs à plein volume. Mais consommer autant d'énergie coûte cher et certains mois sont plus difficiles à boucler que d'autres. Les ménages ont parfois du mal à s'acquitter de leurs factures d'énergie, heureusement, l'état a prévu le coup en instaurant en 1956 la première trêve hivernale. Mais c'est quoi au juste cette trêve ?

trêve hivernale 2018

La trêve hivernale à travers les années

La trêve hivernale a vu le jour sous René Coty en 1956, impulsée par le parti socialiste ouvrier de l’époque (le SFIO) et le parti communiste français. À l’origine, elle débutait le 1er décembre pour se terminer le 15 mars de l’année d’après. En 1990, une nouvelle loi assouplit cette disposition en l’allongeant d’un mois, la faisant démarrer au 1er novembre comme c’est toujours le cas.

C’est en 2013 que la période hivernale sera installée comme nous la connaissons actuellement, c’est à dire du 1er novembre au 31 mars. Durant ces 5 mois les plus froid de l’année, les propriétaires n’ont pas le droit d’expulser leurs locataires et les fournisseurs d’énergie ne peuvent pas couper l’accès à l’électricité et au gaz en cas d’impayés. Ils pourront néanmoins réduire la puissance du compteur.

Energie et hiver : un mauvais ménage

Quitte à enfoncer des portes ouvertes, l’hiver, en France, il fait froid. Et naturellement, quand vient l’hiver, nous avons tendance à consommer plus d’énergie puisque nous poussons nos chauffages, allumons la lumière plus longtemps car la nuit se lève tôt et que la luminosité est basse, cuisinons plus de plats chauds, restons plus longtemps enfermés chez nous sous la couette à regarder la télévision ou autres équipements énergivores…

L’hiver est donc la période la plus onéreuse en terme d'énergie et certains ménages n’arrivent pas à s’acquitter de leurs factures de gaz et/ou d’électricité.

Je n'arrive pas à régler mes factures, que faire ?

Si vous êtes dans cette situation, que vous êtes étranglé financièrement et que vous ne pouvez pas assumer vos factures en énergie, sachez qu’il existe des solutions.

Ce qu’il ne faut pas faire

Ce qu’il ne faut pas faire dans un premier temps, c’est faire l’autruche et simplement compter sur la trêve hivernale. En effet, l’hiver sera vite passé et vous vous retrouverez sans énergie dès le premier avril et avec des impayés. N’ayez crainte, il existe des solutions.

Demander à votre fournisseur

Certains fournisseurs peuvent être compréhensifs et préfèrent surtout trouver une solution avec vous plutôt que de se retrouver avec des factures impayées. Vous pouvez donc appeler le service client et lui demander d’échelonner vos paiements. Cela vous permettra d’avoir des sommes moins conséquentes à payer chaque mois pour sortir de cette mauvaise passe et d’être en bon terme avec votre fournisseur. Sachez que même si vous changez de prestataire pour votre énergie, ce dernier vérifiera s’il n’y a pas eu de demandes de coupure sur votre compteur. Mieux vaut donc faire face et appeler directement pour ne pas être catalogué comme un “mauvais payeur”.

Réclamer des aides

Vous avez contacté votre fournisseur et il ne veut rien entendre ou bien, même avec un échéancier vous ne pouvez pas vous acquitter de vos facture ?

L’état a prévu des aides pour les ménages en situation de précarité énergétique. Il vous faut, pour en bénéficier, vous rapprocher des services sociaux de votre commune.

L’Etat a également mis en place le chèque énergie qui peut justement servir à régler ses factures d’énergie. Vous pouvez tester votre éligibilité en ligne mais vous n’avez en principe aucune démarche à effectuer. Ces chèques sont attribués automatiquement au moment de votre déclaration d’impôts, sous conditions de revenus. Ils sont envoyés par voie postale au mois d’avril, il convient donc de le conserver pour régler sa facture de régularisation qui peut parfois s’envoler.

Comment consommer moins d'énergie cet hiver ?

Et si la solution n’était pas aussi de consommer moins d’énergie cet hiver ? Evidemment, il ne s’agit pas là de ne pas mettre de chauffage et de se couvrir de trois épaisseurs ou bien de ne manger que des raviolis en boîte mais on peut tout de même, en faisant un peu attention, réduire de manière non négligeable sa facture d’énergie. Voici 10 astuces toutes simples à mettre en place :

  • privilégier les douches au bain

  • se coucher plus tôt

  • privilégier la lecture à la TV ou la radio

  • éteindre la lumière lorsque l’on est pas dans une pièce

  • investir dans un thermostat pour son radiateur

  • recouvrir les casseroles pour faire bouillir de l’eau

  • éteindre le four une fois son plat prêt

  • faire tourner le lave vaisselle ou la machine à laver quand ils sont remplis

  • dégivrer son congélateur

  • ne pas mettre son réfrigérateur près d’une source de chaleur

Pour économiser sur sa facture, il est aussi possible de comparer les offres et d’en sélectionner une plus avantageuse, le changement étant gratuit et immédiat cela peut faire faire de belles économies sur l’année.

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !