Le prix du gaz augmente de 4,7% le 1er octobre 2020

📣 Comme tous les mois la Commission de Régulation de l’Énergie vient de faire son annonce : les tarifs réglementés du gaz naturel vont augmenter de 4,7% au 1er octobre 2020. Une hausse très importante comme l’on n’en avait plus connu depuis deux ans.

Hausse prix gaz octobre 2020

📈 Évolution des tarifs réglementés du gaz chez Engie

La hausse du gaz de 4,7% annoncée le 1er octobre est une augmentation moyenne. Tous les abonnés au gaz ne seront donc pas impactés de la même manière. En fait tout dépend de votre profil de consommation (déterminé en fonction de vos usages).

Barème

Usages du gaz

Hausse sur la facture annuelle

Base

Cuisine

1,2%

B0

Cuisine + eau chaude

2,6%

B1

Chauffage

4,9%

B2i

Petite chaufferie

5,9%

En France près de 2 millions de ménages se chauffent au gaz de ville. L’augmentation du kWh au 1er octobre sera particulièrement importante pour ses foyers. Notez qu’elle touchera tous les foyers qui ont un contrat de gaz indexé aux tarifs réglementés d’Engie.

Par ailleurs les tarifs réglementés du gaz d’Engie sont mis en extinction depuis le 8 décembre 2019. Il n’est donc plus possible d’y souscrire. Les particuliers ont jusqu’au 30 juin 2023 pour choisir une offre de marché chez le distributeur historique de gaz en france ou chez un fournisseur alternatif.

N'attendez pas pour faire des économies !

Les tarifs réglementés du gaz naturel disparaîtront le 1er juillet 2023. En attendant vous pouvez déjà trouver un fournisseur moins cher qu'Engie.

Je compare les prix

🔎 Comment expliquer la hausse du 1er octobre ?

Depuis le 1er janvier 2019 le prix du gaz naturel au tarif réglementé a baissé de 20,4%. Une période de baisse qui semble désormais résolue. Les tarifs réglementés sont en effet repartis à la hausse depuis le 1er août. En cause : une hausse des coûts d’approvisionnement en gaz d’Engie. La demande en gaz sur le marché mondial s’est en effet accrue comme chaque année à l’approche de l’hiver. Le prix du gaz étant historiquement bas suite à la pandémie de COVID-19, la hausse d’octobre n’a rien d’anormale.

N’oublions pas que les conséquences de la hausse des tarifs réglementés est limitée par le mécanisme de lissage des tarifs mis en place par le gouvernement en juillet dernier. Comme l’indique la CRE, la hausse aurait été de 7% sans cette intervention.

💡 Quels recours pour éviter cette hausse ?

Il existe aujourd’hui une trentaine de fournisseurs de gaz naturel en France. La plupart indexent leurs offres sur les tarifs réglementés d’Engie avec des remises garanties diverses : -10% chez Total Direct Energie avec l’Offre Online ou chez Eni avec l’offre Evo. Notez qu’elles s’appliquent sur le prix hors taxes du kWh. C’est donc l’assurance de toujours payer son gaz moins cher.

La tendance d’un retour des tarifs à la hausse pousse particuliers et professionnels à se tourner vers un autre type de contrat : les offres à prix fixe. Elles garantissent aux clients de payer le même prix du kWh pendant toute la durée de leur contrat qui peut aller jusqu’à 4 ans (et qui reste sans engagement). Pratique pour éviter de subir une hausse du gaz pendant une période incertaine. À ce titre le fournisseur Vattenfall propose une offre particulièrement intéressante car elle combine prix fixe pendant 36 mois et 10% de remise (les deux portent sur le prix du kWh HT).

Dernière possibilité : participer à un achat groupé de gaz et d’électricité. En se regroupant autour d’un acteur spécialisé les consommateurs peuvent ainsi obtenir une grosse remise sur le prix du gaz.

Besoin d'aide ?

Pour vous aider à comparer les tarifs et trouver le fournisseur de gaz le moins cher du moment vous pouvez contacter gratuitement l’un de nos conseillers au 09 75 18 60 60 ☎️ du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00 (numéro non surtaxé).