Photovoltaïque : l'autoconsommation électrique pour particuliers

De plus en plus de particuliers français se tournent vers la production d’électricité renouvelable grâce aux panneaux photovoltaïques. Auparavant, la grande majorité des installations étaient destinées à la vente de l’électricité à EDF. Aujourd’hui, l’État commence à appuyer les projets d’autoconsommation individuelle ou collective. Ce procédé vise à consommer directement dans le logement l’électricité verte produite par les panneaux solaires installés sur la toiture. Par ailleurs, il est possible soit de consommer la totalité de la production soit de vendre le surplus à EDF. Pour rappel, le fournisseur historique est dans l’obligation d’acheter la production d’électricité renouvelable à un tarif fixé. Comment fonctionne l’autoconsommation électrique ? Quelles sont les incitations des pouvoirs publics ? Qu’est-ce que l’autoconsommation collective ? Dans cet article, nous allons tenter de répondre à l’ensemble de ces questions pour que vous soyez incollable sur le sujet !

Découvrez tout sur l'autoconsommation électrique grâce au photovoltaïque !

Produire de l'électricité à partir de panneaux photovoltaïques

Grâce à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture, il est possible de produire sa propre électricité. De nombreux particuliers participent donc déjà activement à la transition énergétique en injectant sur le réseau leur production d’électricité d’origine renouvelable. Aujourd’hui, il leur est possible de vendre leur électricité à EDF à un prix fixé ou bien de consommer directement cette production au sein de leur logement. Cependant, savez-vous comment fonctionne un panneau solaire photovoltaïque ? On vous explique ! Ces panneaux sont composés de cellules photovoltaïques produites à partir d’un matériau semi-conducteur que l’on appelle le silicium. Les électrons du silicium réagissent de manière spécifique face au rayonnement solaire. En effet, lorsque les photons qui composent les rayons du soleil viennent frapper les cellules photovoltaïques, ces électrons vont se mettre en mouvement. Ce déplacement va produire un courant électrique continu qui sera ensuite converti en courant alternatif. De l’électricité est donc créée et peut être injectée sur le réseau ou bien alimenter vos appareils électriques.

Panneaux photovoltaïques sur toiture

 

L'autoconsommation électrique : comment ça fonctionne ?

Grâce au procédé expliqué ci-dessus, un particulier peut produire sa propre électricité afin de la consommer sur place. Il doit pour cela installer des panneaux solaires photovoltaïques sur sa toiture (ou plus rarement au sol) et réaliser quelques démarches administratives. Malheureusement, il peut être assez difficile d’utiliser la totalité de la production domestiquement. En effet, il faut savoir que l’énergie photovoltaïque est dite intermittente, c’est-à-dire qu’elle n’est pas disponible toute la journée et ne peut pas être produite sur demande. Pour qu’un courant électrique se crée, il faut qu’il y ait du soleil bien évidemment. Un temps nuageux produira également de l’électricité (grâce au rayonnement diffus), toutefois dans des quantités moindres. Lorsque le soleil est couché, la production s’arrêtera. Pourtant, c’est lorsque vous rentrez chez vous que vous avez le plus besoin d’électricité. Les périodes de production et de consommation peuvent donc être totalement différentes. Ainsi, il faut savoir qu’il existe différentes types d’autoconsommation électrique. D’une part, vous pouvez faire le choix de l’autoconsommation totale mais il pourra être nécessaire de vous procurer une batterie. D’autre part, vous pouvez consommer une partie de votre production et vendre le reste à EDF qui est dans l’obligation de vous l’acheter à un prix fixé à l’avance.

Si vous souhaitez consommer la totalité de votre production d’électricité, les démarches sont les suivantes :

Si vous souhaitez en revanche vendre le surplus de production à EDF, les démarches sont quelque peu différentes. En effet, après la déclaration préalable, il faut effectuer une demande de raccordement auprès d’Enedis. Lors de cette requête, il faudra exprimer au gestionnaire de réseau votre volonté de vendre votre surplus d’électricité verte. Ces informations seront alors directement transmises à EDF. Vous devrez enfin créer un compte sur EDF OA pour la facturation. Le schéma suivant représente le mécanisme de l'autoconsommation. Les courbes représentent grossièrement la production d'électricité d'origine renouvelable ainsi que la consommation électrique d'un foyer. Comme vous pouvez le voir, les besoins le matin et le soir ne sont pas forcément remplis par la production des panneaux photovoltaïques. Cependant, une partie de la consommation l'est tout de même. Ainsi, la différence entre la production et la consommation doit soit être vendue à EDF soit être stockée pour être "déplacée" vers le matin ou le soir.

Fonctionnement de l'autoconsommation électrique

Autoconsommation totale ou vente du surplus : que choisir ?

Pour les foyers qui sont loin du réseau électrique, les sites dits isolés, et qui possèdent un potentiel photovoltaïque important, il peut être intéressant de se tourner vers la solution de l’autoconsommation totale. Il sera vraisemblablement indispensable de se procurer une batterie solaire qui stockera l’électricité produite pour qu’elle soit utilisée ultérieurement. Ce mécanisme peut aussi intéresser des particuliers déjà raccordés au réseau qui souhaitent réaliser des économies d’énergie. Dans ce cas, la production d’électricité renouvelable sera entièrement consommée sur place et on dimensionnera une petite installation afin de couvrir le bruit de fond permanent des appareils électriques.

Sinon, il est donc tout à fait possible de consommer une partie de l’électricité produite et de vendre le surplus à EDF. Cette solution a l’avantage de baisser vos factures d’électricité tout en vous assurant une rémunération fixe sur de nombreuses années.

Si vous souhaitez faire des économies, nous vous rappelons qu’il est aussi possible de changer de fournisseur pour vous tourner vers une offre moins chère. Pour ce faire, vous pouvez consulter notre comparateur en ligne de fournisseurs d’électricité (et de gaz !). En plus, les démarches sont totalement gratuites.

De plus, si vous êtes intéressé par l'installation de panneaux solaires sur votre toiture, vous pouvez laisser vos coordonnées sur cette même page, des experts de l'énergie solaire seront à votre écoute et vous accompagneront sur toute la durée du projet !

La loi sur l'autoconsommation 2017

La loi sur l’autoconsommation d’énergie renouvelable est entrée en vigueur au début de l’année 2017. L’État a donc pris conscience de la montée en puissance de cette pratique chez les français et souhaitent la promouvoir. Pour ce faire, cette loi a créé une prime à l’investissement et l’achat du surplus d’électricité pour les installations photovoltaïques en autoconsommation. La prime est versée durant 5 années et est dégressive en fonction du nombre de demandes de raccordements. De plus, le montant dépend de la puissance de l’installation photovoltaïque.

Loi sur l'autoconsommation photovoltaïque 2017

Avec cette loi, et ces aides financières, la France crée enfin des incitations à l’autoconsommation comme ses voisins européens tels que l’Allemagne ou l’Italie. Elle était en effet assez en retard sur ce sujet et la manière de faire la plus répandue auparavant était de vendre l’intégralité de sa production à EDF. Cette mesure a accéléré le phénomène et donc permis à de nombreux français de participer activement à la transition énergétique.

L'autoconsommation collective

L’autoconsommation n’est plus seulement individuelle aujourd’hui. En effet, il est tout à fait possible d’installer des panneaux photovoltaïques sur un terrain ou un immeuble afin d’alimenter plusieurs particuliers. Cette autoconsommation collective nécessite simplement que les consommateurs et les producteurs soient proches et qu’ils se regroupent au sein d’une personne morale. Cette dernière sera en charge de l’organisation de l’autoconsommation collective. Elle devra donc par exemple gérer la répartition de la production. De plus, de nombreux acteurs peuvent se tourner vers l’autoconsommation collective : copropriétés, collectivités, entreprises, bailleurs sociaux

Si vous voulez aller plus loin et voir où nous en sommes de l’autoconsommation en France, consultez notre article de blog sur ce sujet ! N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers énergie pour établir votre devis solaire !

Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire
Si vous saisissez quelque chose dans ce champ, votre commentaire sera considéré comme étant indésirable

Changez de fournisseur d'énergie

Préparez-vous à faire de sérieuses économies

Allons-y !