⚡ Loi Arenh : vers une hausse des prix de l’électricité en 2020

Les fournisseurs d’électricité achètent des parts à EDF pour s’approvisionner en énergie. Pour que chacun ait “sa part”, un plafond limite le volume que chaque fournisseur peut acheter au fournisseur historique. Ce plafond, c’est l’Arenh, issu de la loi NOME sur la libéralisation du marché de l’énergie. Mais selon la Commission de Régulation de l’Energie, les fournisseurs alternatifs auraient explosé le plafond imposé, en faisant passer la demande normalement limitée à 100 TWh par an à 147 TWh. Que va t-il se passer pour le consommateur ? Comment fonctionne l’Arenh ? Réponses juste en dessous !

 
Loi Arenh et EDF, la demande en approvisionnement augmente en 2020

⚖️ Définition de la loi Arenh

La loi Arenh (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique) s’intègre dans la loi Nome. Cette dernière vous dit peut être quelque chose ? C’est la fameuse loi du 7 décembre 2020 qui porte sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité. Ce dispositif permet à la concurrence de se développer du côté des fournisseurs alternatifs qui s’approvisionnent en électricité auprès d’EDF avec des conditions fixées par les pouvoirs publics.

Encore plus d'économies ?

C'est très simple ! Si votre facture d'énergie est encore trop salée en fin de mois, alors il est peut être temps de changer de fournisseur !

Quel fournisseur choisir ?

Parmi ces conditions, un accès régulé en approvisionnement d'électricité fixé à 100 TWh/an par fournisseur et un prix de 42 €/MWh. Ce mécanisme permet aux fournisseurs s’approvisionner en électricité dans des conditions économiques équivalentes à celles supportées par EDF.

📈 Une hausse du prix de l’électricité inévitable pour 2020

Seul hic : chaque année les fournisseurs alternatifs gagnent des parts chez EDF, et demandent de plus en plus d’électricité issue du nucléaire. Mais la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie), a annoncé récemment que les demandes avaient explosées tous les records pour l’année à venir : “Dans le cadre du mécanisme ARENH, la CRE a reçu pour l’année 2020 un total de demandes de 147 TWh d’électricité formulées par 73 fournisseurs (hors fourniture des pertes des gestionnaires de réseau et hors filiales d’EDF)”. Les fournisseurs alternatifs auront ainsi un volume correspondant à 68% de leur demande et s'approvisionneront sur les marchés de gros, forcément plus chers. Il en découlerait une augmentation des prix et donc une augmentation de la facture des consommateurs. Pour éviter cette augmentation des prix de l’électricité pour 2020, le gouvernement prévoit d’augmenter le plafond de l’Arenh à 150 TWh au lieu de 100 TWh. Une décision qui attend la confirmation de la Commission Européenne à Bruxelles actuellement.

Commission européenne de Bruxelles

📊 Que va t-il se passer ?

La CRE, qui s’est déjà retrouvée dans cette situation en 2018, recommande d’augmenter le prix des tarifs réglementés de vente (TRV) commercialisés par EDF. Sauf que beaucoup de consommateurs sont encore chez EDF et donc les TRV. Les consommateurs ayant quittés le fournisseur historique ont pour beaucoup souscrit à une offre indexée aux tarifs réglementés (pour rappel, si les TRV augmentent, le prix du kWh de l’offre choisie aussi). Dans tous les cas, les consommateurs vont donc voir leur facture augmenter au 1er janvier dans tous les cas. Seuls les consommateurs ayants souscrit à une offre au tarif fixe ne sont pas impactés à priori. Pour être sûr de choisir l’offre la plus intéressante selon votre profil de consommation, vous avez tout intérêt à vous tourner vers un comparateur d’offres d’électricité et de gaz. Vous pouvez 📱 appeler les conseillers énergie d’Hello Watt qui sauront au mieux vous répondre, en quelques minutes seulement. Ils sont disponibles par téléphone au 09 75 18 60 60 du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00.