L’étrange Halloween de Monsieur Jacques 👻

Je ne rentre que très rarement dans mon village natal. Un petit hameau de campagne, en plein milieu de la Creuse. Une douzaine de maisons, et le manoir de ma famille, un peu plus loin, entouré par un large bois. J’avais pris le train de 18 heures depuis Paris, pour fêter la Toussaint en famille. Je ne pensais pas trouver la porte entrouverte à mon arrivée, et m’étais simplement dit que mon père était allé chercher du bois pour la cheminée. La large entrée de la maison n’était éclairée que par le lustre, qui, chaque année, diffusait de moins en moins de lumière. Aucun bruit n’était perceptible dans tout le manoir, seul le cliquetis du mannequin à énergie solaire y résonnait. Je tentais alors d’appeler ma mère dans les grands escaliers faisant face à la porte, mais aucune réponse ne me fut retournée.

halloween

🎃 Ainsi commence cette histoire d’Halloween …

Je déposais ma valise dans le petit salon où mon père avait l’habitude de fumer la pipe, et je remarquais que les lunettes qui trônaient d’ordinaire sur son nez, étaient restées sur la table à côté de son fauteuil. Je ne m’inquiétais pas outre mesure et poursuivais mon chemin jusqu’à la cuisine pour tenter de trouver âme qui vive. Une fois encore, personne pour me saluer, mais je remarquais que mes parents avaient investi dans un thermostat connecté, un boitier permettant d’économiser de l’énergie. Ils avaient sans doute dû se laisser convaincre par un expert en énergie, mais je doutais qu’ils puissent utiliser ce genre d’appareil. Ma mère ne savait pas se servir d’une calculatrice, il n’y avait aucune chance qu’elle puisse se servir de ce genre de produit. C’est alors que la casquette du garde forestier attira mon attention. Il était commun que ce dernier passe prendre le café de onze heures, mais il n’aurait jamais oublié ce couvre-chef, qui, a ma connaissance, n’avait pas quitté sa tête depuis sa naissance.

Vous commencez à frissonner ?

Il va sans doute falloir que vous dormiez lumière allumée ... Profitez-en pour faire des économies sur votre facture !

J'ai besoin de lumière !

🥀 Inquiétante cuisine ...

Je tentais d’allumer la pièce, mais le compteur avait dû sauter, les ampoules ne faisant pas l’ombre d’une lumière. Tout cela commençait à me sembler étrange, mes parents étaient pourtant bien au courant de mon arrivée, et le Border Collie dont ils s’étaient entichés, ne m’avait pas couru dessus comme à son habitude. Une sorte de brume s’était levée dans le salon, et l’air glacial de la pièce me fit frissonner. C’est alors que je vis un mouvement furtif passer dans l’encadrure de la porte donnant sur la bibliothèque. J’essayais de la rattraper, et en l’appelant, me rendis compte que personne n’était présent dans cette pièce. D’habitude si impeccable, le cabinet affichait un désordre angoissant, comme si un esprit avait décidé d’y mettre un soupçon de vie. Le livre d’un certain André Joffre traînait à mes pieds, “Panneaux solaires”, un sujet qui ne m'intéressait guère. Depuis que j’avais déménagé, un nouveau fournisseur au nom imprononçable m’avait fait signer un contrat, et tout s'arrêtait là de ma connaissance en la matière.

Cette histoire vous fait trop peur ?

Pas autant que les prix d'EDF ! Changez dès maintenant de fournisseur d'énergie pour réaliser de vrais économies !

Passez du noir à la lumière !

🕸️ Panique dans le corridor ...

Alors que la porte de l’entrée claquait, je m’y précipitai afin d’y trouver ma famille. Personne. En essayant de tourner la poignée, celle-ci se brisa entre mes mains, et je me résolus à continuer mes recherches. Je ne m’attendais pas à devoir participer à un véritable cache-cache grandeur nature. Une drôle d’odeur de soufre planait maintenant dans la maison, comme si un conduit de gaz fuyait gentiment. Bien que dangereux, le parfum n’était pas inquiétant au point d’évacuer les lieux. Je me dirigeais alors vers l’aile gauche du bâtiment pour tenter de trouver quelqu’un. Mon téléphone n’avait aucune connexion, cela me rappelait ma tendre enfance, où aucune chaîne télévisée n’arrivait jusque chez nous. Impossible donc de contacter un proche.

🦇 Le sous-sol de l’angoisse ...

Je trouvais alors sur une commode du corridor, une note griffonnée sur un papier jaunit. L-I-N-K-Y. Je ne savais pas ce que cela signifiait alors. J’entendis tout à coup un bruit venant directement de la cave. Alors que je me dirigeais vers la trappe, un vertige me fit vaciller. Cette dernière était incroyablement difficile à ouvrir, comme-ci quelqu’un tentait de la retenir de l’autre côté. Le levier finit par céder, et je pus descendre les quelques marches menant jusqu’à l’atelier improvisé de mon père. Mon regard se troubla alors, comme si l’on venait de me mettre des lunettes à un niveau de correction beaucoup trop élevé. Je vis un étrange boîtier vert, entouré par mes deux parents, du garde-forestier et du chien. Alors qu’ils s’approchaient lentement de moi, affublés d’étranges yeux jaunes, je sentis le sol se dérober sous mes pieds. Je tentais de rester debout, mais mon esprit lâcha prise, alors que mes parents m’agrippaient de leurs doigts crochus.