Marche pour le climat : que retenir du week-end du 16 mars 2019 ?

Vous vous en souvenez sûrement : fin août 2018, Nicolas Hulot annonçait sa démission du ministère de l’écologie. Un départ qui suscita une réaction immédiate de la part des Français à travers un mouvement citoyen exceptionnel. Cette première marche pour le climat en France avait été lancé par Maxime Lelong via un événement Facebook auquel 100 000 personnes répondirent présentes. Leur message ? Exprimer une certaine inquiétude face au dérèglement climatique. Dans cette même veine, ce samedi 16 mars 2019, de nombreuses personnes se sont rassemblées afin d’exprimer “l’urgence sociale et climatique” à laquelle le Gouvernement n’a pas encore répondu de manière concrète depuis le lancement du mouvement. D’autant plus que ce ne sont pas les seules revendications clamées lors de l’événement. Ce qui devait être une marche pour le climat au départ s’est transformé en véritable regroupement social avec de nombreux messages véhiculés, représentant différents combats. Nous étions sur place et nous vous en disons plus sur cette journée riche en émotion !

Marche pour le climat samedi 16 mars 2019

350 000 personnes mobilisées pour la #MarcheDuSiècle !

A Paris comme à Lyon, Rennes, Montpellier ou encore Nantes, plus de 350 000 personnes se sont mobilisées dans 220 villes de France selon france24. Dans la capitale, plusieurs cortèges se sont dirigés symboliquement vers Opéra avant de se rendre à République. Parmi eux, 140 organisations dont Greenpeace, la Fondation Nicolas Hulot, SOS Racisme, Ni putes ni soumises, ATD Quart Monde, Les Amis de la Terre, 350.org ou encoreAlternatiba se sont retrouvés dans une ambiance plutôt calme et joyeuse. Au milieu de la foule, on pouvait voir des pancartes vindicatives avec des messages parfois humoristiques : “Climat : stop aux blabla, place aux actes”, “Sans pétrole la fête est plus folle”, Macron t’es foutu, les pandas sont dans la rue” ainsi que le traditionnel slogan “Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité”. Le cortège des manifestants était entraîné par une voix qui criait “On est aussi chaud que le climat” au microphone. Laure Le Rouzic du collectif Citoyens pour le climat insiste sur la “diversité” du combat mené : “Justice climatique, sociale, la biodiversité, mobilité alternative” sont différents sujets auxquels le Gouvernement doit apporter des réponses.

 

L’effervescence de la manifestation s’est amplifiée avec le rassemblement des Gilets Jaunes, présents également ce samedi dans de nombreuses villes de France. A Paris, les Gilets Jaunes pacifiques se sont joints au cortège pour éviter les débordements qui ont touchés les Champs-Elysées ce jour là. Grâce au soutien des Gilets Jaunes pacifiques, le message de la marche pour le climat a pu ainsi prendre une grande ampleur. Un message qui est commun pour l’ensemble des manifestants : “On a besoin d’un changement radical de société. Huit Français sur dix demandent qu’on taxe beaucoup plus lourdement les entreprises les plus polluantes. On est de plus en plus nombreux à être prêts, le but est de le signifier dans la rue et amplifier la mobilisation“ décrit le militant écologique Cyril Dion au journal Le Monde lors de la conférence de presse qui a eu lieu avant le départ de la marche.

Les jeunes, premiers acteurs du monde de demain et premiers présents à la marche pour le climat !

Beaucoup de jeunes étaient présents à celle qu’on surnomme la Marche du Siècle. Ces mêmes jeunes qui avaient manifestés la veille à l’occasion de la marche des jeunes pour le climat. En effet, plus de 30 000 étudiants et lycéens s’étaient retrouvés dans les rues de Paris en séchant leurs cours pour dénoncer l’inaction du Gouvernement face à l’urgence climatique à laquelle nous faisons tous face. A l’origine, c’est une adolescente suédoise de 16 ans, Greta Thunberg, qui a appelé à une grève mondiale des écoles pour le climat ce vendredi là. Un véritable succès pour la jeune fille puisque plus de 100 pays lui ont emboités le pas : du Japon au Canada en passant par la Suisse et l’Ouganda !


De plus en plus de personnes se sentent concernées par l’environnement et le climat grâce à l’émergence des manifestations, des énergies renouvelables, des mouvements écologiques. Cette prise de conscience collective est un véritable point positif pour l’avenir de notre planète. À l’heure du Grand Débat National, il est temps de replacer la Transition Énergétique au coeur de nos préoccupations. Tous ensemble, nous pouvons y arriver ! Vous ne savez pas par quoi commencer ? Comparez les offres d’électricité et de gaz et trouvez le fournisseur qui correspond le mieux à votre profil de consommation. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter au 09 75 18 60 60 nos conseillers experts en énergie qui se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h, votre appel ne sera pas surtaxé.