Le prix de l'électricité va augmenter de 1,6 % le 1er février

📢 La Commission de Régulation de l'Énergie a proposé une nouvelle hausse du tarif réglementé de vente de l'électricité. Après avoir été validée sans surprise par le gouvernement, elle entrera en vigueur le 1er février 2021. Son montant : +1,61 % TTC pour les particuliers. En cause : une remontée des prix de l'énergie sur les marchés liée à la pandémie de COVID-19. Décryptage et analyse de cette annonce.

C’est l’une des nouvelles conséquences du COVID-19. Le prix de l'électricité va augmenter de près de 2% au 1er février 2021. Impact, détails et solutions.

Quel sera l'impact de la hausse de février pour les ménages ?

La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a annoncé une hausse du prix de l’électricité pour le 1er février. Son montant est de :

  • +2,42 €/MWh, soit 1,61 % TTC pour les particuliers (plus de 33 millions de sites concernés) ;
  • +4,02 €/MWh, soit 2,61 % TTC pour les professionnels (plus de 5 millions de sites concernés).
Une hausse anuelle moyenne de 15 € par foyer

Pour un couple qui n’utilise pas l’électricité pour se chauffer, la hausse se limiterait à 5 € supplémentaires sur leur facture annuelle. En revanche, cette évolution représente un peu moins de 15 € par an pour un ménage moyen (consommation anuelle de 8 500 kWh et compteur de 9 kVA en tarif horaire Base)

Une hausse certes mesurée, mais qui s’ajoute aux précédentes. Depuis 2015, la facture d’électricité du même ménage type a en effet augmentée de plus de 190 €. La hausse est encore plus importante pour les foyers qui sont en double tarif heures pleines / heures creuses puisqu’elle atteint 240 €. Les plus touchés restent les foyers qui utilisent l’électricité pour se chauffer. Une famille de 4 personnes a quant à elle vu sa facture d’électricité passée d’un peu moins de 1800 € avant 2015 à près de 2100 € aujourd’hui.

Vous voulez faire des économies ?

Economisez en changeant gratuitement de fournisseur. Réalisez la simulation de votre facture et comparez les offres énergie.

Comparer les offres

Pourquoi les prix de l'électricité augmentent-ils ?

Une demande en hausse et des capacités insuffisantes

RTE, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité en France, a récemment alerté sur les risques de coupures liés aux tensions sur le réseau. La demande en électricité est particulièrement importante cet hiver. Une situation qui découle notamment du contexte sanitaire. La pandémie de coronavirus SARS-CoV-2 a entraîné une quasi-généralisation du télétravail dans les entreprises. À cela s’ajoute un hiver particulièrement froid en Europe de l’Ouest. Plusieurs records de froid ont été ainsi battus, notamment en Espagne. En France, certains départements enregistrent leurs températures les plus basses depuis plus de 15 ans. Le Jura a par exemple enregistré son record de froid cet hiver cette semaine avec -15,4°C.

Le réseau électrique français est particulièrement sollicité. Plusieurs réacteurs nucléaires sont à l’arrêt car leur maintenance a pris du retard en raison des nouvelles normes sanitaires. Les capacités de production d’énergies renouvelables peinent à compenser la fermeture de plusieurs centrales thermiques, à charbon et à gaz, qui permettent habituellement de compenser les pics de consommation de l’hiver. Un horizon devrait cependant être trouvé avec la mise en service de nouveaux parcs éoliens offshore en 2021. La fermeture des dernières centrales thermiques devrait quant à elle être repoussée jusqu’à la mise en service de l’EPR de Flamanville prévue “au maximum pour 2024”.

Un écrêtement de l'ARENH

Dans sa délibération du 30 novembre 2020, la CRE annonçait avoir reçu pour l’année 2021 un total de 146,2 TWh d’électricité de la part des fournisseurs d’énergie en droits ARENH. Ces droits d’Accès régulé à l'électricité nucléaire historique permettent aux fournisseurs alternatifs de s’approvisionner en énergie nucléaire auprès d’EDF à un prix plafonné à 42 € par MWh dans la limite de 100 TWh par an pour l’ensemble des fournisseurs d’énergie. Les droits sont partagés au prorata du nombre de clients. 

Les fournisseurs d’énergie demandent régulièrement que le plafond soit relevé. En effet, lorsque les 100 TWh sont atteints, on parle d’écrêtement de l’ARENH. Les fournisseurs doivent alors s’approvisionner directement sur les marchés de gros où le prix de l’énergie n’est pas garanti. Cela entraîne donc une hausse du prix de l’électricité pour les consommateurs. La hausse du 1er février 2021 est directement liée à cette problématique. Malgré la recommandation de la CRE d'augmenter le plafond de volume de l'ARENH afin de prendre en compte les changements du marché de l'énergie en France, EDF s'y refuse toujours à ce jour.

Plusieurs milliards de pertes pour les acteurs historiques

Enfin, dernier motif d’ordre économique : la hausse du nombre d'impayés elle-même provoquée par le contexte sanitaire. Une situation qui touche aussi bien les particuliers que les entreprises. L’extension de la période de trêve hivernale et le gel des paiements pour certains professionnels aurait provoqué des pertes importantes pour EDF et les autres fournisseurs d’énergie. Comme le rapporte Les Échos, le chiffre d’affaires d’EDF aurait ainsi baissé de 2 milliards d'euros entre janvier et septembre 2020. Sur la même période, les pertes d’Engie étaient quant à elles estimées à 1 milliard. 

Consciente de l’impact d’une hausse des prix de l'électricité sur le budget des ménages, la CRE annonce avoir décidé de n’intégrer que 50 % des coûts liés aux impayés pour 2021 dans son calcul de la hausse du 1er février.

Comment réduire sa facture d'électricité malgré les hausses ?

L'énergie la moins chère reste celle que l'on ne consomme pas. Le compteur électrique de nouvelle génération (Linky) offre des perspectives intéressantes en matière de suivi de consommation énergétique. Il est ainsi possible d'utiliser les données récoltées par le compteur pour suivre sa consommation journalière en kWh et en euros. La réduction de sa consommation électrique passe en effet par l’identification des appareils les plus énergivores et l’adoption d’éco gestes.

Maitriser votre consommation d'énergie

Grâce au Coach Conso d'Hello Watt, découvrez vite votre consommation pour savoir par où commencer pour réduire votre facture !

Je commence

Une autre option concrète pour diminuer sa facture consiste à se tourner vers un contrat d’électricité à prix fixe, ils restent sans engagement et vous garantissent de ne plus subir les hausses du kilowattheure et/ou de l’abonnement pendant une période qui peut aller jusqu’à 3 ans. Cela ne concerne pas l’évolution des taxes mais le gain reste important. 

Les remises les plus importantes sur le prix de l’électricité sont toutefois proposées sur des offres à prix variable. Même en cas de hausse du tarif bleu réglementé d’EDF, vous aurez la certitude de payer moins cher. En janvier 2021, les meilleures offres atteignent les -17 % sur le prix du kWh HT. Vous pouvez bien sûr retrouver ces offres sur votre comparateur en ligne.