Tout savoir sur l'entretien chaudière

Réduisez votre facture d'énergie

L'écogénérateur : fonctionnement, avantages, prix

Connaissez-vous la chaudière à écogénération ? Non ? Et bien ça tombe bien, nous sommes là pour vous l’expliquer ! Un système appelé écogénérateur est directement intégré à votre chaudière pour vous permettre de faire de …

Connaissez-vous la chaudière à écogénération ? Non ? Et bien ça tombe bien, nous sommes là pour vous l’expliquer ! Un …

Connaissez-vous la chaudière à écogénération ? Non ? Et bien ça tombe bien, nous sommes là pour vous l’expliquer ! Un système appelé écogénérateur est directement intégré à votre chaudière pour vous permettre de faire de véritables économies sur votre consommation ! Lorsque votre chaudière est en route, l’appareil à cogénération utilise la chaleur issue de la combustion pour la ré-utiliser et la transformer en électricité. Comment ça marche ? Vous allez comprendre dans cet article le fonctionnement de l’écogénérateur et pourquoi ce système allie performance, modernité et écologie !

Ecogénérateur, un véritable allié de votre consommation d'énergie

L’écogénérateur c'est quoi ?

Définition de l’écogénérateur

Un écogénérateur est un équipement de chauffage qui permet à un logement de couvrir l’ensemble de ses besoins concernant :

  • Le chauffage

  • L’eau sanitaire

  • L’électricité

Pour ce faire, il combine deux technologies : la condensation pour le chauffage et l’obtention de l’eau chaude, mais aussi la microgénération pour la production d’électricité. L’écogénérateur est adapté aux besoins d’un seul logement. Il s’agit d’un système de production décentralisé d’énergie. L’électricité produite peut être :

  • Auto-consommée

  • Vendue en surplus

  • Vendue en totalité sur un réseau public d’électricité

A quoi sert un écogénérateur ?

L’écogénérateur a pour but d’encourager la production locale d’énergie à l’heure où la transition énergétique est au coeur des préoccupations. Si vous souhaitez mettre en réseau ce type d’énergie, la production d'électricité se fait en hiver, en cohérence avec la pointe de la demande. Combiné avec un système à condensation, le principe de l’écogenération permet de faire de réelles économies, de se diriger vers une autonomie énergétique tout en ayant un faible impact sur l’effet de serre.

Fonctionnement de l'écogénérateur

Deux technologies pour un rendement efficace

L’écogénérateur fonctionne grâce à la combinaison de deux technologies :

  • La condensation : le fait de faire chauffer un combustible qui se transforme ensuite en vapeur d’eau que l’on récupère à l’état liquide.

  • La microgénération (moteur Stirling) : le moteur Stirling est intégré directement à votre installation de chauffage pour produire instantanément de l’énergie thermique à partir de l’énergie primaire produite par la chaudière.

Grâce à ces deux techniques combinées, l’écogénérateur produit simultanément chaleur et électricité ! Et cela vous permet de faire une économie de 30% sur votre énergie produite par rapport à une production d’électricité qui perd beaucoup de chaleur.

Comment l’écogénérateur produit-il de l’électricité ?

Concrètement, que se passe t-il dans votre écogénérateur ?

  • 1ère étape : en actionnant le brûleur du moteur Stirling, la combustion chauffe un gaz de travail azote ou hélium

  • 2ème étape : le réchauffement engendré par la combustion provoque le déplacement d’un ou de plusieurs pistons

  • 3ème étape : l’eau froide de retour du circuit de chauffage permet de refroidir le gaz de travail et d’engendrer la rétractation du gaz de retour dans les pistons

  • 4ème étape : le déplacement des pistons entraîne une production d’électricité d’environ 1 kW.

Source : conseils.xpair.com

L’écogénérateur : quels avantages ?

En plus des économies d’énergie que vous réalisez, l’écogénérateur possède plusieurs avantages :

  • Développer la production d’électricité locale

  • Faire des économies en vendant le surplus d’électricité au réseau local

  • Faire des économies d’au moins 50% sur votre propre consommation

  • Réduire le recours aux centrales thermiques génératrices de pollution

  • Bénéficier d’aides financières de l’état en faveur de l’écologie

Bientôt zéro perte d'énergie pour les grandes structures ?

En revanche, il faut savoir que l’écogénération s’étend à l’échelle de grandes centrales électriques. C’est là où elle est le plus efficace, même si les coûts sont assez élevés et des pertes d’énergie sont inévitables. Les chercheurs sont en train de mettre au point des systèmes permettant de n’avoir aucune perte d’énergie. Le fait d’utiliser l’écogénérateur à l’échelle individuelle pour chaque logement permet à chacun de faire des économies considérables sur sa consommation.

Combien coûte un écogénérateur ?

Le prix d’un écogénérateur, un investissement rapidement rentable

Il faut compter entre 7 000 et 20 000 euros pour acheter un écogénérateur. Par rapport à une chaudière à condensation classique, le coût de l’installation de l’écogénérateur est forcément beaucoup plus élevé. Mais grâce à ce système qui consomme peu de combustible et produit de l’électricité, l’amortissement est très rapide. D’autant plus qu’il est possible de bénéficier d’aides financières. Mais quelles sont-elles ?

Des aides existent pour financer l’installation de votre écogénérateur

En France, vous avez la possibilité de bénéficier d’aides lorsque vous utilisez des installations énergétiques en faveur de la transition énergétique. Mais quelles sont-elles ? Vous avez trois aides disponibles, toutes les trois complémentaires :

  • La Prime économies d’énergie : avant de commencer vos travaux, effectuez une simulation de prime d’énergie en ligne. La simulation dépend de vos travaux, de la zone géographique de votre logement ainsi que des particularités de votre installation.

  • Le Crédit d’Impôt Transition Energétique : ou CITE permet à tout locataire ou propriétés qui réalisent des travaux de rénovation énergétique de bénéficier d’une réduction de 30% du montant des dépenses. Pour ce faire, il s’agit de faire recours à un professionnel qualifié RGE, soit Reconnu Garant de l’Environnement. Pour en savoir plus, consultez notre article pour tout savoir sur le CITE.

  • L’ANAH : l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat subventionne les travaux des propriétaires bailleurs qui répondent aux conditions de recevabilité. Elle permet aux foyers modestes de bénéficier d’aides complémentaires pour des travaux allant au-delà de 1 500 euros. Certains locataires y ont droit selon la mise aux normes du logement qu’ils occupent.