Augmentation des tarifs réglementés gaz au 1er octobre 2017

Au 1er octobre 2017, les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie notamment à des millions de consommateurs, augmenteront et viendront donc alourdir la facture des français. La fixation du prix du gaz est opérée par les pouvoirs publics, après avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). C’est par ailleurs cet organisme qui a annoncé l’augmentation des tarifs pour le mois d’octobre. Ces tarifs n’avaient pourtant pas connu de hausse depuis le mois de mars dernier. Qu’est-ce qu’un tarif réglementé ? Comment expliquer que les tarifs réglementés du gaz augmentent au mois d’octobre ? Voyons tout cela ensemble.

Les tarifs réglementés du gaz augmentent au 1er octobre 2017

 

Consulter les prix du gaz naturel actualisés

Que sont les tarifs réglementés du gaz ?

Pendant longtemps, les tarifs réglementés du gaz étaient les seuls proposés sur le marché français. Cela s’explique par le monopole opéré à l’époque dans le domaine de l’énergie par les fournisseurs historiques GDF et EDF, détenus par l’Etat. Cependant, la libéralisation des marchés du gaz et de l’électricité voulue par l’Union européenne a changé la donne. En effet, des fournisseurs alternatifs (Direct Energie, Lampiris, Antargaz…) se sont créés et proposent aujourd’hui des offres très attractives aux consommateurs français. Ainsi, les tarifs réglementés du gaz ne sont aujourd’hui pratiqués plus que par Engie et les entreprises locales de distribution (ELD) comme Gaz de Bordeaux. Plus de 5 millions de français sont donc encore concernés et verront leur facture augmenter au mois d’octobre 2017.

On parle de tarifs réglementés du gaz au pluriel puisqu’il en existe plusieurs catégories selon les utilisations faites par les consommateurs :

  • Base : pour la cuisson

  • B0 : pour la cuisson et la production d’eau chaude sanitaire

  • B1 : pour le chauffage au gaz

  • B2I : consommation de gaz équivalente à une petite chaufferie

  • B2S : consommation de gaz équivalente à une chaufferie moyenne

Le niveau des tarifs réglementés du gaz sont fixés une fois par an par arrêté des ministres chargés de l’économie et de l’énergie, après avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Entre deux révisions annuelles, ces tarifs peuvent évoluer en fonction des coûts d’approvisionnement supportés par le fournisseur historique Engie (anciennement GDF-Suez). Ces modifications sont calculés à l’aide d’une formule tarifaire et ne peuvent intervenir qu’une fois par mois au maximum.

Pour ce qui est des fournisseurs alternatifs, ils sont libres de fixer le prix du gaz qu’ils proposent à leurs clients. Certains d’entre eux révisent leurs prix pour prendre en compte leurs différents coûts. D’autres proposent tout simplement des tarifs qui suivent les fluctuations des tarifs réglementés du gaz, tout en restant moins cher.

Que la lumière soit… mais pas trop cher quand même !

Le gaz et l’électricité moins cher, c’est avec le comparateur Hello Watt qu’on les trouve !

Je réduis mes factures

Enfin, sachez que les tarifs réglementés du gaz sont condamnés à disparaître dans les années à venir. En effet, le Conseil d’Etat a annulé un décret de 2013 qui encadrait les modalités de fixation des prix réglementés du gaz. Plusieurs fournisseurs avaient violemment critiqué ce mécanisme en affirmant qu’il était contraire au droit européen. C’est encore à l'État de décider du futur de ces tarifs mais ils devraient disparaître progressivement, sans pour autant affecter les contrats actuels.

L’augmentation des tarifs réglementés du gaz pour le mois d’octobre 2017

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a donc annoncé que les tarifs réglementés du gaz augmenteront au 1er octobre 2017. Cependant, la hausse ne sera pas la même pour l’ensemble des consommateurs d’Engie et des entreprises locales de distribution. En effet, tout dépendra de leur utilisation du gaz. Les augmentations de tarifs seront les suivantes :

  • Hausse de 0,4% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson

  • Hausse de 1,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour se chauffer

  • Hausse de 0,7% pour les clients qui utilisent le gaz à la fois pour le chauffage et pour la cuisson

Les tarifs réglementés du gaz n’avaient pas connu de hausse depuis le mois de mars 2017. Ils avaient même connu une forte baisse au mois de juillet dernier. Pour information, vous trouverez ci-dessous les évolutions de ces tarifs depuis le début de l’année 2017.

Mois (2017)

Variation du tarif réglementé

(en %)

Janvier

+ 2,3%

Février

- 0,6%

Mars

+ 2,6%

Avril

- 0,7%

Mai

- 3,3%

Juin

0%

Juillet

- 4,3%

Août

- 0,8%

Septembre

0,0%

Octobre

+ 1,2%

Comment expliquer la hausse des tarifs réglementés du gaz ?

De nombreux facteurs peuvent faire fluctuer le prix du gaz et donc les tarifs réglementés :

  • Le cours du pétrole : la majorité des énergies (gaz, électricité…) sont directement indexés sur le prix du baril de pétrole. En effet, l’or noir sert de référence sur de nombreux marchés.

  • Le taux de change : différentes monnaies sont utilisées pour échanger du gaz. Les différents taux de change peuvent donc faire augmenter ou diminuer le prix de ce combustible.

  • Le cours du gaz : bien évidemment, les tarifs réglementés prennent en compte les fluctuations du cours du gaz naturel.

Ainsi, le prix du gaz peut être impacté par de nombreux facteurs comme les conflits géopolitiques ou bien les changements climatiques. Pour l’augmentation du mois d’octobre 2017, c’est la hausse du prix du gaz sur les marchés de gros qui est en cause.

Si vous souhaitez faire des économies sur vos factures de gaz et d’électricité, laissez tomber les tarifs réglementés et tournez vous vers les fournisseurs alternatifs. Notre comparateur en ligne vous permettra de trouver la meilleure offre au meilleur tarif. En plus, le changement est simple et se fait sans frais, alors n’hésitez plus !