Augmentation des tarifs réglementés du gaz au 1er décembre 2017

Comme chaque mois, l’ancien fournisseur historique Engie (ex GDF) analyse l’évolution de ses coûts d’approvisionnement et la répercute sur les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel. La Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) doit ensuite réaliser sa propre analyse et confirmer ou pas les nouveaux tarifs. C’est en effet l’organe de régulation qui a le dernier mot sur ce sujet. Ces tarifs réglementés concernent encore aujourd’hui des millions de français qui continuent à se fournir en gaz chez Engie, malgré l’arrivée sur le marché de plusieurs dizaines de fournisseurs alternatifs, souvent plus compétitifs. Cette nouvelle intervient après deux mois successifs de hausse des prix du gaz. L’augmentation moyenne s’élevait à 1,2% en octobre 2017 et à 2,58% en novembre 2017. Pourtant, les tarifs réglementés du gaz sont voués à disparaître à l’avenir.

Augmentation tarif réglementé de vente du gaz novembre 2017

 

Consulter les prix du gaz naturel actualisés

L’augmentation des tarifs réglementés du gaz au 1er décembre 2017

Le 30 Novembre 2017, après analyse, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) a décidé d’acter la hausse des tarifs réglementés de vente du gaz au 1er décembre 2017. Cette hausse s’élève à 0,97% en moyenne mais est différentes selon les classes de consommation :

  • + 0,3 % pour les personnes qui utilisent le gaz seulement pour la cuisson (Tarif Base)

  • + 0,6 % pour la production d’eau chaude et la cuisson (Tarif B0)

  • + 1 % pour les foyers qui se chauffent au gaz (Tarif B1)

Pour information, voici l’évolution des tarifs réglementés du gaz depuis le début de l’année 2017 :

Mois

Evolution moyenne des TRV gaz

Janvier 2017

2,30%

Février 2017

-0,60%

Mars 2017

2,60%

Avril 2017

-0,70%

Mai 2017

-3,30%

Juin 2017

-

Juillet 2017

-4,30%

Août 2017

-0,80%

Septembre 2017

-

Octobre 2017

1,20%

Novembre 2017

2,50%

Décembre 2017

0,97%

N'attendez pas pour faire des économies !

Les tarifs réglementés du gaz naturel disparaîtront le 1er juillet 2023. En attendant vous pouvez déjà trouver un fournisseur moins cher qu'Engie.

Je compare les prix

Les tarifs réglementés de vente du gaz : qu’est-ce que c’est ?

Pendant longtemps, le marché de fourniture du gaz aux particuliers était entièrement contrôlé par Engie (anciennement GDF). Les pouvoir publics fixaient déjà les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz qui impactaient l’ensemble des foyers raccordés. Ces derniers n’avaient donc pas le choix de leur fournisseur de gaz. Engie approvisionnait la quasi-totalité du territoire et quelques Entreprises Locales de Distribution (ELD) se partageaient quelques zones spécifiques. Aujourd’hui avec l’ouverture à la concurrence du marché du gaz en France, de nombreux fournisseurs alternatifs sont apparus. Ils ne proposent pas ces tarifs réglementés mais décident de leur prix en fonction de leurs coûts d’approvisionnement. Puisqu’ils sont libres de fixer leurs prix, ils sont bien souvent plus compétitifs que l’ancien monopole d’Etat Engie. De plus, les augmentations successives en fin d’année viennent miner le pouvoir d’achat des français et rendent les offres d’Engie de moins en moins intéressantes.

On parle des tarifs réglementés du gaz au pluriel puisqu’il en existe différentes catégories en fonction de la consommation. Par ailleurs, à chaque augmentation ou baisse des prix du gaz, on parle d’une évolution moyenne car les différents tarifs n’augmentent pas de la même manière. Pour les particuliers, on compte par exemple :

  • Le tarif Base pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson seulement

  • Le tarif B0 pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire

  • Le tarif B1 pour les particuliers qui se chauffent au gaz

  • Le tarif B2I est quant à lui réservé aux professionnels car ils consomment beaucoup plus de gaz

Qui décide de l’augmentation des tarifs réglementés du gaz ?

Normalement, les prix du gaz ne sont fixés qu’une seule fois par an par le Ministre de l'Économie et le Ministre de l’Energie, après avis de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Malheureusement, la réalité est différente. En effet, pour prendre en compte l’évolution mensuelle des coûts supportés par le fournisseur historique Engie, les tarifs réglementés du gaz sont eux-mêmes révisés tous les mois. Comme expliqué dans l’introduction, le groupe Engie commence par analyser ses coûts d’approvisionnement et calcule ainsi les nouveaux tarifs réglementés de vente qu’il souhaiterait voir appliqués. Il fait sa proposition à la Commission de Régulation de l'Énergie qui va procéder à sa propre analyse. Elle peut ensuite confirmer ou rejeter l’évolution proposée par Engie. En cas de rejet, des négociations peuvent avoir lieu. Finalement, ce sont les ministres chargés de l’économie et de l’énergie qui publient un arrêté actant la hausse ou la baisse des tarifs de gaz.

Ça vous dirait de payer votre énergie moins cher ?

Avec Hello Watt, dites Bye Bye aux factures énergétiques trop salées !

Je fais des économies !

Chez les fournisseurs alternatifs, l’évolution tarifaire se fait de manière différente. Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe principalement trois types d’offres de fourniture de gaz naturel :

  • Les offres indexées sur les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz. Dans ce cas, les tarifs évoluent aussi mensuellement mais restent bien souvent inférieurs au TRV.

  • Les offres dont le prix est fixe sur une ou plusieurs années. Avec ces contrats, le prix du kWh est calculé au moment de la signature, souvent avec une réduction sur les TRV, et n’évolue pas. Il existe certaines offres dont le prix est seulement ajustable à la baisse.

  • Les offres qui sont totalement décorrélées des tarifs réglementés de vente. Ces offres de marché ne prennent en compte que l’évolution des coûts d’approvisionnement du fournisseur.

Quoiqu’il en soit, les offres proposées par des fournisseurs de gaz alternatifs comme Total Direct Energie ou encore Butagaz sont majoritairement plus compétitives que les offres réglementées proposées par Engie. Pour autant, de nombreux français s’accrochent encore à ces tarifs, la plupart du temps par habitude. Précisons que la situation est assez similaire sur le marché de l’électricité. En effet, l’ancien monopole d’Etat EDF est lui-même contraint de proposer des offres aux tarifs réglementés de vente de l’électricité alors que de nombreux fournisseurs alternatifs proposent des prix plus intéressants. Ainsi, si vous souhaitez faire des économies sur vos factures énergétiques, nous vous invitons à consulter notre comparateur en ligne de fournisseurs d’électricité et de gaz. En plus, notre équipe vous conseillera pour trouver la meilleure offre au meilleur prix et pour y souscrire, et ce sans aucun frais.