Nouvelle hausse des tarifs réglementés du gaz au 1er septembre 2018

Une nouvelle augmentation des tarifs réglementés du gaz a été annoncée pour le 1er septembre 2018. Avec une hausse moyenne de +0,9% par rapport aux tarifs pratiqués en août, il s’agit d’une bien mauvaise nouvelle pour tous les consommateurs de gaz naturel qui ont souscrit à une offre au tarif réglementé auprès du fournisseur historique Engie (ex-GDF). Cette augmentation fait de plus suite aux dernières augmentations survenues en juillet et en août avec des hausses respectives de +7,45% et +0,2%. Ces dernières variations commencent à peser lourd sur le pouvoir d’achat des consommateurs encore soumis à ces tarifs réglementés, qui représentent encore 43% de la consommation annuelle de gaz pour les sites résidentiels selon une étude de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Tarif réglementé gaz hausse septembre 2018

 

Consulter les prix du gaz naturel actualisés

À quoi correspond le tarif réglementé pour le gaz naturel ?

En situation de monopole sur une période allant de 1946 à 2007, le fournisseur historique Engie est depuis en concurrence directe avec les fournisseurs dits alternatifs sur le marché du gaz naturel. Une spécificité distingue cependant encore aujourd’hui le fournisseur historique des autres fournisseurs de gaz : le tarif réglementé de vente.

Ce tarif réglementé est fixé par les pouvoirs publics et ne peut être proposé que par le fournisseur historique Engie, ainsi que par quelques Entreprises Locales de Distribution (ELD) qui disposent souvent d’un monopole de fait sur environ 5% du territoire continental français. Il s’oppose aux offres de marché dont le tarifs sont fixés librement par les fournisseurs de gaz et qui peuvent elles être proposées à la fois par le fournisseur historique et les fournisseurs alternatifs.

Vous payez encore votre gaz au tarif réglementé ?

Economisez en changeant de fournisseur !

J'économise !

Pourquoi est-ce que les tarifs réglementés du gaz augmentent ?

Les tarifs réglementés du gaz naturel évoluent en moyenne une fois par mois en suivant les recommandations de la CRE. Cet organisme indépendant est en effet en charge de communiquer au gouvernement des propositions d’évolutions des tarifs réglementés en fonction des augmentations ou baisses des coûts en amont comme par exemple les coûts d’approvisionnement et d’infrastructure.

Cette dernière hausse vise plus précisément à ajuster les tarifs réglementés pour prendre en compte l’augmentation des coûts d’approvisionnement. Ces coûts sont calculés sur des indices portant sur le marché de gros où le gaz est négocié, c’est-à-dire acheté et vendu, avant d’être distribué aux clients finaux.

Tarif réglementé gaz augmentation tarifs prix

Qui est impacté par cette augmentation des tarifs réglementés du gaz ?

Il est important de préciser que l’augmentation des tarifs réglementés s’applique uniquement au prix du kWh et non à l’abonnement. De plus il faut noter que cette hausse de +0,9% (hors taxes et CTA) est une moyenne. Les consommateurs de gaz naturel soumis à ces tarifs ne seront donc pas tous impactés de la même manière selon l’usage qui est fait du gaz et l’offre souscrite en conséquence.

En effet la hausse du prix du kWh sera de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson uniquement, de 0,9% pour ceux qui utilisent le gaz pour le chauffage uniquement et enfin de 0,5% pour les consommateurs qui utilisent le gaz à la fois pour la cuisson et l’eau chaude. Le tableau ci-dessous récapitule les augmentations pour chaque usage et offre.

Tarif

Usage

Nombre de consommateurs concernés

Évolution de la facture annuelle en % pour un client moyen

au 1er septembre 2018 (hors taxes et CTA)

Base

Cuisson

~ 600 000

+ 0,3%

B0

Cuisson et eau chaude

~ 500 000

+ 0,5%

B1

Chauffage

~ 3 000 000

+ 0,9%

B2

Petite chaufferie

~ 200 000

+ 1,0%

Mais les consommateurs soumis au tarif réglementé ne seront pas les seuls concernés par cette augmentation du prix du kWh. De nombreuses offres de marché sont en effet indexées sur le tarif réglementé et suivent donc à la fois les hausses et les rares baisses du tarif du fournisseur historique.

Tarif réglementé gaz fin

Les tarifs réglementés du gaz naturel en sursis

Si vous êtes encore soumis au tarif réglementé de gaz naturel, il est grand temps de changer pour souscrire à une offre de marché, et ce quelles que soient les prochaines évolutions du tarif réglementé du gaz. Pourquoi ? Tout simplement parce que la suppression des tarifs réglementés du gaz naturel pour les particuliers et les professionnels a été décidée cette année par le gouvernement suite aux retours conjoints du Conseil d’Etat et de la Commission Européenne.

Considérés comme une entrave au développement de la concurrence, les tarifs réglementés du gaz sont donc amenés à disparaître progressivement. Et ça a d’ailleurs déjà commencé puisque depuis le 1er janvier 2016, les clients non domestiques avec une consommation annuelle de gaz supérieure à 30 MWh ainsi que les copropriétés consommant plus de 150 MWh de gaz chaque année ne peuvent déjà plus bénéficier du tarif réglementé.

Concernant les particuliers, l’existence des tarifs réglementés prendra plus précisément fin à horizon 2023. Les consommateurs concernés ont donc jusqu’à cette date pour changer d’offre auprès du fournisseur Engie ou en profiter pour trouver un fournisseur qui correspondra plus à leurs attentes. Les clients qui n’auront pas pris les mesures nécessaires d’ici là seront automatiquement basculés sur une offre de marché du fournisseur Engie (ou d’une Entreprise Locale de Distribution si le consommateur se trouve dans les 5% du territoire géré par une ELD).

N’attendez pas et comparez au plus vite les offres des différents fournisseurs alternatifs de gaz naturel comme Total Direct Energie, Butagaz ou Eni. Vous y trouverez des offres variées comme par exemple des offres vertes proposant du biogaz ou du gaz compensé carbone ou encore des offres 100% en ligne aux tarifs très avantageux.

Vous avez récemment changé d’offre en passant du tarif réglementé à une offre de marché d’un fournisseur alternatif ? Partagez votre expérience !