Quel bilan énergétique pour la France en 2019 ?

Bonne année ! Le début d’une nouvelle année, c’est souvent l’occasion de faire un petit bilan de ce qu’il s’est passé l’année précédente, pour démarrer la nouvelle avec les classiques bonnes résolutions. Et si l’on faisait pareil avec l’énergie en France pour 2019 ? Quels ont été les succès ? Y a-t-il eu des échecs ? Quels sont les points à améliorer pour l’année 2020 ? Voici le bilan énergétique en France de 2019.

Bilan énergétique de la France en 2019

🤓 Bientôt les chiffres !

L’année 2019 vient tout juste de fermer ses portes, et les chiffres de l’énergie sont sur le point de tomber auprès des organismes tels que l'ADEME (le rapport bilan de 2018 est sorti en mars 2019) ! Un peu de patience, ils seront bientôt disponibles ! (Nous aussi, nous sommes impatient). Rassurez-vous, nous avons cependant quelques chiffres pour 2018-2019. 

Bilan énergétique de la France : l'évolution des prix en 2019

Chaque année, le Commissariat Général au Développement Durable fournit un bilan énergétique complet de l’année passée, aux alentours de mars. En attendant ce précieux sésame, voici quelques données que nous avons pu récolter sur 2019.

N'attendez pas pour faire des économies !

Les tarifs réglementés du gaz naturel disparaîtront le 1er juillet 2023. En attendant vous pouvez déjà trouver un fournisseur moins cher qu'Engie.

Je compare les prix

Quelle énergie pour la France en 2019 ?

Lorsque l’on parle bilan énergétique en France, l’une des principales sources qui nous vient à l’esprit reste le nucléaire. Beaucoup décriée aujourd’hui, cette source d’énergie reste tout de même l’une des plus utilisées, représentant 41,1% de la consommation française. Derrière, nous pouvons trouver le pétrole, qui représente 28,6%. Ces deux sources d’énergies sont principalement utilisées pour le transport, l’industrie ainsi que le logement. Principalement utilisé pour le résidentiel, le gaz est encore aujourd’hui beaucoup plébiscité par les Français, avec 14,8% de la consommation. Les énergies renouvelables quant à elles, peinent à gagner du terrain dans la consommation française, mais progressent petit à petit, avec 11,4% (cette énergie sera plus détaillée dans la partie suivante).

 

2017

2018

2019

Part du nucléaire

40,2%

41,1%

-

Part du pétrole

29%

28,6%

-

Part des EnR

10,6%

11,4%

-

Part gaz naturel

15,8%

14,8%

-

(Source : Commissariat général au développement durable)

Le prix de l’électricité en perpétuelle évolution

Le prix de l’électricité augmente régulièrement, en règle générale tous les 6 mois. Cette évolution du prix est évaluée par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). La dernière variation date de juin 2019, où le prix de l’électricité des tarifs réglementés avait augmenté de 5,9%. Cette hausse était notamment due à l’inflation des tarifs sur le marché de gros. Une seconde hausse est entrée en vigueur en août 2019, avec une augmentation de 1,23% du prix de l’électricité. Cette fois-ci, la CRE avait justifié cela par la hausse des dépenses lié à l’entretien du réseau électrique, ainsi que des coûts de distribution.

Comment réduire ses factures d’électricité ?

Ces augmentations de prix successives ne semblent pas être sur le point de s’arrêter, puisque des prévisions de hausse de 3% à 4% des prix semblent être prévues pour janvier 2020. Face à cela, vous pouvez agir, en changeant de fournisseur d’électricité. Il vous suffit de vous rendre sur notre comparateur en ligne, afin de choisir l’offre qui convient le mieux à vos besoins. Vous ne savez toujours pas vers quel fournisseur vous tourner ? Aucun problème, nos conseillers énergie sont à votre disposition pour vous accompagner, du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00, au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé).

Bilan énergétique de la France : l'évolution des énergies renouvelables

La transition énergétique fait progresser le renouvelable

Les énergies renouvelables sont de plus en plus présentes en France, notamment grâce aux lois sur la transition énergétique, qui visent à :

  • Réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050 (par rapport à 2012)

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% pour 2030

  • Diminuer de 30% la consommation d’énergie fossile d’ici 2030

  • Parvenir à 30% de consommation d’énergies renouvelables en 2030

  • Réduire la part du nucléaire de 50% d’ici 2050

L’électricité verte, l’énergie qui gagne du terrain

Comme dit plus haut dans ce bilan énergétique de la France, la progression de l’énergie verte n’est pas fulgurante, mais tient une place toujours plus importante. C’est la biomasse qui est responsable de la majorité de la production d’électricité verte en France, avec 38%. Viennent ensuite l’hydrolien avec 20,2% de la production, les biocarburants avec 9,9% et enfin l’éolien avec 8,8%. Bien que le solaire représente encore aujourd’hui une petite part de la production d’électricité verte (environ 1%), ce secteur connaît une progression forte et constante. Entre le premier semestre 2017 et le premier semestre 2018, la puissance raccordée a progressé de 59% (source : HESPUL). C’est un des secteurs les plus prometteurs, et de plus en plus accessible aux particuliers. Pourquoi ne pas faire un devis pour une installation solaire ?

De nombreuses autres méthodes sont actuellement envisagées qui pourraient donner de nouvelles perspectives aux énergies renouvelables, avec par exemple l’énergie houlomotrice ou l’exploitation de l’hydrogène. Par ailleurs, le secteur des énergies renouvelables recrute de plus en plus. En 2018, 107 000 personnes travaillaient dans les EnR, et les prévisions du Syndicat des Énergies Renouvelables estime qu’en 2020, ils seront plus de 220 000 employés.

Que nous réserve 2020 ? Réponse en 2021 !