Autoconstruction solaire : et si vous fabriquiez votre propre chauffe-eau thermique ?

Près de 30 000 foyers français possédaient un chauffe-eau solaire fin 2017. Pourquoi ne pas construire le vôtre ? Même si le chantier peut sembler laborieux au premier abord, cette autoconstruction solaire thermique est totalement réalisable si tant est que vous soyez un peu bricoleur ! Beaucoup de tutoriels amateurs …

Près de 30 000 foyers français possédaient un chauffe-eau solaire fin 2017. Pourquoi ne pas construire le vôtre ? Même si le chantier peut sembler …

Près de 30 000 foyers français possédaient un chauffe-eau solaire fin 2017. Pourquoi ne pas construire le vôtre ? Même si le chantier peut sembler laborieux au premier abord, cette autoconstruction solaire thermique est totalement réalisable si tant est que vous soyez un peu bricoleur ! Beaucoup de tutoriels amateurs existent sur le net et il est très facile de s’y perdre… Nous vous avons donc concocté un concentré d’informations et de conseils réunissant tout ce que vous devez savoir avant, pendant et après la construction de votre chauffe-eau solaire. C’est parti !

Conseils pour construire son chauffe-eau solaire

Pourquoi construire son chauffe-eau thermique ?

Pour faire des économies sur vos factures...

Première raison de posséder un chauffe-eau solaire : Grâce à lui, vous pouvez produire 70% de vos besoins en eau chaude sanitaire, ce qui représente une grosse économie sur votre facture d’énergie ! Il ne peut pas, cependant, assurer la totalité de votre consommation en eau chaude car le système est entièrement dépendant du soleil et de ses rayons UV. Assurez-vous donc de disposer d’un chauffe-eau électrique d’appoint pour vous fournir en électricité lorsque la météo ne sera pas au beau fixe !

… et lors de l’installation du chauffe-eau solaire !

Si de nombreuses aides existent pour financer l’installation d’un chauffe-eau solaire, le coût d’une installation photovoltaïque et d’un ballon (matériel et pose comprise) revient, selon une étude de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), en moyenne à 4 300 € pour une famille de 3-4 personnes, un ballon de 200 à 300 litres et 3 à 5 m2 de capteurs. Si vous choisissez de fabriquer et d’installer votre chauffe-eau vous-même, le coût total sera inférieur à 2000 €. Si vous utilisez du matériel de récupération, le prix peut même baisser jusqu’à 50 €. Tout dépend de la qualité des matériaux que vous choisissez. En moyenne, vous aurez remboursé votre autoconstruction solaire thermique en 8 ans environ ! Une bonne affaire qui mérite bien un peu d’huile de coude. Cette économie d’investissement, c’est l’une des principales raisons pour lesquelles Peggy, internaute qui partage ses tutoriels de construction de chauffe-eau solaire sur internet, a préféré construire sa propre installation. “Soit on a de l’argent de côté et on fait installer une très grosse installation photovoltaïque, explique-t-elle, soit, comme moi, le budget est limité et dans ce cas, on réduit sa consommation électrique en remplaçant certains appareil trop gourmands en électricité par des bricolages, tout en gardant le même confort.”

Quels sont les inconvénients d’une autoconstruction solaire thermique ?

Concevoir soi-même son chauffe-eau thermique comporte a aussi des désavantages. Le temps de construction tout d’abord. Si une installation solaire faite maison est plus économique, elle demande aussi d’y consacrer plus de temps. “Prévoyez un peu de travail pour la fabrication, prévient Peggy. Deux jours maximum devraient suffir et ensuite environ une heure de travail par an pour vidanger le chauffe-eau ainsi que le serpentin et le remettre en eau au printemps.” Ces gestes restent donc accessibles à tout bon bricoleur.

Bien comprendre fonctionnement d’un chauffe-eau solaire

Avant de débuter les travaux de son autoconstruction solaire thermique, commençons par la base : comprendre comment fonctionnent le système et les mécanismes qui le constituent.

Les panneaux solaires thermiques captent la chaleur et la transportent

Le chauffe-eau solaire tire son énergie d’un ou de plusieurs panneau(x) solaire(s), posé(s) le plus fréquemment sur le toît d’une maison, et qui a pour rôle de capter les rayons du soleil. Il est rempli d’un fluide caloporteur, composé souvent d’eau et d’antigel, qui a pour mission de transporter la chaleur tout en évitant de perdre en température. Il circule à travers la plomberie pour atteindre le ballon de stockage du chauffe-eau solaire.

Distribution de la chaleur aux radiateurs de la maison

Le liquide caloporteur, en circulant, distribue de la chaleur dans les radiateurs à eau du logement ainsi que pour le plancher chauffant. Une fois l’eau refroidie, le liquide caloporteur repart pour un tour et retourne se charger en rayons de soleil sur la toiture, au niveau des capteurs solaires.

Comment construire son système de chauffe-eau solaire ?

1. Se procurer le matériel nécessaire à son autoconstruction solaire thermique

Comme tout Do It Yourself (DIY), fabriquer un chauffe-eau solaire commence par une liste de course à respecter ! Ici , beaucoup d’éléments peuvent être récupérés dans une déchèterie ou achetés dans un magasin spécialisé, à vous de voir en fonction de vos moyens. Selon Peggy, il est possible, en récupérant le maximum de matériel d’atteindre les 100 à 150 € maximum. Mais cela peut varier en fonction de la qualité des matériaux choisis et du mode de construction choisi. À vous d’adapter le choix de votre matériel en fonction de vos moyens et de vos envies !

2. La construction du panneau thermique

Le panneau, repeint en noir afin de mieux conserver la chaleur, a pour fonction d'absorber les rayons du soleil. Exposé aux rayons UV du soleil, devient chaud et transmet sa température à l’eau qui circule à l’intérieur. La méthode la plus simple et qui a fait ses preuves est de se servir d’un radiateur en fonte. Vous pouvez aussi construire votre propre radiateur grâce à des tuyaux en cuivre que vous souderez ensemble pour y faire passer l’eau et le fluide caloporteur.

3. Une boîte en bois pour isoler le panneau

Le panneau solaire que vous venez de construire doit être placé dans une boîte, que nous vous conseillons en bois, tapissée, dans son fond, d’un isolant thermique comme de la laine de roche. Une fois le panneau posé, il faut recouvrir la boîte d’une plaque de verre ou d’un panneau de polycarbonate triple couche, qui empêchera le radiateur de se refroidir et l'isolera davantage. Le but est d’éviter de réchauffer l’air et donc de perdre de la chaleur.

4. Installer l’échangeur thermique

L’échangeur thermique permet le transfert de la chaleur entre le fluide caloporteur qui circule dans le panneau solaire et l’eau à travers une paroie. Il ne mélange donc pas les deux liquides. Les échangeurs de type serpentin en cuivre sont très courants dans les chauffe-eau thermiques. Il est recommandé de choisir une longueur des tubes de 15 mètres environ. Le serpentin est ensuite placé dans la cuve du chauffe-eau thermique.

5. Installation d’une pompe pour la circulation de l’eau

Installer une pompe permet d’obtenir un bon débit de circulation de l’eau dans les tuyaux. La pompe doit fonctionner lors du processus de création de chaleur : vous pouvez l’arrêter lorsque le temps n’est pas au beau fixe ou la nuit. Installer une pompe implique néanmoins d’installer un circuit contrôleur (comptez une dizaine d’euros pour du matériel de récupération et 300 euros en moyenne pour un achat neuf) ainsi que des sondes de température. Il est, bien entendu, possible de se passer d’une pompe mais le débit d’eau sera moindre et la réserve devra être placée au moins un mètre plus haut que pour l'installation de panneaux solaires.

Voilà donc les bases de la construction d’un chauffe-eau solaire thermique. À vous d’en faire votre projet et de l’adapter à vos besoins !

Une construction toujours perfectible

Période de pluie (en hiver notamment et mars - avril) le chauffe-eau solaire peut avoir du mal à fonctionner. Pour améliorer son rendement, des travaux d’amélioration peuvent toujours se faire ! Vous pouvez allonger la longueur du serpentin en cuivre, changer la contenance de votre chauffe-eau ou encore le protéger contre la grêle et les intempéries en installant une petite grille sur le dessus.

Les points à ne pas négliger pour une autoconstruction solaire thermique performante

Attention à bien orienter de votre panneau !

Voici un élément essentiel afin d’obtenir un rendement optimum de votre chauffe-eau solaire DIY ! Plus vos panneaux solaires thermiques faits maison capteront les rayons du soleil, plus votre eau sera chaude, c’est aussi simple que ça. Mieux vaut donc l’orienter plein sud : vers l’est, il aura une bonne production le matin mais pas l’après-midi et inversement pour l’ouest. L’inclinaison idéale pour capter un maximum de rayon est, quant à elle, de 35°. Mais il est rare de pouvoir placer son panneau solaire en conjuguant toutes ces bonnes pratiques : des immeubles à proximité, des arbres ou, par exemple, la présence de montagnes peuvent vous cacher en partie du soleil. À vous de choisir la meilleure solution en composant avec ces éléments !

Privilégier une seule grande vitre pour le panneau solaire

Même si vous posez vos vitres les unes contre les autres, il y aura toujours des pertes de chaleur. Mieux vaut donc privilégier une grande vitre dont les dimensions correspondront à la taille totale de panneaux solaires que vous souhaitez poser. Le rendement n’en sera que meilleur !

Même avec un chauffe-eau solaire, posséder une chaudière est indispensable

C’est un fait, vous ne pouvez pas laisser reposer la totalité de vos besoins en eau chaude sur votre autoconstruction solaire thermique. Dès que le ciel sera couvert pendant quelques jours, vous serez très vite à court d’eau chaude ! Il est donc primordial de posséder une chaudière d’appoint ou un autre système pour chauffer votre eau. On vous aura prévenu !

Foire aux questions : l’autoconstruction d’un chauffe-eau solaire

☀️Qu’est-ce qu’un chauffe-eau solaire ?

Comme son nom l’indique, le chauffe-eau solaire tire partie des rayons du soleil pour produire de la chaleur et en particulier de l’eau chaude. Concrètement, le chauffe-eau solaire est constitué de panneaux solaires derrières lesquels un circuit rempli d’un fluide caloporteur récupère la chaleur afin de la transférer à l’eau contenu dans un ballon de stockage.

🛠️Peut-on installer soi-même un chauffe-eau solaire ?

Il est tout à fait possible de construire soi-même ce genre d’installation, à condition d’être bricoleur. Pour cela, renseignez vous sur les matériaux que vous devez vous procurer, sur le mode d’installation que vous devez choisir. Réaliser l’installation soi-même permet de minimiser le coût de son chauffe-eau solaire, mais nécessite du temps et quelques connaissances. Vous pouvez vous renseigner auprès d’installateurs ou d’experts solaires afin de poser vos questions et vous faire accompagner. L’achat du matériel approprié, la pose du panneau solaire, l’installation de l’échangeur thermique et d’une pompe pour la circulation de l’eau sont des opérations qu’il ne faut pas prendre à la légère.

💰Combien coûte l’autoconstruction du chauffe-eau solaire ?

Construire un chauffe-eau solaire soit-même revient en générale à plus ou moins 2000 €. En utilisant des matériaux de récupération vous pouvez néanmoins faire baisser ce prix à quelques centaines d’euros ! Il faut pour cela être débrouillard et encore plus bricoleur. Sachant qu’un chauffe-eau solaire coûte en moyenne 4300 € selon l’Ademe, il est avantageux de se retrousser les manches et de le construire soi-même !

Béatrice

Béatrice

Rédactrice web

Rédactrice chez Hello Watt, Béatrice est une ancienne journaliste. Elle aborde les sujets autour de l’énergie solaire et est très concernée par les sujets environnementaux. Elle souhaite partager des articles généraux et plus spécifiques autour de l’énergie solaire afin de briser quelques idées reçues !